GORDON SCOTT

Vue 18655 fois

Profession:
Acteur américain.

Date et lieu de naissance:
03-08-1926, à Portland, dans l'État de l'Oregon, aux États-Unis.

Date et lieu du décès:
30-04-2007, à Baltimore, dans l'État du Maryland, aux États-Unis.

Cause du décès:
À la suite d'une opération à l'âge de 80 ans.

Nom de naissance:
Gordon Merrill Werschkul - Surnom : Pete.

État civil:
Durant sa vie, il s'est marié à 3 reprises mais sont connues officiellement que deux épouses et père de 2 enfants :

Marié en 1947 avec : JANICE MAE WYNKOOP - Divorcé en 1950.
Ils ont eu 1 enfant.

Marié en 1954 avec l'actrice : VERA MILES - Divorcé en 1959.
Ils ont eu un fils : Michael Scott, né en 1957.

Taille:
(1m91)

Commentaires: 9

Anecdotes



Gordon Scott et Jacques Sernas - Dans le film de 1961 - Maciste contre le Fantôme.


photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à GORDON SCOTT.

Fait le 11 octobre 2008 par Philippe de CinéMémorial.

 

Fils du publicitaire Stanley Werschkul et de son épouse Alice. Gordon Scott naquit Gordon Merrill Werschkul le 3 août 1926 à Portland dans l’Oregon aux Etats-Unis au sein d'une famille nombreuse.

Après ses études secondaires à Portland, il entreprend à l’Université de l’Oregon des cours d’éducation physique. Puis vers l’âge de 16 ans il commence la musculation.



A 18 ans, il est appelé pour le service militaire à Fort Lewis, une base américaine située à Tacoma, dans l'État de Washington, où durant trois ans, il est employé comme sergent instructeur, spécialisé dans l'exercice rapproché, le judo et le combat au corps à corps, puis devient policier militaire jusqu'à ce qu'il soit libéré en 1947. (Pour la petite histoire l'armée n’avait pas d’uniforme à sa taille, il a dû attendre cinq mois avant de recevoir une tenue sur mesure)

Dès son retour à la vie civile, il occupe divers emplois comme pompier, cow-boy, vendeur de machines agricoles, ouvrier dans un moulin à Minneapolis, où encore livreur de boissons pour son frère Rafield qui tient une brasserie. Il se rend ensuite à Las-Vegas et se trouve un emploi de maître-nageur sauveteur au Sahara Hotel and Casino.

C’est dans cet endroit qu’il est repéré par deux dénicheurs de talent, Ed et Walter Mayers à la recherche d'un nouveau Tarzan pour succéder à Lex Barker qui abandonne le rôle. Impressionnés par sa carrure, ses muscles saillants et sa grande taille (1m91), ils lui proposent d’auditionner pour jouer l’homme-singe à l’écran.

Accueilli par le producteur Sol Lesser, il passe un test d'écran de six heures, qui consistait à courir, sauter, grimper aux arbres, plonger dans l'eau, se balancer sur des vignes artificielles, sur 200 sportifs sélectionnés au tests, Gordon obtient le rôle et un contrat de sept ans devenant ainsi le 11e Tarzan, le seigneur de la jungle sous le pseudo de Gordon Scott.

Il tourne son premier Tarzan en 1954 « Tarzan chez les Soukoulous » de Harold D. Schuster, dans lequel il pourchasse des chasseurs qui tue des animaux pour les graisses. Gordon et sa partenaire Vera Miles tombèrent amoureux, ils se marièrent cette même année mais leur union éclate quatre ans plus tard, après avoir eu un fils Michael née en 1957.



Gordon Scott - Dans le film de 1961 - Maciste contre le Fantôme.


Il enchaîne cinq autres Tarzan : Tarzan et le safari perdu (1957) ; « Le combat mortel de Tarzan » (1958) tout les deux de H. Bruce Humberstone ; Tarzan et les trappeurs (1958) de Charles F. Haas; et considérée comme le meilleur « La plus grande aventure de Tarzan » (1959) de John Guillermin, où un groupe d'aventuriers chercheurs de diamants , Slate (Anthony Quayle) et sa bande dérobent des explosifs pour faire exploser une mine de diamants, Tarzan, averti par le tam-tam indigène, sort de sa brousse et se lance à la poursuite des bandits, au passage, il sauve l’aviatrice Dolly (Sara Shane) des dents d'un crocodile dont son avion est tombé dans la rivière, avec Sean Connery jouant un type méchant.

En 1960, il tourne le dernier film de la saga « Tarzan le magnifique » de Robert Day avec Jock Mahoney qui prendra la relève pour interpréter le 12e Tarzan.

Après ces péripéties africaines, (Gordon Scott ayant refusé d’autres Tarzan), traverse l’Atlantique pour rejoindre son ancien compagnon de musculation Steve Reeves et échange son pagne contre une toge pour connaître d’autres aventures mythologiques avec le grand studio de Rome à Cinecittà. En 1961, il est le frère de Steve Reeves, dans « Romulus et Remus » de Sergio Corbucci qui conte l'histoire de deux bébés jumeaux abandonnés et recueillis par une louve, vingt ans plus tard, ils deviendront les deux fondateurs de Rome, où chacun aura un destin différent jusqu'au mortel duel fratricide pour la fille du roi des Sabines (Virna Lisi).

Les biceps saillants, il campe le colosse « Maciste contre les vampires » (1961) de Giacomo Gentillomo, il affronte Kobrak, un monstre qui apparaît brusquement du néant, détruisant tous ceux qui s’opposent à lui, avec Gianna Maria Canale et Jacques Sernas et Jean Martinelli, la voix de Kobrak. Suivi la même année de « Le géant à la cour de Kublaï Khan » de Riccardo Freda où Maciste, brave les forces militaires du redoutable empereur Kublai Khan (Leonardo Severini) pour venir au secours du peuple chinois, réduit en esclavage, avec Yoko Tani la Princesse Lei-ling.

Il campe l’empereur de Rome dans « Cléopâtre une reine pour César » (1962) de Piero Pierotti, Cléopâtre (Pascale Petit) est chassée d'Egypte par son frère Ptolémée (Corrado Pani), elle retrouvera son trône grâce à Jules César.

Dans une épopée chrétienne, il incarne Marcus un esclave dans « Le gladiateur de Rome » (1962) de Mario Costa, voulant protéger une princesse (Wandisa Guida), qui doit être vendue comme esclave par les romains, il se retrouve gladiateur dans les arènes romaines, on assiste à quelques scènes de combat de gladiateurs assez mémorables.

Il endosse l’habit de Zorro dans une aventure de cape et d’épée « Zorro et les trois mousquetaires » (1963) de Luigi Capuano, au 17e siècle, la France et l'Espagne sont en guerre, Isabella (José Greci) une princesse espagnole, est faite prisonnière par les Français, Zorro se rend en France pour sauver Isabella mais devra affronter les trois Mousquetaires qui gardent la princesse.

Après cette parenthèse en chevalier masqué, il revient à ses rôles de prédilection avec « Hercule héros de Babylone » (1963) de Siro Marcellini, Balthazar (Piero Lulli) usurpateur du trône de Babylone gouverne la ville d'une main de fer et de violence, le prince Nippur (Gordon Scott) l'héritier légitime du trône à grandi en exil en Perse, il revient bien décidé à reconquérir le trône de son père, pendant le voyage, il sauve l’esclave Tamira (Geneviève Grad) destinée à être sacrifiée à la déesse Ishtari.

Autre péplum avec de belles scènes de combat dans « Hercule contre Moloch » (1964) de Giorgio Ferroni, Glauco, roi de Tyrinthe dit Hercule affronte le sanguinaire Moloch au masque de chacal qui inflige aux jeunes femmes de sa cité les pires souffrances pour finalement les tuer.

Il échange sa tunique d'Hercule contre une veste en peau de daim et d'une barbichette pour le rôle titre dans le western « Buffalo Bill, le héros du Far West » (1964) de Mario Costa, face aux indiens renégats, dont leur jeune chef de guerre, Bec D'Aigle (Mirko Ellis) achète des armes au scélérat Donaldson (Mario Brega), Buffalo Bill est missionné pour arrêter le commerce des armes et éviter une guerre indienne.

Albert Band l’engage dans un autre western « Les forcenés » (1965) au Texas, Lon Cordeen (Gordon Scott) rentre dans sa famille après avoir servi à la Guerre de Sécession, mais il découvre que sa mère et ses sœurs subissent la dure loi du père (Joseph Cotten) un ancien officier confédéré qui a manifestement n'a pas admis la défaite et l'utilise comme excuse pour se livrer à son sectarisme avec ses frères.

En 1965 il tourne au petit écran le téléfilm « Hercule et la princesse de Troie » de Bande d'Albert, dans lequel le puissant Hercule combat un monstre marin pour sauver la légendaire ville de Troie, avec Diana Hyland dans le rôle titre.

Le film d‘espionnage « Le requin est au parfum » (1967) de Fernando Cerchio sera son dernier film dans lequel il campe l'agent secret John Satton chargé d'enquêter sur le trafic illicite du Baron Von Klausen (Antonio Gradoli) qui a demandé l'asile politique, son enquête l'amène à côtoyer Sandra (Magda Konopka), une jolie femme mais très mystérieuse.

Gordon Scott à vingt-quatre films à son actif et tout juste la quarantaine lorsqu' il quitte définitivement les plateaux. Il a subvenu à ses besoins en assistant à des émissions d'autographes, et des apparitions rémunérées pour signer des souvenirs lors de conventions de fans en Californie et en Floride.



Coté vie privée : selon certaines sources Scott fut marié trois fois, mais sont connues officiellement que deux épouses, dont Janice Mae Wynkoop épousée en 1947 suivi d’un divorce en 1950, un enfant est né de leur union, s’unit avec Vera Miles rencontrée lors d’un Tarzan.

ll passera les dernières années de sa vie au domicile de l’un de ses anciens admirateurs dans le Maryland, sur la côte Est des Etats-Unis

Gordon Scott est décédé le 30 Avril 2007 à Baltimore dans le Maryland de complications dues aux nombreuses chirurgies cardiaques qu'il a subies durant ses dernières années.

 

Source : Gary Richardson - Fait le 31 mai 2022 par Philippe de CinéMémorial.

 

commentaires (9)

hugongerard

12-07-2008 19:17:07

Que de nanards dans sa filmographie excepté les TARZAN dirigés par BRUCE HUMBERSTONE , JOSEPH NEWMAN JOHN GUILLERMIN , ROBERT DAY , et encore , je suis modeste. Rien qu a voir les tîtres de ses films beaucoup sont a fuir . Il y a t-il un film à sauver , parmi ce qu il a tourné ?. Je me pose des questions.

renaux jocelyne

29-07-2008 10:57:43

que de bons souvenirs!!! cela peut paraitre désuet aujourd'hui, mais il était un excellent acteur j'aurais aimé revoir l'affiche de Tarzan le magnifique, avec les autres acteurs pourquoi la télé n'en diffuse t-elle pas cela nous changerait un peu

hugongerard

04-08-2008 17:15:26

Oui en effet TARZAN LE MAGNIFIQUE de ROBERT DAY était un des moins mauvais TARZAN qu ' il ait tourné , il y avait dans ce film , un autre TARZAN du cinéma, JOCK MAHONEY dans un rôle de méchant , ce Tarzan datait de 1960.

Mallet

09-08-2008 17:56:33

G Scott.Les Peplums Tarzan,c'est toutes mon enfance,c'est pour cela que plus tard j'ai fait de la muscu et de la gym.

Frantz Désir

14-08-2008 03:27:42

Je dois vous dire que Gordon est l'un de mes acteurs préférés. Dans tous ses films historiques, il entre dans la peau du personnage. Je n'oublierai jamais LE RETOUR DU FILMS DU SHEIK, LE GLADIATEUR DE ROME, ZORRO ET LES 3 MOUSQUETAIRES, il a marqué son temps plus que son émule STEVE REEVES, ETC..

D.SMAEL

18-11-2008 16:33:05

G.SCOTT A ETE LE DECLIC DANS MON UNIVERS SPORTIF A TEL POINT QU'A 10 OU 12 ANS JE COMMENCAIS A SCULPTER MON CORPS PHYSIQUEMENT IL ETAIT LE MEILLEUR DES TARZANS OU DES PEPLUMS EN PASSANTS PAR LE RAYON INFERNAL OU EN BUFFALO BILL,sa mort m'a beaucoup attristé.

hugongerard

07-11-2009 14:32:34

C ' est dommage que çà ne soit pas Sean Connery qui est été chosi pour jouer le rôle de Tarzan , dans le film de John Guillermin ( 1959 la plus grande aventure de Tarzan , j ' avais vu le film ,il y a longtemps de çà , et j ' avais cru que c ' était Sean qui jouait le rôle de Tarzan , remarquez , lui aurait aller comme un gant , bien planté et musclé comme il est , certes Sean avait un tout petit rôle et jouait un rôle de mêchant.

jean pierre

27-01-2011 10:25:14

quand j'ai appris ton décès, je revenais le 30 avril,2007, de l'inde. grace à toi, mon univers était Tarzan, cela faitplus de 40 ans, ton modèle de Tarzan a inspiré beaucoup de jeunes à l'époque, pour toutes les qualités que représente le seigneur de la jungle. ma petite salle personnelle de musculation est inspirée de Tarzan.

GilNov

03-08-2020 08:55:49

hugongerard.... Le seul qui n'a jamais vu un seul film de Gordon Scott,et qui se permet de racconter n'importe quoi sur cet acteur...mdr