FREDRIC MARCH

Vue 10708 fois

Profession:
Acteur américain.

Date et lieu de naissance:
31-08-1897, à Racine, Wisconsin, États-Unis.

Date et lieu du décès:
14-04-1975, à Los Angeles, Californie, États-Unis.

Cause du décès:
D'un cancer de la prostate à l'âge de 77 ans.

Nom de naissance:
Ernest Frederick McIntyre Bickel - Surnom : Freddie.

État civil:
Au cours de sa vie, il s'est marié à 2 reprises et eut 2 enfants :

Marié en 1924 avec : ELLIS BAKER - divorcé en 1927.

Marié en 1927 avec l'actrice : FLORENCE ELDRIDGE.
Ils eurent une fille : Penelope (1932), et un fils : Anthony (1934).

Taille:
(1m78)

Commentaires: 0

Anecdotes


Teresa Wright, Myrna Loy, Fredric March et Michael Hall - Dans le film de 1946 : Les Plus Belles Années de Notre Vie


photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à FREDRIC MARCH

Source : Movie Legends - Ajout de la vidéo le 26 septembre 2011 par Philippe de CinéMémorial

 

Dernier des quatre enfants de John Frederick Bickel, dirigeant de la Racine Hardware Manufacturing Company, une société qui produit du matériel et des fournitures de bureau, et de Cora Brown (née Marcher), une institutrice.

Fredric March est né Ernest Frederick McIntyre Bickel, le 31 août 1897, à Racine, dans l’état du Wisconsin aux Etats-Unis. Après ses études au Lycée de sa ville natale, Fredric rejoint l'armée comme lieutenant d'artillerie au cours de la Première Guerre mondiale.

De retour à la vie civile, il entre à l'Université du Wisconsin et obtient un diplôme en économie, il commence sa vie professionnelle comme caissier à la banque First National City Bank, mais ses aspirations était de devenir comédien.


Janet Gaynor et Fredric March - Dans le film de 1937 : Une Étoile est Née


Après avoir frôlé la mort suite à une rupture de l'appendice, il décide de suivre ses rêves et déménage à New York, pour poursuivre une carrière d'acteur.

Fredric travaille d'abord dans diverses sociétés par actions autour de New York, afin d'acquérir l'expérience de la scène, et apparaît dans le même temps dans des films muets sans être crédité au générique.

Ce n'est qu'en 1928 que la Paramount Pictures voyant le potentiel du jeune homme comme un acteur de premier plan, lui offre un contrat de cinq ans. En 1930, avec « La famille royale de Broadway » de George Cukor il reçoit sa première nomination à l'Oscar du meilleur acteur pour son rôle d'un jeune homme turbulent d'une grande famille d'acteurs de Broadway avec Ina Claire et Mary Brian Il renforce ce début prometteur avec le film d’horreur, science-fiction « Dr Jekyll et Mr Hyde » (1931) de Rouben Mamoulian aux cotés de Miriam Hopkins et Rose Hobart il tient le rôle de Mr Hyde un médecin brillant et charismatique, dont ses théories iconoclastes fascinent ses étudiants. Pour son étonnante prestation, il remporte l'Oscar du meilleur acteur.

Dans le péplum « Le signe de croix » (1932) de Cecil B. DeMille, il campe Marcus, le préfet de Rome qui par amour d’une chrétienne (Elissa Landi) qui refuse d’abjurer, se rallie à sa foi et décide de l’accompagner dans les arènes face aux fauves pour une mort certaine avec Charles Laughton en Néron et Claudette Colbert son épouse.

Par la suite, il apparaît dans une série de films classiques comme le drame sentimental « Princesse Nadia » (1933) de Stuart Walker, dans un contexte violent et peu propice aux liaisons sentimentales, une belle reine (Claudette Colbert) mariée à un prince qu'elle n'aime pas, est déchirée entre son devoir royal et l'amour d'un beau roturier (Fredric March).

Suivi du triangle amoureux « Sérénade à trois » (1933), d’Ernst Lubitsch, un auteur dramatique George (Gary Cooper) et un peintre Thomas (Frédéric March) tombent sous le charme d’une caricaturiste (Miriam Hopkins) et se disputent ses faveurs. Dans le biopic romantique « Miss Barrett » (1934), Sidney Franklin relate la biographie d’Elizabeth Barrett interprétée par Norma Shearer où son père tyrannique lui interdit le mariage avec le poète Robert Browning (Fredric March).

Il excelle aussi dans les rôles dramatiques notamment avec le roman Hugolien « Les Misérables » (1935) de Richard Boleslawski, dans le rôle de Jean Valjean avec Charles Laughton, l’inspecteur Javert, Rochelle Hudson en Cosette et Florence Eldridge Fantine.

Suivi du drame historique « Anna Karénine » (1935) de Clarence Brown, où Greta Garbo est l'épouse d'un lugubre notable dirigiste et glacial, elle s'entiche d'un officier militaire le comte Vronsky (Fredric March), cette liaison indiscrète ruine son mariage et sa position dans la société russe du 19ème siècle avec entre autres Maureen O'Sullivan, May Robson et Basil Rathbone.

Un officier dans le film de guerre « Les chemins de la gloire » (1936) d’Howard Hawks, pendant la Première Guerre mondiale, malgré leur point vue différent de combattre l'ennemi, deux officiers d'un régiment français, Laroche (Warner Baxter) et Denet (Fredric March) se lie d'amitié, mais les choses se compliquent lorsque Denet s'éprend de l'infirmière, Monique (June Lang) la fiancée de Laroche.

Il poursuit dans la romance et reçoit une troisième nomination à l'Oscar avec « Une étoile est née » (1937) de William A. Wellman, l'acteur Norman Maine (Fredéric March) s'éprend d'une jeune serveuse (Janet Gaynor) il l'introduit dans le monde du spectacle, elle deviendra une grande vedette.

Après une série de films romantiques, fin des années trente, il change de registre et se montre dans des films d'aventures comme « Les flibustiers » (1938) de Cecil B. DeMille, il incarne le corsaire Jean Laffite, puis « Passion sous les tropiques » (1940) de John Cromwell, où il vit en solitaire sur une île abandonnée mais voit son existence troublée par l'arrivée d'une bande de malfrats. Suivi d’un drame militaire « Ainsi finit notre nuit » (1941), de John Cromwell, il campe un Allemand qui aime son pays mais fuit le régime nazi et quitte sa femme, (Frances Dee), il reviendra auprès d'elle qu'en il apprendra qu'elle est malade avec Margaret Sullavan, Glenn Ford et Erich von Stroheim.


Fredric March - Dans le film de 1935 : Les Misérables


Dans un contexte un peu loufoque et humoristique, « J’ai épousé une sorcière » (1942) de René Clair, Jennifer (Veronica Lake) une sorcière, juste avant d’être brûlée au bûcher avec son père, jette une malédiction sur Jonathan Wooley (Fredric Marsh) le juge qui les a condamnés, et sa famille, dans ce film l'acteur tient les quatre rôles de sa descendance.

En 1946, il atteint le point culminant de sa carrière avec « Les plus belles années de notre vie « de William Wyler il campe le sergent Al Stephenson qui de retour à la vie civile découvre une vie bien différente, avec Myrna Loy son épouse pour sa prestation il remporte son deuxième Oscar du meilleur acteur.

Dans une œuvre forte sur l'euthanasie Le droit de tuer / Vivre d’abord) (1948) de Michael Gordon, le juge Cooke (Fredric March) apprend que sa femme (Florence Eldridge) est atteint d'un mal incurable et décide de ne pas lui dire la gravité de son état, mais en vacances, elle est prise d'une crise violente, désespéré, afin de lui épargner d'atroces souffrances, il provoque la mort de sa femme dans un accident de voiture, il survit à ses blessures, rongé de scrupules, il veut se livrer à la justice, mais un jeune avocat (Edmond O'Brien) amoureux de sa fille (Geraldine Brooks) va tenter de l'en empêcher.

William Wyler réalise un thriller oppressant « La maison des otages » (1955) Glenn Griffin (Humphrey Bogart) dangereux prisonnier évadé, à la recherche d'une voiture, retient en otage avec ses complices la maison des Hilliard, le père, (Fredric Marsh) tente tout son possible pour sauver sa famille Martha Scott, Mary Murphy et Richard Eyer, mais la confrontation violente avec Griffin est inévitable, compliquée par l'intervention de la police.

Les années suivantes il tourne encore une poignée de films qui complètent son bilan cinématographique de plus de 70 films et une dizaine de séries et de téléfilms, jalonné de personnages mémorables où ses performances furent brillantes, il est l'un des rares acteurs de cette génération à être nominé cinq fois pour l'Oscar du meilleur acteur et en gagner deux.

En 1970 il est opéré d'un cancer de la prostate qui le laisse très affaibli, néanmoins en 1972, il tient à tourner aux cotés Lee Marvin et Robert Ryan un petit rôle dans « L'homme de glace » de John Frankenheimer.

Fredric March s’est marié une première fois en 1924 avec Ellis Baker le couple divorce en 1927, puis avec l'actrice Florence Eldridge en 1927 avec laquelle il tourna sept films. Ils restèrent unis jusqu’au décès de l’acteur en 1975, ils ont adoptés deux enfants.

Malheureusement la maladie gagne du terrain et l’emporte cinq ans plus tard le 11 avril 1975 à Los Angeles, il repose dans son domaine à New Milford dans le Connecticut...

Source : Gary Richardson - Fait le 20 mars 2022 par Philippe de CinéMémorial.



Fredric March et Claudette Colbert - Dans le film de 1932 : Le Signe de la Croix


 

SES RÉCOMPENSES :

 

1961 - Pour : PROCÈS DE SINGE - l'Ours d’Argent - Meilleur acteur - Festival international du cinéma de Berlin, Allemagne.

1952 - Pour : MORT D’UN COMMIS VOYAGEUR - Golden Globe - Meilleur acteur de cinéma - États-Unis.

1952 - Pour : MORT D’UN COMMIS VOYAGEUR - Coupe Volpi - Meilleur acteur - Festival du cinéma - Venise, Italie.

1947 - Pour : LES PLUS BELLES ANNÉES DE NOTRE VIE - Oscar - Meilleur acteur, États-Unis.

1932 - Pour : DR. JEKYLL ET M. HYDE - Oscar - Meilleur acteur, États-Unis.

Son Étoile se trouve à Hollywood Walk of Fame au 1616 Vine Street.

 

Filmographie


Mary Brian et Fredric March - Dans le film de 1929 : Marriage Playground


77 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_________________________________

1973 - ICEMAN COMETH .THE

 

1970 - TICK, TICK, TICK, ET LA VIOLENCE EXPLOSA

 

1966 - HOMBRE

 

1964 - SEPT JOURS EN MAI

 

1962 - SÉQUESTRÉS D'ALTONA .LES

 

1961 - BLOUSES BLANCHES .LES

 

1960 - PROCÈS DE SINGE

 

1959 - AU MILIEU DE LA NUIT

 

1956 - HOMME AU COMPLET GRIS .L'

 

1956 - ALEXANDRE LE GRAND

 

1955 - MAISON DES OTAGES .LA

 

1955 - ISLAND OF ALLAH

 

1955 - PONTS DE TOKO RI .LES

 

1954 - TOUR DES AMBITIEUX .LA

 

1952 - CIRQUE EN RÉVOLTE

 

1951 - MORT D'UN COMMIS VOYAGEUR .LA

 

1951 - IT'S A BIG COUNTRY

 

1949 - CHRISTOPHE COLOMB

 

1948 - DROIT DE TUER .LE

 

1948 - CITADELLE DU MAL .LA

 

1946 - PLUS BELLES ANNÉES DE NOTRE VIE .LES

 

1944 - HOMMES DE DEMAIN .LES

 

1944 - AVENTURES DE MARK TWAIN .LES

 

1942 - J'AI ÉPOUSÉ UNE SORCIÈRE

 

1942 - J'ÉPOUSE MA FEMME

 

1941 - ONE FOOT IN HEAVEN

 

1941 - AINSI FINIT NOTRE NUIT

 

1940 - SUZANNE ET SES IDÉES

 

1940 - PASSION SOUS LES TROPIQUES

 

1938 - PAUVRE MILLIONNAIRE .LA

 

1938 - FLIBUSTIERS .LES

 

1938 - FEMME AUX CIGARETTES BLONDES .LA

 

1937 - JOYEUSE SUICIDÉE .LA

 

1937 - ÉTOILE EST NÉE .UNE

 

1936 - MARIE STUART, REINE D'ÉCOSSE

 

1936 - CHEMIN DE LA GLOIRE .LE

 

1936 - ANTHONY ADVERSE MARCHANDS D'ESCLAVES

 

1935 - MISÉRABLES .LES

 

1935 - ANNA KARÉNINE

 

1935 - ANGE DES TÉNÈBRES .L'

 

1934 - RÉSURRECTION

 

1934 - MISS BARRETT

 

1934 - GOOD DAME

 

1934 - AMOURS DE CELLINI .LES

 

1934 - ALL OF ME

 

1933 - SÉRÉNADE À TROIS

 

1933 - MORT PREND DES VACANCES .LA

 

1933 - PRINCESSE NADIA

 

1933 - AIGLE ET LE VAUTOUR .L'

 

1932 - STRANGERS IN LOVE

 

1932 - SIGNE DE LA CROIX .LE

 

1932 - MERRILY WE GO TO HELL

 

1932 - MAKE ME A STAR

 

1932 - CHAGRIN D'AMOUR

 

1931 - HONOR AMONG LOVERS

 

1931 - DOCTEUR JEKYLL ET MISTER HYDE

 

1931 - ANGE DE MINUIT .L'

 

1931 - MY SIN

 

1930 - TRUE TO THE NAVY

 

1930 - SARAH AND SON

 

1930 - ROYAL FAMILY OF BROADWAY .THE

 

1930 - PARAMOUNT ON PARADE

 

1930 - LAUGHTER

 

1930 - LADIES LOVE BRUTES

 

1930 - BELLE BRUTE .UNE

 

1929 - ENDIABLÉES .LES

 

1929 - STUDIO TRAGIQUE .LE

 

1929 - PARIS BOUND

 

1929 - MARRIAGE PLAYGROUND .THE

 

1929 - LETTRE .LA

 

1929 - JEALOUSY

 

1929 - FOOTLIGHTS AND FOOLS

 

1928 - ASPIRANT DÉTECTIVE .L'

 

1921 - PAYING THE PIPER

 

1921 - GRANDE AVENTURE .LA

 

1921 - EDUCATION OF ELIZABETH .THE

 

1921 - DEVIL .THE

 

6 DOCUMENTAIRES et 5 COURTS MÉTRAGES
____________________________________________

1957 - ALBERT SCHWEITZER
Documentaire de Jerome Hill

 

1950 - TITAN .THE : Story of Michelangelo
Documentaire- de Robert J. Flaherty et Curt Oertel

 

1942 - LAKE CARRIER
Documentaire

 

1939 - LIGHTS OUT IN EUROPE
Documentaire

 

1939 - 400 MILLIONS .LES
Documentaire

 

1937 - SCREEN SNAPSHOTS SERIES 16, No. 5
Court métrage de Ralph Staub

 

1936 - SCREEN SNAPSHOTS SERIES 16, No. 3
Court métrage de Ralph Staub

 

1935 - SCREEN SNAPSHOTS SERIES 14, No. 11
Court métrage de Ralph Staub

 

1934 - HOLLYWOOD ON PARADE No. B-6
Court métrage de Louis Lewyn

 

1932 - HOLLYWOOD ON PARADE No. A-1
Court métrage de Louis Lewyn

 

_______________________FIN_____________________

 

commentaires (0)