GIAN MARIA VOLONTE

Vue 7089 fois

Profession:
Acteur et réalisateur italien.

Date et lieu de naissance:
09-04-1933, à Milan en Lombardie, Italie.

Date et lieu du décès:
06-12-1994, à Florina, en Grèce.

Cause du décès:
D'une crise cardiaque à l'âge de 61 ans.

Nom de naissance:
Gian Maria Volonté - Aussi sous le nom de : John Welles.

État civil:
Compagnon pendant presque 10 ans, de l'actrice italienne : CARLA GRAVINA.
Ils eurent une fille : Giovanna née au début des années 1960.

Compagnon depuis 1977 avec l'actrice : ANGELICA IPPOLITO - jusqu'à sa mort en 1994.

Taille:
(187 cm)

Commentaires: 0

Anecdotes

?

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à GIAN MARIA VOLONTE

 

 

Ajout de la vidéo le 01 octobre 2013 par Philippe de CinéMémorial

 

Le cinéma italien des années 1960 et 1970 avait le cœur assez large pour qu'y cohabitent le génie visionnaire de Fellini, l'élégance inquiète d'Antonioni, les derniers flamboiements de Visconti et un cinéma civique qui se voulait responsable et engagé. Des films de Francesco Rosi, d'Elio Petri, des frères Taviani, de Giuliano Montaldo. Des films qui avaient comme dénominateur commun cet acteur mince, au regard droit, aux mains éloquentes, Gian Maria Volonté.

En France, on a appris à le connaître au temps des ciné-clubs militants, dans deux films qui n'avaient pas eu d'exploitation commerciale : en 1963, Un homme à brûler (le premier film de long métrage des frères Taviani, alors associés à Valentino Orsini), qui disait la geste de Salvatore Carnevale, un syndicaliste sicilien assassiné par la mafia. Puis, en 1964, Le Terroriste (première œuvre, là encore, de Gianfranco De Bosio, plus connu comme metteur en scène de théâtre), qui évoquait, en termes de politique et de morale plus que d'action, l'organisation de la Résistance dans une Venise hivernale.

Né à Milan, Gian Maria Volonté avait fait du théâtre, du côté de chez Brecht. On l'avait vu à la télévision, il avait eu de petits rôles au cinéma (le premier dans Sous dix drapeaux, un film de guerre anodin de Duilio Coletti en 1960), on l'avait même vu en jupette dans des péplums d'Edgar Ulmer ou de Cottafavi. Ni Un homme à brûler ni Le Terroriste n'ont fait de lui une vedette. C'est paradoxalement dans les premiers westerns transalpins de Sergio Leone, Pour une poignée de dollars (1964) et Et pour quelques dollars de plus (1965), que Gian Maria Volonté, bronzé, barbu, bardé de cartouchières, est devenu populaire dans son propre pays... En 1967, il rencontre Elio Petri qui le dirige dans À chacun son dû, adapté d'un roman de Leonardio Sciascia.

C'est le temps où le cinéma italien s'engage et se montre plus immédiatement politique que le cinéma français. Un cinéma grand public, qui questionne le présent et le passé proche. Volonté, depuis longtemps militant du P.C.I.

 

Article écrit par Jean-Pierre Jeancolas, professeur d'histoire, historien de cinéma - Fait le 01 octobre 2013 par Philippe de CinéMémorial.

 

 

SES RÉCOMPENSES :

 

1993 - Pour le film : TIRANO BANDERAS - Meilleur acteur - Festival du film de Valladolid, Espagne.

1991 - Lion d'Or - Pour sa carrière - Festival du cinéma de Venise, Italie.

1990 - Léopard d'Honneur - Festival international du cinéma de Locarno, Suisse.

1990 - Pour le film : PORTES OUVERTES - David - Meilleur acteur, Italie.

1990 - Pour le film : PORTES OUVERTES - Prix Spécial du Jury - Cinéma Européen, Europe.

1989 - Pour le film : L'OEUVRE AU NOIR – Ruban d'Argent - Meilleur acteur - Syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie.

1988 - Prix Joseph Plateau - Meilleur acteur belge - Festival du cinéma international de Flandres, Belgique.

1987 - Pour le film : UN ENFANT DE CALABRE - Prix Pasinetti - Meilleur acteur - Festival de Venise, Italie.

1987 - Pour le film : L'AFFAIRE ALDO MORO - Ours d'Argent - Meilleur acteur - Festival international du cinéma de Berlin, Allemagne.

1986 - Pour le film : L'AFFAIRE ALDO MORO - Special Plate - Pour sa performance - Festival du film d'Avellino Neorealisme, Italie.

1984 - Prix d'honneur - Festival du film de Rimini, Italie.

1983 - Pour le film : LA MORT DE MARIO RICCI – Prix d'interprétation masculine - Festival du cinéma de Cannes, France.

1972 - Pour le film : LA CLASSE OUVRIÈRE VA AU PARADIS - Mention Spéciale - Festival du cinéma de Cannes, France.

1971 - Pour le film : ENQUÊTE SUR UN CITOYEN AU-DESSUS DE TOUT SOUPÇON - Ruban d'Argent - Meilleur acteur par le syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie.

1970 - Pour le film : ENQUÊTE SUR UN CITOYEN AU-DESSUS DE TOUT SOUPÇON - David - Meilleur acteur, Italie.

1968 - Pour le film : À CHACUN SON DÛ - Ruban d'Argent - Meilleur acteur - Syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie.

 

Filmographie

 

56 LONGS MÉTRAGES

************************************

 

1994 - REGARD D'ULYSSE .LE

 

1993 - FUNES, UN GRAN AMOR
Réal : Raul de la Torre

 

1992 - TIRANO BANDERAS
Réal : José Luis García Sanchez

 

1990 - UNA STORIA SEMPLICE
Réal : Emidio Greco

 

1989 - TRE COLONNE IN CRONACA
Réal : Carlo Vanzina

 

1989 - PORTES OUVERTES

 

1988 - PESTALOZZIS BERG
Réal : Peter von Gunten

 

1988 - OEUVRE AU NOIR .L'

 

1987 - CHRONIQUE D'UNE MORT ANNONCÉE

 

1986 - AFFAIRE ALDO MORO .L'
Réal : Giuseppe Ferrara

 

1986 - ENFANT DE CALABRE .UN
Réal : Luigi Comencini

 

1983 - MORT DE MARIO RICCI .LA
Réal : Claude Goretta

 

1980 - DAME AUX CAMÉLIAS .LA

 

1979 - STARK SYSTEMO
Réal : Armenia Balducci

 

1978 - OPÉRATION OGRE
Réal : Gillo Pontecorvo

 

1978 - CHRIST S'EST ARRÊTÉ À EBOLI .LE
Réal : Francesco Rosi

 

1976 - JUGE EN DANGER .UN
Réal : Damiano Damiani

 

1975 - TODO MODO
Réal : Elio Petri

 

1975 - ACTES DE MARUSIA
Réal : Miguel Littin

 

1974 - SOUPÇON .LE
Réal : Francesco Maselli

 

1973 - LUCKY LUCIANO
Réal : Francesco Rosi

 

1973 - GIORDANO BRUNO
Réal : Giuliano Montaldo

 

1972 - VIOL EN PREMIÈRE PAGE
Réal : Marco Bellocchio

 

1972 - ATTENTAT .L'

 

1971 - SACCO ET VANZETTI
Réal : Giuliano Montaldo

 

1971 - CLASSE OUVRIÈRE VA AU PARADIS .LA

 

1971 - AFFAIRE MATTEI .L'

 

1970 - HOMMES CONTRE .LES
Réal : Francesco Rosi

 

1970 - ENQUETE SUR UN CITOYEN AU-DESSUS DE TOUT SOUPCON

 

1970 - CERCLE ROUGE .LE

 

1969 - SOUS LE SIGNE DU SCORPION

 

1969 - VENT D'EST
Réal : Jean-Luc Godard, Jean-Pierre Gorin et Gérard Martin

 

1968 - AMANTE DI GRAMIGNA .L'
Réal : Stefania Sandrelli

 

1967 - QUATRE VIOLENTS .LES

 

1967 - CORPS UNE NUIT .UN

 

1967 - DERNIER FACE À FACE .LE
Réal : Sergio Sollima

 

1967 - I SETTE FRATELLI CERVI
Réal : Gianni Puccini

 

1967 - À CHACUN SON DÛ

 

1966 - LUTRING... RÉVEILLE-TOI ET TUE
Réal : Carlo Lizzani

 

1966 - ARMÉE BRANCALEONE .L'

 

1966 - SORCIÈRE AMOUREUSE .LA
Réal : Damiano Damiani

 

1966 - JEUNE FILLE GANGSTER .LA
Réal : Frans Weisz

 

1966 - EL CHUNCHO
Réal : Damiano Damiani

 

1965 - SAISONS DE NOTRE AMOUR
Réal : Florestano Vancini

 

1965 - ET POUR QUELQUES DOLLARS DE PLUS

 

1964 - POUR UNE POIGNÉE DE DOLLARS

 

1964 - COCU MAGNIFIQUE .LE

 

1963 - TERRORISTE .LE
Réal : Gianfranco De Bosio

 

1962 - PÉCHÉ .LE
Réal : Jorge Grau

 

1962 - HOMME A BRÛLER .UN
Réal : Paolo Taviani, Vittorio Taviani et Valentino Orsini

 

1962 - BATAILLE DE NAPLES .LA

 

1961 - HERCULE À LA CONQUÊTE DE L'ATLANTIDE
Réal : Vittorio Cottafavi

 

1961 - FILLE À LA VALISE .LA

 

1961 - ATLANTIDE .L'

 

1960 - À CHEVAL SUR LE TIGRE

 

1959 - SOUS DIX DRAPEAUX

 

 

6 DOCUMENTAIRES ET 1 COURT MÉTRAGE.

************************************

 

1975 - MUSICA PER LA LIBERTA
Documentaire de Luigi Perelli

 

1972 - REGGIO CALABRIA
Documentaire de Gian Maria Volonté

 

1971 - LA TENTA IN PIAZZA
Documentaire de Gian Maria Volonté

 

1971 - DODICI DICEMBRE 1972
Documentaire de Pier-Paolo Pasolini

 

1969 - DOCUMENTI SU GIUSEPPE PINELLI
Court métrage et documentaire d'Elio Petri, Nelo Risi

 

1968 - APOLLON : UNA FABBRICA OCCUPATA
Documentaire d'Ugo Gregoretti - Uniquement la narration

 

commentaires (0)