FRANCOISE ROSAY

Vue 18566 fois

Profession:
Actrice, scénariste et dame de théâtre française

Date et lieu de naissance:
19-04-1891, à Paris dans le 9ème, France.

Date et lieu du décès:
28-03-1974, à Montgeron, Essonne, France
Inhumée au cimetière de Sorel-Moussel, Eure-et-Loir.

Cause du décès:
Peu après une opération d'arthrite de la hanche à l'âge de 82 ans.

Nom de naissance:
Françoise Gilberte Chauvin (Devenue Bandy de Nalèche).

État civil:
Mariée en juillet 1917 avec : Jacques Frédérix dit JACQUES FEYDER - jusqu'au décès de Jacques en 1948.
Ils eurent trois fils : Marc, Paul et Bernard.

Taille:
?

Commentaires: 4

Anecdotes

Elle était la fille naturelle de Marie-Thérèse Chauvin, une actrice connue sous le nom de Sylviac. Son père, le comte François Louis Bandy de Nalèche ne la reconnut pas avant 1938.

En 1917 elle gagne un prix au Conservatoire de Paris. Elle fait alors ses débuts au Palais Garnier dans le rôle-titre de Salammbô d'Ernest Reyer. Elle chante aussi dans Castor et Pollux de Rameau et Thaïs de Massenet.

Le defunt mari de Françoise Rosay de son vrai nom Jacques Fréderix, Jacques Feyder est citoyen belge.

Au début de l'occupation allemande, elle entre dans un réseau de résistance tout en tournant dans quelques films. Fin 1942, lorsque les allemands envahissent la zone libre, elle manque d'être arrêtée et parvient à s'enfuir en Tunisie. En 1943, elle rejoint son mari en Suisse et donne des cours de théâtre au Conservatoire de Genève.

En 1940 Françoise Rosay prend part à l'effort de résistance en diffusant des messages radiophoniques depuis Londres.

Elle fut nommée Officier de la Légion d'Honneur.

Elle est l'auteur d'un livre de référence sur le cinéma, co-signé par son mari, Jacques Feyder : Le cinéma, notre métier, publié en 1944.

Elle n'a jamais oublié le théâtre et créé, notamment, en 1957, la première pièce de Jean·Loup Dabadie, La Famille écarlate.
À ses élèves, elle conseille : "L'articulation, le mouvement, l'autorité sont indispensables et ne s'improvisent pas."

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à FRANÇOISE ROSAY dans un extrait : LE CAVE SE REBIFFE.

Ajout de la vidéo le 24 mars 2008

 

Dès son adolescence, des dons multiples, une éducation "moderne" un talent incontestable et le consensus familial permettent à Françoise Rosay, d'aborder avec autorité la carrière de sa mère, Marie-Thérèse Sylviac. Elle fonce dans tous les domaines, non sans en avoir exploré les mécanismes : des somptueux théâtres de Saint· Pétersbourg à ceux, plus miteux, des quartiers parisiens et au plateau de l'Opéra en 1917 pour chanter Thaïs. Dès 1913, elle avait domestiqué les caméras dans un Falstaff, de Clément Maurice. Elle se donne un atout supplémentaire lorsqu'elle épouse, en 1917, Jacques Frédérix: il deviendra célèbre sous le nom de Jacques Feyder. En 1925, ils tournent ensemble Gribiche. En 1929, ils résident à Hollywood pour deux ans et Françoise Rosay s'y déchaîne dans des rôles extravagants, face, entre autres, à Maurice Chevalier (Le Petit Café, 1930) et Buster Keaton (version française de Spike Marriage, 1931).

De retour en France, on la remarque beaucoup dans la stricte dame patronnesse du Rosier de Madame Husson, de Bernard-Deschamps (1932). Son époux la sauve d'une overdose de saugrenu, avec, en 1934, La Règle du jeu et Pension Mimosas, puis, en 1935, La Kermesse héroïque, où Madame la Bourgmestre d'une cité flamande vampirise l'occupant espagnol. Françoise Rosay répond au verdict décoché jadis par Gémier : "Vous avez de grandes qualités, mais il faudra vous résigner à être une femme". Femme, face aux fauves en tous genres, elle l'est absolument, dans Les Gens du voyage (1938). C'est, décidément, sa grande période, puisqu'on y compte encore Jenny (1936) et Drôle de drame, de Carné (1937), Carnet de bal de Duvivier (1937), Le Joueur d'échecs, de Dréville (1938), où elle se montre plus grande que la Grande Catherine. Elle tourne aussi des drames mondains ou des mélos folklorisants.

Marathon Woman :

Pendant l'Occupation, Françoise Rosay s'exile. Revenue à Paris, en 1945 et au music-hall A.B.C., dans La Revue de la Victoire, signée Saint-Granier, elle revêt la coiffe alsacienne de velours pour le seizième et avant dernier tableau, L'Ombre de Musset sur les bords du Rhin. Le cinéma la sollicite toujours, de plus en plus, partout où l'on tourne dans le monde, surtout après la mort de Feyder, en 1948. Malgré la diversité de ses prestations, se dessine un personnage d'une force peu commune aidé, ce qui n'est pas tellement fréquent, par une grande intelligence du métier. D'ailleurs, Françoise Rosay a aussi exercé le professorat et appris aux jeunes à se servir des mots comme d'une pâte à modeler les situations dramatiques.

 

Source : Didier Thouart et Jacques Mazeau. les grands seconds rôles du cinéma français. - Fait le 12 mars 2011 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie

 

107 LONGS MÉTRAGES
_________________________________

 

1973 - PIÉTON .LE
De Maximilian Schell

 

1972 - DANS LE JARDIN DE FRANC-NOHAIN

 

1972 - TROIS MILLIARDS SANS ASCENSEUR

 

1972 - PAS FOLLE LA GUÊPE

 

1969 - MERVEILLEUX PARFUM D'OSEILLE .UN

 

1968 - FAUT PAS PRENDRE LES ENFANTS DU BON DIEU POUR DES CANARDS SAUVAGES

 

1967 - VINGT-CINQUIÈME HEURE .LA

 

1964 - JOUR D'APRÈS .LE

 

1965 - MÉTAMORPHOSE DES CLOPORTES .LA

 

1964 - COEUR PLEIN ET LES POCHES VIDES .UN
De Camillo Mastrocinque

 

1962 - POURQUOI PARIS

 

1961 - JOUR LE PLUS LONG .LE

 

1961 - TRAITEMENT DE CHOC
De Val Guest

 

1961 - CAVE SE REBIFFE .LE

 

1961 - MYSTÉRIEUSE MADAME CHENEY .LA
De Franz Josef Wild

 

1960 - STEFANIE IN RIO
De Curtis Bernhardt

 

1960 - BOIS DES AMANTS .LE

 

1959 - SANS TAMBOUR NI TROMPETTE

 

1959 - YEUX DE L'AMOUR .LES

 

1959 - BRUIT ET LA FUREUR .LE
De Martin Ritt

 

1959 - DU RIFIFI CHEZ LES FEMMES
D'Alex Joffé

 

1958 - NON SONO PIÙ GUAGLIONE
De Domenico Paolella

 

1958 - JOUEUR .LE

 

1957 - MOI ET LE COLONEL

 

1957 - AMANTS DE SALZBOURG .LES

 

1957 - PASSE DANGEREUSE .LA

 

1956 - LONG DES TROTTOIRS .LE
De Léonide Moguy

 

1955 - PRINCESSE D'EBOLI .LA

 

1955 - CHASSE AUX MARIS .LA
Réal : Luigi Zampa

 

1954 - REINE MARGOT .LA

 

1952 - WANDA, LA PÈCHERESSE
De Duilio Coletti

 

1952 - SUR LE PONT DES SOUPIRS
D'Antonio Leonviola

 

1952 - QUI EST SANS PÉCHÉS ?
De Raffaello Matarazzo

 

1952 - BANQUET DES FRAUDEURS .LE

 

1951 - SEPT PÉCHÉS CAPITAUX .LES

 

1951 - FILS DE PERSONNE .LE
De Raffaello Matarazzo

 

1951 - AUBERGE ROUGE .L'

 

1951 - TREIZIÈME LETTRE .LA

 

1951 - MAISON DU SILENCE .LA
D'Hans Hinrich

 

1950 - MARIA CHAPDELAINE

 

1950 - AMANTS DE CAPRI .LES

 

1949 - QUARTET

 

1949 - ON N'AIME QU'UNE FOIS

 

1949 - VAGABONDS DU RÊVE .LES

 

1949 - FEMMES SANS NOM
De Géza von Radványi

 

1948 - SARABANDE

 

1948 - MYSTÈRE BARTON .LE

 

1947 - DAME DE HAUT-LE-BOIS .LA

 

1946 - MACADAM

 

1945 - JOHNNY FRENCHMAN
De Charles Frend

 

1944 - AUBERGE FANTÔME .L'

 

1944 - FEMME DISPARAÎT .UNE

 

1940 - ELLES ÉTAIENT DOUZE FEMMES

 

1939 - VOYAGE DE NOCE .LE
De Karl Ritter

 

1938 - PAIX SUR LE RHIN

 

1938 - RUISSEAU .LE

 

1938 - JOUEUR D'ÉCHEC .LE

 

1938 - SERGE PANINE

 

1938 - RAMUNTCHO

 

1937 - GENS DU VOYAGE .LES

 

1937 - CARNET DE BAL .UN

 

1937 - MEIN SOHN, DER HERR MINISTER
De Veit Harlan

 

1937 - FAUTEUIL 47 .LE

 

1937 - JENNY

 

1937 - DRÔLE DE DRAME

 

1936 - SECRET DE POLICHINELLE .LE

 

1936 - SYMPHONIE DES BRIGANDS .LA
De Friedrich Feher

 

1936 - DIE LETZTEN VIER VON SANTA CRUZ
De Werner Klingler

 

1935 - MARIE DES ANGOISSES

 

1935 - MARCHAND D'AMOUR

 

1935 - KERMESSE HÉROÏQUE .LA

 

1935 - GANGSTER MALGRÉ LUI

 

1934 - PENSION MIMOSAS

 

1934 - VERS L'ABÎME

 

1934 - MATERNITÉ

 

1934 - GRAND JEU .LE

 

1934 - BILLET DE MILLE .LE

 

1933 - TOUT POUR RIEN

 

1933 - TAMBOUR BATTANT

 

1933 - REMOUS

 

1933 - ABBÉ CONSTANTIN .L'

 

1933 - CORALIE ET CIE

 

1932 - PAPA SANS LE SAVOIR
De Robert Wyler

 

1932 - ROSIER DE MADAME HUSSON .LE

 

1932 - POUPONNIÈRE .LA

 

1931 - QUAND ON EST BELLE

 

1931 - MAGNIFICENT LIE .THE

 

1931 - FEMME EN HOMME .LA
D'Augusto Genina

 

1931 - CHANCE .LA

 

1931 - JENNY LIND

 

1931 - BUSTER SE MARIE

 

1930 - ÉCHEC AU ROI

 

1930 - MARIUS À PARIS

 

1930 - PETIT CAFÉ .LE

 

1930 - SOYONS GAIS

 

1930 - PLAYBOY OF PARIS .THE
De Ludwig Berger

 

1930 - SI L'EMPEREUR SAVAIT ÇA

 

1930 - PROCÈS DE MARY DUGAN .LE

 

1929 - ONE WOMAN IDEA .THE
De Berthold Viertel

 

1928 - DEUX TIMIDES .LES

 

1928 - MADAME RÉCAMIER

 

1927 - BATEAU DE VERRE .LE

 

1925 - GRIBICHE

 

1925 - VISAGES D'ENFANTS

 

1917 - INSTINCT EST MAÎTRE .L'
De Jacques Feyder

 

1915 - VAMPIRES .LES

 

1911 - FALSTAFF
D'Henri Desfontaines

 

10 COURTS MÉTRAGES:
____________________________________________

1955 - QUELQUE PART EN FRANCE
Court métrage de Ben Barkay

 

1918 - FRÈRE DE LAIT .LE
Court métrage de Jacques Feyder

 

1918 - FAUTE D'ORTHOGRAPHE .LA
Court métrage de Jacques Feyder

 

1917 - VIEILLES FEMMES DE L'HOSPICE .LES
Court métrage de Jacques Feyder

 

1917 - BLUFF .LE
Court métrage de Jacques Feyder

 

1917 - ABRÉGEONS LES FORMALITÉS
Court métrage de Jacques Feyder

 

1916 - TÊTES DE FEMMES, FEMMES DE TÊTE
Court métrage de Jacques Feyder

 

1916 - BILLARD CASSÉ .LE
Court métrage de Jacques Feyder

 

1916 - TROUVAILLE DE BUCHU .LA
Court métrage de Jacques Feyder

 

1912 - RIGADIN N'A JAMAIS AIMÉ LE CINÉMA
Court métrage de Georges Monca

 

_______________________FIN_____________________

 

commentaires (4)

PAREJA Pierre

15-08-2009 19:19:28

je sollicite aupres de votre haute bienveillance si ce serais me dire ou je puis me procurer le fims en dvd le grand jeu de jacques feyder tournée avec jean-gabin et françoise rosey , je ne le trouve pas a aucune fnac et autres en attendant une réponse de votre part je tiens a vous remercier de votre devouement , merci

MALLOZZI

21-01-2010 14:11:34

Bonjour Je recherche des photos de sa maison à Gambais dans les Yvelines Merci d'avance

Léo CLARENS

18-02-2010 09:11:02

Préssentie par son ami Jacques CANETTI, elle fût ma marraine dans ma carrière de chef d'orchestre.

Jean-René HIGGINS

12-07-2010 15:07:19

Je dis MADAME Françoise Rosay,actrice splendide à toute les époques ( du noir et blanc à la couleur )que du bonheur du petit au grand écran