FLORENCE VIDOR

Vue 3830 fois

Profession:
Actrice américaine.

Date et lieu de naissance:
23-07-1895, à Houston, au Texas, États-Unis.

Date et lieu du décès:
03-11-1977, à Pacific Palisades, en Californie, États-Unis.

Cause du décès:
D'une crise cardiaque à l'âge de 82 ans.

Nom de naissance:
Florence Arto.

État civil:
Mariée en septembre 1914 avec le réalisateur : KING VIDOR (1894-1982) - Jusqu'en juillet 1926.
Ils eurent une fille : Suzanne Vidor Parry née en 1919.

Mariée en août 1928 avec le violoniste : JASCHA HEIFETZ (1901-1987)
Jusqu'en 1946. Ils eurent 2 enfants : Josepha et Robert.

Taille:
(164 cm)

Commentaires: 0

Anecdotes

Son père, J.-P. Arto, était cadre supérieur.

Elle signe son premier contrat avec la Vitagraph en 1916. Elle devient célèbre par son rôle dans le film de 1921 Hail, the Woman. Une copie de ce film existe encore de nos jours.

Elle divorce en 1925 après avoir eu une fille (Suzanne), mais elle garde le nom de son mari. L'année suivante elle se marie avec le violoniste Jascha Heifetz. Sa carrière s'arrête en 1929 au moment où l'industrie cinématographique abandonne le cinéma muet. Elle meurt en 1977.

 

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Florence Vidor, de son vrai nom Florence Arto, naît le 23 juillet 1895 à Houston, au Texas.

Son père était J.P. Arto, un agent de développement aux États-Unis qui remporta beaucoup de succès avec ses divers projets. Florence entre à l'école publique de Houston.

Sans grande ambition pour son avenir, elle ne pense pas à une carrière d'actrice. King Vidor la rencontre hasardeusement parmi une troupe de jeunettes qui tiennent à devenir vedette. Florence n'a pas la moindre idée que cette décision va lui changer la vie !!

Après son mariage avec le réalisateur, ils partent s'installer à Los Angeles où Florence vit heureuse et persuade son époux de monter sa société de production : la Vitagraph naît en 1916.

Florence se fait quelques ami(e)s dans le monde du cinéma, dont l'actrice Corinne Griffith qui propose de jouer quasi gratuitement pour les débuts de leur société.

 

Photo de William Powell et Florence Vidor du film : Sea Horses, d'Allan Dwan.

 

La société accepte que Florence tourne avec son amie Corinne Griffith dans le court-métrage « The Yellow Girl » (1916). Si elle refuse de jouer dedans, elle n'obtiendra aucun contrat.

Lorsque le court-métrage est terminé et officialisé par Vitagraph, elle reçoit son contrat comme convenu pour plusieurs années. Pour ses débuts, elle accepte de jouer uniquement de petits rôles qui, au fur et à mesure du temps, gagnent en qualité.

Elle joue notamment dans « A Tale Of Two Cities » (1917) avec William Farnum, « The Secret Agent » (ou « The Secret Game » selon les sources) (1917) de William C. DeMille avec Sessue Hayakawa où le public commence à l'apprécier.

Henry King offre plus de possibilités à son épouse en faisant d'elle la vedette de ses films : « The Other Half » (1919) avec Zasu Pitts, « Poor Relations » (1919) et « The Jack-Knife Man » (1920) sont de très bons films qui ont pu être sauvés.

Grâce à lui, les rôles sont plus importants, ambitieux et forts en caractère. Florence passe de la jeune femme en quête d'apprentissage à la femme forte au caractère spirituel. Elle donne la preuve de son talent dans le film « Hail The Woman » (1921) de John Griffith Wray avec Madge Bellamy.

 

De gauche à droite, Lawrence Gray, Florence Vidor, Malcolm St.Clair, Betty Bronson et Adolphe Menjou

 

Si on cite d'autres films importants, il y aurait « Alice Adams » (1923), « The Virginian » (1923) avec Kenneth Harlan, « Barbara Frietchie » (1924) avec Edmund Lowe et « The Marriage Circle » (1923) d'Ernst Lubitsch avec Monte Blue et Adolphe Menjou. Les bandes de se dernier n'ont pu être récupérées.

Enfin, son dernier grand rôle demeure celui de Madame Hazlitt aux côtés de Bety Bronson et Adolphe Menjou avec « Are Parents People » (1925).

Lorsque le parlant devient obligatoire en 1929, Florence ne tenta pas sa chance. Dans son unique parlant « Chinatown Nights » de William A. Wellman avec Wallace Beery, elle se fera doubler, car sa voix comprend un accent qui passe mal sur les bandes sons. Après celà, Florence ne réapparaîtra plus sur les écrans, profitant pleinement de son rôle de mère.

 

La résidence de Florence Vidor à Hollywood, Californie.

 

Au cours de sa vie, elle se maria à 2 reprises :

- King Vidor (1894-1982) de 1914 jusqu'en 1926. Ils eurent un enfant : Suzanne Vidor Parry née en 1919

- Jascha Heifetz (1901-1987) de 1928 jusqu'en 1946. Ils eurent 2 enfants : Josepha et Robert

Florence Vidor est décédée le 3 novembre 1977 d'une crise cardiaque à Pacific Palisades, en Californie.

 

Source : Vargen57 - Fait le 17 novembre 2014 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie


_________________________

56 LONGS MÉTRAGES
_________________________

 

1929 - NUITS DE CHINATOWN .LES

 

1928 - PATRIOTE .LE

 

1928 - MAGNIFICENT FLIRT .THE
Réal : Harry d'Abbadie d'Arrast

 

1928 - RIEN QUE L'AMOUR

 

1927 - PEUR D'AIMER .LA
Réal : Edward H. Griffith

 

1927 - D'UNE FEMME À L'AUTRE

 

1927 - MONDE À SES PIEDS .LE
Réal : Luther Reed

 

1927 - HONEYMOON HATE
Réal : Luther Reed

 

1926 - POPULAR SIN .THE
Réal : Malcolm St. Clair

 

1926 - MASQUES D'ARTISTES

 

1926 - CORSAIRE MASQUÉ .LE

 

1926 - COLLINE ENCHANTÉE .LA

 

1926 - SEA HORSES

 

1925 - MARRY ME
Réal : James Cruze

 

1925 - LORSQU'ON EST TROIS
Réal : Malcolm St. Clair

 

1925 - GROUNDS FOR DIVORCE
Réal : Paul Bern

 

1925 - GRANDE DUCHESSE ET LE GARÇON D'ÉTAGE .LA
Réal : Malcolm St. Clair

 

1925 - ARE PARENTS PEOPLE ?
Réal : Malcolm St. Clair

 

1924 - WELCOME STRANGER
Réal : James Young

 

1924 - MIRAGE .THE
Réal : George Archainbaud

 

1924 - HUSBANDS AND LOVERS
Réal : John M. Stahl

 

1924 - GIRL OF GOLD .THE
Réal : John Ince

 

1924 - COMÉDIENNES

 

1924 - CHRISTINE OF THE HUNGRY HEART
Réal : George Archainbaud

 

1924 - BORROWED HUSBANDS
Réal : David Smith

 

1924 - BARBARA FRIETCHIE
Réal : Lambert Hillyer

 

1923 - VIRGINIAN .THE
Réal : Tom Forman

 

1923 - ÂMES À VENDRE

 

1923 - RUE DES VIPÈRES .LA

 

1922 - ALICE ADAMS

 

1922 - SKIN DEEP
Réal : Lambert Hillyer

 

1922 - RÉVEIL D'UNE FEMME

 

1922 - ÉMANCIPÉE .L'

 

1922 - DUSK TO DAWN

 

1922 - CONQUÊTE D'UNE FEMME .LA

 

1921 - HAIL THE WOMAN
Réal : John Griffith Wray

 

1921 - BEAU REVEL
Réal : John Griffith Wray

 

1920 - LÈVRES MENTEUSES
Réal : John Griffith Wray

 

1920 - HONNEUR DE LA FAMILLE .L'

 

1920 - HOMME AU COUTEAU .L'

 

1919 - POOR RELATIONS

 

1919 - FRATERNITÉ

 

1918 - TILL I CAME BACK TO YOU

 

1918 - SOUPÇON TRAGIQUE
Réal : William C. DeMille

 

1918 - ÉCHANGE .L'

 

1918 - DRAME AU PAYS DE L'IVOIRE .UN
Réal : James Young

 

1918 - BRAVEST WAY .THE
Réal : George Melford

 

1917 - WIDOW'S MIGHT .THE
Réal : William C. DeMille

 

1917 - SECRET GAME .THE
Réal : William C. DeMille

 

1917 - HARA KIRI
Réal : William C. DeMille

 

1917 - DRAME D'AMOUR SOUS LA RÉVOLUTION .UN
Réal : Frank Lloyd

 

1917 - COUNTESS CHARMING .THE
Réal : Donald Crisp

 

1917 - COOK OF CANYON CAMP .THE
Réal : Donald Crisp

 

1917 - BLESSURE QUI SAUVE .LA
Réal : George Melford

 

1917 - AMERICAN METHODS
Réal : Frank Lloyd

 

1916 - INTRIGUE
Réal : Frank Lloyd

 

______________________________

SES COURTS MÉTRAGES
______________________________

 

1924 - A TOUR OF THE THOMAS INCE STUDIO
Court métrage d'Hunt Stromberg

 

1916 - BILL PETER'S KID
Court métrage de Rollin S. Sturgeon

 

1916 - CURFEW AT SIMPTON CENTER
Court métrage de William Wolbert

 

1916 - YELLOW GIRL .THE
Court métrage d'Edgar Keller

 

commentaires (0)