FRANCIS LEDERER

Vue 5527 fois

Profession:
Acteur, réalisateur, chanteur, danseur et homme de théâtre américain.

Date et lieu de naissance:
06-11-1899, à Karlin en Tchécoslovaquie.

Date et lieu du décès:
24-05-2000, à Palm Spring, en Californie, aux États-Unis.

Cause du décès:
D'une pneumonie à l'âge de 100 ans.

Nom de naissance:
Frantisek Lederer.

État civil:
Marié avec : ADA NEJEDLY (pas de date)

Marié en 1937 avec : MARGO - divorcé en 1940.

Marié en 1941 avec : MARION IRVINE - Jusqu'au décès de Francis en 2000.

Taille:
(1.83 m)

Commentaires: 0

Anecdotes

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Franz Lederer n'apparaît pas dans le pénible film d'Agnès Varda sur les cent ans du cinéma, où il aurait pu jouer le rôle de Piccoli, ayant le nombre de bougies qu'il fallait, mais le suave acteur tchèque a joué dans plus de chefs-d'œuvre absolus que beaucoup des invités de ce saumâtre anniversaire.

Au sommet du glamour. Il est en effet le beau-fils succombant au charme de Louise Brooks dans Loulou, de G. W. Pabst (1929), le jeune officier de cavalerie dans le sublime Die Wunderbare Lüge Der Nina Petrowna, de Hanns Schwarz (1928), et l'amant de Mary Astor dans la Comtesse de minuit, comédie imparable écrite par Billy Wilder et Charles Brackett, mise en scène par Mitchell Leisen, sommet du glamour Paramount d'avant guerre.

Frantisek Lederer est né à Prague en 1899, lorsque la ville faisait encore partie de l'Empire austro-hongrois. Il devint rapidement acteur de théâtre de renom. Lorsqu'il tournait Loulou à Berlin, il répétait aussi Roméo et Juliette sous la houlette de Max Reinhardt (Fritz Kortner et Elisabeth Bergner, qui jouaient des rôles plus importants que Lederer dans Loulou, étaient aussi dans cette production). La pièce était l'événement de la saison, vue par tout le jet-set international, et Lillian Gish fut suffisamment impressionnée par ce Roméo pour le faire engager à Hollywood. Mais, avec la venue du parlant, Lederer devra attendre d'apprendre l'anglais à Londres pour finalement venir en Amérique en 1933 jouer sa pièce à succès, Autumn Crocus. Entre-temps, il a aussi fait Maman Colibri pour Duvivier.

Séducteur. A Hollywood, sous le prénom de Francis, il jouera surtout les séducteurs, ainsi que l'occasionnel nazi, comme en face de E. G. Robinson dans le film de Litvak Confessions of a Nazi Spy ou de Joan Bennett dans The Man I Married (Irving Pichel). Dans le très touchant Romance in Manhattan (Stephen Roberts, 1934), il joue un immigrant sans le sou recueilli par Ginger Rogers. Suivront The Man I Married (1940), The Bridge of San Luis Rey (1944) et A Woman of Distinction (1950). Son sinistre valet dans le Journal d'une femme de chambre (1946) est la seule chose mémorable de ce film raté de Renoir. En 1957, alors qu'on ne lui offre plus que des rôles de Dracula de seconde zone, il fonde son propre cours d'art dramatique à Studio City, où il enseignait encore il y a seulement quelques semaines.

Pacifiste. Lederer a également fait fortune avec ses investissements immobiliers dans la vallée de San Fernando et pris une part active dans la vie politique locale. Depuis 1941, il s'était installé, avec sa troisième femme, Marion, dans une propriété de 120 hectares à Canoga Hill, ne déménageant pour Palm Springs qu'en 1994, à cause du tremblement de terre. En novembre dernier, la ville de Los Angeles l'a honoré lors de son centenaire, pour son civisme et ses activités pacifistes. Toujours resté vieille Europe, Lederer pratiquait le baisemain, même avec les secrétaires de la Paramount. Interviewé sur Louise Brooks en 1998, il appelait encore «Miss Brooks» celle qui l'avait enchanté jusqu'au mutisme à Berlin en 1929. «Elle ne parlait pas un mot d'allemand, moi pas un mot d'anglais.»

Lederer est mort dans sa maison de Palm Springs. Il donnait le secret de sa longévité avec le même esprit désarmant qu'il donnait à ses rôles : «Il suffit de vivre longtemps.».

 

Source : Philippe Garnier de la Libération - Fait le 09 décembre 2009 par Philippe de CinéMémorial.

 

 

RÉCOMPENSE :

 

 

Son Étoile se trouve au Walk of Fame, 6902, Hollywood Boulevard.

 

Filmographie

 

42 LONGS MÉTRAGES

************************************

 

1959 - TERROR IS A MAN
Réal : Gerry DeLeon

 

1958 - TUEURS DE FEUX À MARACAIBO
Titre Orig. : Maracaibo
Réal : Cornel Wilde

 

1958 - RETOUR DE DRACULA .LE
Titre Orig. : The return of Dracula
Réal : Paul Landres

 

1956 - HOMME DE LISBONNE .L'
Titre Orig. : Lisbon
Réal : Ray Milland

 

1955 - FILLE DE L'AMBASSADEUR .LA
Titre Orig. : The ambassador's daughter
Réal : Norman Krasna

 

1953 - STOLEN IDENTITY
Réal : Gunther von Fritsch

 

1952 - ABENTEUER IN WIEN
Autre Titre : Gefährliches abenteuer - Autre Titre : Ich war Jack Mortimer
Réal : Emile Edwin Reinert

 

1950 - SUZY DIS-MOI OUI !
Titre Orig. : A woman of distinction
Réal : Edward Buzzell

 

1950 - SURRENDER
Réal : Allan Dwan

 

1950 - DÉNONCIATEUR .LE

 

1948 - WEEK-END MOUVEMENTÉ
Titre Orig. : Million dollar weekend
Réal : Gene Raymond

 

1946 - JOURNAL D'UNE FEMME DE CHAMBRE .LE

 

1945 - MADONNA'S SECRET .THE
Réal : Wilhelm Thiele

 

1944 - A VOICE IN THE WIND
Réal : Arthur Ripley

 

1943 - PONT DU ROI SAINT LOUIS .LE

 

1941 - PUDDIN' HEAD
Réal : Joseph Santley

 

1940 - MAN I MARRIED .THE
Autre Titre : I married a nazi
Réal : Irving Pichel

 

1939 - BARONNE DE MINUIT .LA

 

1939 - AVEUX D’UN ESPION NAZI .LES

 

1938 - LONE WOLF IN PARIS .THE
Réal : Albert S. Rogell

 

1937 - JOYEUSE HÉRITIÈRE .LA
Titre Orig. : It's all yours
Réal : Elliott Nugent

 

1936 - ONE RAINY AFTERNOON
Réal : Rowland V. Lee

 

1935 - GAI MENSONGE .LE

 

1934 - ROMANCE IN MANHATTAN
Réal : Stephen Roberts

 

1934 - MA FEMME AMÉRICAINE
Titre Orig. : My american wife
Réal : Harold Young

 

1933 - PURSUIT OF HAPPINESS .THE
Réal : Alexander Hall

 

1933 - MAN OF TWO WORLDS
Réal : J. Walter Ruben

 

1930 - SUSANNE MACHT ORDNUNG
Réal : Eugen Thiele

 

1930 - SA MAJESTÉ L'AMOUR
Titre Orig. : Ihre majestät die liebe
Réal : Joe May

 

1930 - HAI-TANG
Réal : Richard Eichberg et Jean Kemm

 

1930 - FUNDVOGEL
Réal : Wolfgang Hoffmann-Harnisch

 

1930 - DAS SCHICKSAL DER RENATE LANGEN
Réal : Rudolf Walther-Fein

 

1930 - DIE GROßE SEHNSUCHT
Réal : Steve Sekely

 

1930 - DER DETEKTIV DES KAISERS
Réal : Carl Boese

 

1930 - DER WEG ZUR SCHANDE
Réal : Richard Eichberg

 

1929 - MEINEID
Réal : Georg Jacoby

 

1929 - MAMAN COLIBRI
Réal : Julien Duvivier

 

1929 - LOULOU

 

1929 - MENSONGE DE NINA PETROWNA .LE
Titre Orig. : Die wunderbare lüge der Nina Petrowna
Réal : Hanns Schwarz

 

1929 - ATLANTIQUE
Titre Orig. : Atlantik
Réal : Ewald André Dupont

 

1928 - REFUGE
Titre Orig. : Zuflucht
Réal : Carl Froelich

 

1928 - DIE SELTSAME NACHT DER HELGA WANGEN
Réal : Holger-Madsen

 


 

10 PARTICIPATIONS POUR LA TÉLÉVISION.
************************************
 

1971 - NIGHT GALLERY

 

1969 - IT TAKES A THIEF

 

1967 - THAT GIRL

 

1967 - MISSION IMPOSSIBLE

 

1966 - BLUE LIGHT

 

1965 - KRAFT SUSPENSE THEATRE

 

1962 - BEN CASEY

 

1961 - THE BEST OF THE POST

 

1960 - THE UNTOUCHABLES

 

1962 - 77 SUNSET STRIP
Francis Lederer à réalisé l'épisode : "The Steerer"

 

 

 

 

commentaires (0)