FERNANDEL

Vue 25815 fois

Profession:
Acteur, réalisateur, producteur, chanteur et homme de théâtre français.

Date et lieu de naissance:
08-05-1903, à Marseille dans les Bouches-du-Rhône en France.

Date et lieu du décès:
26-02-1971, à Paris en France - Inhumé au cimetière de Passy à Paris.

Cause du décès:
Cancer généralisé, il meurt d'un arrêt cardiaque à l'âge de 68 ans.

Nom de naissance:
Fernand Joseph Désiré Contandin.

État civil:
Marié le 04 avril 1925 avec : HENRIETTE MANSE - jusqu'a son décès en 1971.
Ils eurent trois enfants : l'actrice Josette, (19 avril 1926) : Janine, (18 avril 1930) et l'acteur et chanteur : Franck, (10 décembre 1935 - 08 juin 2011).

Taille:

Commentaires: 17

Anecdotes

Ces photos m'on été offerte gracieusement par le Studio Vauclair.

Filigranes Editions

Fils d'un employé de bureau, chanteur et comédien de café-concert, Fernandel s'initie très tôt au monde du music-hall. Dès l'âge de cinq ans, il apparaît en grognard d'empire dans Marceau ou les enfants de la République. Familier du répertoire de Pollin, il forme avec son frère cadet un couple de duettistes, Fernand et Marcel Sined.

Son pseudonyme est né grâce à sa futur belle-mère Mme Manse qui l'interpella par : Tiens ! Voilà le Fernand d'elle !
Dans L'Age ingrat de Gilles Grangier (1964), Fernandel joue au côté de son fils Franck, qui incarne... son fils dans le film.
Le Petit Monde de Don Camillo est un des plus grand succès populaires de l'histoire du cinéma français, avec près de 12,8 millions d'entrées.

Après de nombreuses comédies et vaudevilles militaires, c'est en 1934 la rencontre décisive avec Marcel Pagnol et son premier rôle dramatique dans ANGÈLE. " Pagnol m'a donné le côté émotion que je n'avais pas; moi je ne songeais qu'à profiter au maximum de mon faciès pour faire rire les gens."

BIBLIOGRAPHIES :

1991 - Fernandel : L'accent du soleil - Biographie - Jean-Jacques Jelot-Blanc, Paris, Stock.
1990 - Fernandel : Biographie - Jacques Lorcey, Paris, Ramsay.

 

Hommage à FERNANDEL

 

Source de la vidéo : You Tube -- pouky62 -- Ajout de la vidéo le 19 décembre 2008 par Philippe de CinéMémorial.

 

 

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Son père, un modeste employé de banque, occupe ses loisirs à se produire au café-concert, sous le pseudonyme de Sined (anagramme de son prénom Denis). Le petit Fernand l'accompagne dans ses tournées et, dès l'âge de cinq ans, fait de la figuration comme...grognard d'Empire, avant d'apprendre par coeur le répertoire du comique troupier Polin. Avec son frère cadet, il forme un couple de duettistes, Fernand et Marcel Sined (la carrière de ce dernier sera très effacée, il apparaîtra dans quelques films sous le nom de Fransined). Fernand épousera en 1925 Henriette Manse (sa belle-mère, en l'appelant le Fernand d'elle », lui donne l'idée de son pseudonyme), il en aura trois enfants dont Josette (qui interprétera un unique film à ses côtés, Josette, en 1936) et Franck (chanteur et acteur à partir de 1962). Quant à son beau-frère jean Manse, il fut coadaptateur et dialoguiste attitré de la plupart de ses films, et l'auteur des lyrics qui les émaillent obligatoirement.

A quatorze ans, le jeune Contandin est chasseur à la Banque nationale de crédit de Marseille. Mais il ne rêve que de spectacle. Il réussit à se faire engager à l'Eldorado de Nice, d'où il part en tournée avant d'être pris sous contrat à l'Odéon de sa ville natale. Il campe un irrésistible tourlourou, par exemple dans le Cavalier Loueur, une opérette à succès de Baine et Mauprey.

En 1928, les Parisiens le découvrent, à Bobino d'abord, puis au Concert Mayol, dans la revue Vive le nu. Marc Allégret le remarque et lui confie le rôle du « chasseur vierge» dans son adaptation à l'écran de la pièce de Sacha Guitry le Blanc et le Noir. Son partenaire n'est autre que Raimu. Dès lors, il va enchaîner film sur film, sans délaisser pour autant le théâtre, jouant entre autres Ignace au Châtelet en 1936, le Rosier de Madame Husson à la porte Saint-Martin en 1937, Tu m'as sauvé la vie, de Sacha Guitry, aux Variétés en 1949, trois pièces qui deviendront autant de films à succès, ou enfin Freddy, de Robert Thomas, qu'il promène en tournée à la fin des années 60.

Entre 1930 et 1969, Fernandel a tourné quelque 150 films, déchaînant automatiquement le rire du public, même aux heures sombres de l'Occupation (on dit qu'il ne put jamais monter la garde, sa seule présence à l'entrée d'une caserne provoquant aussitôt des attroupements hilares!). Le niveau moyen de cette production est assurément assez bas, si l'on s'en tient à l'interminable série des Ferdinand le noceur, Raphaël le tatoué, Coeur de coq, Émile l'Africain et autres Boniface. Il est vrai que cette médiocrité est la rançon de sa colossale popularité : « Si vous demandez à un enfant de cinq ans qui est Fernandel, disait-il luimême, il le sait!» Et il ajoutait, avec une marge raisonnable d'humour : « La preuve que je suis un grand acteur, c'est que dans Don Camillo j'ai eu le plus grand des partenaires : Dieu lui-même! »

De sa période d'avant guerre, quelques films émergent : On purge Bébé (un rôle très bref, sous la direction de jean Renoir), les Gaietés de l'escadron, de Maurice Tourneur (avec Raimu et Gabin), Adémai aviateur (avec Noél-Noël), Un de la Légion et François le', de Christian-Jaque, Fric-Frac (avec Michel Simon). On peut également apprécier, pour leur débilité soigneusement contrôlée, ses prestations ubuesques dans les Dégourdis de la onzième (dialogue d'Anouilh!) ou Tricoche et Cacolet, et le sens du travesti dont témoignent les célèbres Cinq Sous de Lavarède. Mais c'est surtout de Fernandel transfiguré par Pagnol que l'on se souviendra : Saturnin, le benêt au grand ceeur d'Angèle; Gédémus dans Regain; l'inoubliable Schpountz mimant avec génie un article du Code pénal; Felipe le confident du puisatier Raimu, au lendemain de la guerre; enfin Toine le pathétique bossu amoureux de la belle Nais, un rôle d'où toute velléité comique a disparu. « C'est à Pagnol, reconnaît honnêtement Fernandel, que je dois d'avoir pu prouver que j'étais un vrai comédien. »

Son jeu, après guerre, ira se nuançant. Mûri, le regard un peu désabusé dans un faciès encore chevalin, il se paie le luxe de compositions ambiguës, allant de l'humour noir (l'Armoire volante, l'Auberge rouge) au mélodrame (Meurtres, le Fruit défendu), et du policier (l'Homme à l'imperméable) au western parodique (Dynamite Jack). Il est excellent en Ali-Baba, vu par Jacques Becker, savoureux en Sganarelle, dans le Don Juan de John Berry, et tient tête aussi bien à Totô qu'à Bob Hope, dans des coproductions hybrides. Mais la sobriété apprêtée du Voyage du père lui sied plutôt mal. Quant à la série des Don Camillo, en dépit (ou à cause) d'une certaine démagogie inhérente au personnage, elle lui conféra la dimension de la mythologie. Sa carrière se clôt, assez curieusement, sur un film à la poésie chaleureuse, regorgeant d'élans écologiques Heureux qui comme Ulysse... Heureux comme Fernandel, serait-on tenté de dire : comédien couvert d'or par ses innombrables succès, ayant tâté incidemment de la mise en scène (Simplet, Adrien, Adhémar ou le Jouet de la fatalité) et de la production (la «Gafer», en collaboration avec jean Gabin), il est resté humblement attaché à son pays natal, à la simple et chaude atmosphère provençale.

Le secret de la longévité de sa carrière tient à cette simplicité même, à cet art dont parle Marcel Pagnol, qu'il possédait au plus haut degré : « faire rire des êtres qui ont tant de raisons de pleurer ».

 

 

RÉCOMPENSES :

 

1970 - Grand prix du cinéma français.

1968 - Grand prix de l'Académie du disque pour Les lettres de mon moulin.

1968 - Intronisation au grand Conseil des Vins de Bordeaux.

1964 - Orphée d'or du disque lyrique pour Mam'zelle Nitouche.

1964 - Prix Orange de l'acteur le plus coopératif de l'année par la presse.

1964 - Médaille d'or du mérite civique.

1964 - Prix Georges Courteline de l'humour.

1960 - Chevalier des Arts et des Lettres.

1960 - Oscar européen de la Popularité.

1957 - Citoyen d'honneur de la ville de Cassino, Italie.

1954 - Médaille de l'acteur le plus populaire en Belgique.

1953 - Grand prix de l'Académie du disque pour Les lettres de mon moulin.

1953 - Chevalier du Mérite et de la Courtoisie.

1953 - Chevalier de la légion d'Honneur (introduit par Maurice Pagnol).

1952 - Victoire du meilleur acteur pour Le Petit monde de Don Camillo.

1952 - Pour : LE PETIT MONDE DE DON CAMILLO - Ruban d'argent décerné par les critiques cinématographiques italiens, Italie.

1949 - Grand prix mondial du Rire pour On demande un assassin.

 

 

Filmographie

 

127 FILMS DÉTAILLÉS
_________________________________

 

1970 - HEUREUX QUI COMME ULYSSE

 

1968 - UNA TRANQUILLA VILLEGGIATURA

 

1966 - HOMME À LA BUICK .L'

 

1966 - VOYAGE DU PÈRE .LE

 

1965 - BOURSE ET LA VIE .LA

 

1965 - DON CAMILLO EN RUSSIE

 

1964 - ÂGE INGRAT .L'

 

1964 - RELAXE-TOI CHÉRIE

 

1963 - CUISINE AU BEURRE .LA

 

1963 - BON ROI DAGOBERT .LE

 

1963 - BLAGUE DANS LE COIN

 

1962 - EN AVANT LA MUSIQUE

 

1962 - VOYAGE À BIARRITZ .LE

 

1962 - DIABLE ET LES DIX COMMANDEMENTS .LE

 

1961 - ASSASSIN EST DANS L'ANNUAIRE .L'

 

1961 - DON CAMILLO MONSEIGNEUR !

 

1961 - DYNAMITE JACK

 

1961 - JUGEMENT DERNIER .LE

 

1960 - CAÏD .LE

 

1960 - CRÉSUS

 

1960 - COCAGNE

 

1959 - VACHE ET LE PRISONNIER .LA

 

1959 - CONFIDENT DE CES DAMES .LE

 

1958 - GRAND CHEF .LE

 

1958 - VIGNES DU SEIGNEUR .LES

 

1958 - LOI C'EST LA LOI .LA

 

1958 - À PARIS TOUS LES DEUX

 

1957 - VIE À DEUX .LA

 

1957 - CHÔMEUR DE CLOCHEMERLE .LE

 

1957 - SÉNÉCHAL LE MAGNIFIQUE

 

1957 - HOMME À L'IMPERMÉABLE .L'

 

1956 - SOUS LE CIEL DE PROVENCE

 

1956 - HONORÉ DE MARSEILLE

 

1956 - TOUR DU MONDE EN 80 JOURS .LE

 

1955 - DON JUAN

 

1955 - GRANDE BAGARRE DE DON CAMILLO .LA

 

1955 - PRINTEMPS, L'AUTOMNE ET L'AMOUR .LE

 

1954 - ALI BABA ET LES QUARANTE VOLEURS

 

1954 - MOUTON À CINQ PATTES .LE

 

1953 - MAM'ZELLE NITOUCHE

 

1953 - ENNEMI PUBLIC N°1 .L'

 

1953 - CARNAVAL

 

1953 - RETOUR DE DON CAMILLO .LE

 

1952 - BOULANGER DE VALORGUE .LE

 

1952 - COIFFEUR POUR DAMES

 

1952 - FRUIT DÉFENDU .LE

 

1951 - TABLE AUX CREVÉS .LA

 

1951 - AUBERGE ROUGE .L'

 

1951 - BONIFACE SOMNAMBULE

 

1951 - PETIT MONDE DE DON CAMILLO .LE

 

1951 - ADHÉMAR OU LE JOUET DE LA FATALITÉ

 

1950 - TOPAZE

 

1950 - TU M'AS SAUVÉ LA VIE

 

1950 - UNIFORMES ET GRANDES MANOEUVRES

 

1950 - MEURTRES

 

1950 - CASIMIR

 

1949 - JE SUIS DE LA REVUE

 

1949 - HÉROÏQUE MONSIEUR BONIFACE .L'

 

1949 - ON DEMANDE UN ASSASSIN

 

1948 - ARMOIRE VOLANTE .L'

 

1948 - SI ÇA PEUT VOUS FAIRE PLAISIR

 

1947 - ÉMILE L'AFRICAIN

 

1946 - COEUR DE COQ

 

1946 - AVENTURE DE CABASSOU .L'

 

1946 - PÉTRUS

 

1946 - GUEUX AU PARADIS .LES

 

1945 - NAÏS

 

1945 - MYSTÈRE SAINT-VAL .LE

 

1943 - CAVALCADE DES HEURES .LA

 

1943 - NE LE CRIEZ PAS SUR LES TOITS

 

1943 - VIE DE CHIEN .UNE

 

1943 - ADRIEN

 

1942 - BONNE ÉTOILE .LA

 

1942 - SIMPLET

 

1941 - CLUB DES SOUPIRANTS .LE

 

1941 - PETITS RIENS .LES

 

1940 - ACROBATE .L'

 

1940 - NUIT MERVEILLEUSE .LA

 

1940 - FILLE DU PUISATIER .LA

 

1940 - CHAPEAU DE PAILLE D'ITALIE .UN

 

1940 - MONSIEUR HECTOR

 

1939 - HÉRITIER DES MONDÉSIR .L'

 

1939 - BERLINGOT ET COMPAGNIE

 

1939 - CINQ SOUS DE LAVARÈDE .LES

 

1938 - BARNABÉ

 

1938 - ERNEST LE REBELLE

 

1938 - RAPHAËL LE TATOUÉ

 

1938 - TRICOCHE ET CACOLET

 

1938 - SCHPOUNTZ .LE

 

1937 - DÉGOURDIS DE LA 11ÈME .LES

 

1937 - HERCULE

 

1937 - IGNACE

 

1937 - REGAIN

 

1937 - ROIS DU SPORT .LES

 

1937 - CARNET DE BAL .UN

 

1937 - FRANÇOIS PREMIER

 

1936 - JOSETTE

 

1936 - DE LA LÉGION .UN

 

1935 - FERDINAND LE NOCEUR

 

1935 - GAÎTÉS DE LA FINANCE .LES

 

1935 - JIM LA HOULETTE

 

1934 - BLEUS DE LA MARINE .LES

 

1934 - CAVALIER LAFLEUR .LE

 

1934 - CHÉRI DE SA CONCIERGE .LE

 

1934 - HÔTEL DU LIBRE ÉCHANGE .L'

 

1934 - PORTEUSE DE PAIN .LA

 

1934 - TRAIN DE HUIT HEURES QUARANTE-SEPT .LE

 

1934 - NUIT DE FOLIES .UNE

 

1934 - ANGÈLE

 

1933 - ADÉMAÏ AVIATEUR

 

1933 - COQ DU RÉGIMENT .LE

 

1933 - D'AMOUR ET D'EAU FRAÎCHE

 

1933 - GARNISON AMOUREUSE .LA

 

1933 - ORDONNANCE .L'

 

1932 - GAIETÉS DE L'ESCADRON .LES

 

1932 - JUGEMENT DE MINUIT .LE

 

1932 - PAS DE FEMMES

 

1932 - ROSIER DE MADAME HUSSON .LE

 

1932 - HOMME SANS NOM .UN

 

1931 - VIVE LA CLASSE

 

1931 - COEUR DE LILAS

 

1931 - PARIS-BÉGUIN

 

1931 - ON PURGE BÉBÉ

 

1930 - BLANC ET LE NOIR .LE

 

22 COURTS MÉTRAGES:
____________________________________________

1956 - ART D'ÊTRE PAPA .L'
Court métrage de Maurice Régamey
Version : France - Noir et Blanc

 

1947 - IRMA LA VOYANTE
Court métrage d'Antoine Toé

 

1947 - CAISSIÈRE DU GRAND CAFÉ .LA
Court métrage d'Antoine Toé

 

1945 - COMÉDIENS AMBULANTS
Court métrage de Jean Canolle

 

1933 - GROS LOT .LE

 

1933 - LIDOIRE

 

1933 - ÇA COLLE
Court métrage de Christian-Jaque

 

1932 - CLAQUE .LA

 

1932 - COMME UNE CARPE

 

1932 - ORDONNANCE MALGRÉ LUI

 

1932 - RESTEZ DINER

 

1932 - PAR HABITUDE

 

1932 - QUAND TU NOUS TIENS, AMOUR

 

1932 - TERREUR DE LA PAMPA .LA

 

1932 - BEAU JOUR DE NOCES .UN

 

1931 - BRUNE PIQUANTE .UNE

 

1931 - ATTAQUE NOCTURNE

 

1931 - BRIC À BRAC ET COMPAGNIE

 

1931 - FINE COMBINE .LA

 

1931 - PAS UN MOT À MA FEMME

 

1930 - J'AI QUELQUE CHOSE À VOUS DIRE

 

1930 - MEILLEURE BOBONNE .LA

________________________________________________

 

commentaires (17)

LODEON henri

11-09-2008 20:30:05

je cherche les vieux d'anatole France dit par Fernandel dans lesannees 1960 sur 33 tours

khalil

30-11-2008 22:37:05

Je suis le petit enfant de Fernandel.veuillez me contacter pour plusieurs infos et photos, j habite a Stockholm.

kimberly

17-12-2008 14:59:36

j'ai 11 ans et j'aurai tant aimé de le connaitre il me fait trots rire je l'adore

semal pascal

25-12-2008 10:05:40

j'ai *- 110 fims de lui voire et arevoir

cathy

13-02-2009 11:32:30

Tout sur Fernandel !!! fanclubfernandel.canalblog.com amitiés Cathy

Diggi

22-02-2009 23:02:57

Je dirais même plus Cathy: tout sur Fernandel sur http://fernandel.online.fr

lorenzatti j luc

03-08-2009 21:48:34

je cherche a acheter tous les films introuvables de fernandel j'en possede quand meme 120 contactez moi merci

lorenzatti

16-11-2009 18:14:25

je suis collectionneur amateur de fernandel et il me manque a peu pres 20 films contactez moi svp si vous en avez a me proposer merci

BREME celine

20-02-2010 20:54:08

bonjour,je vous ecris aujourd´hui car je suis a la recherche du film ademai aviateur dans lequel jouaient Fernandel et Noel-noelil est de 1933 ou 1934 et il a etait produit par DIGGY j´aimerai le trouver car ma grand mere agee de 82 ans aimerai le revoir cela lui rappellerait sa jeunesse merci d´avance

hugongerard

01-07-2010 17:30:44

J ' ai entendu dire ou lu que son Frank qui avait chanteur et acteur avait abandonné ses 2 professions , pour devenir avocat , est-ce vrai ?.

yvon bares

30-10-2010 05:44:43

je suis age de 73 ans Belge de naissance et voila 50 annees que j'habite en Australie je suis un grand devoue au cinema.....j'en ai vut des centaines mais dans mon coeur ceux de fernandel son incomparable.....j'en possede assez bien et les traites comme mon tresor personnel pourtant sur ce continent ils sont assez difficile a trouve...je continue ma mission....

hugongerard

10-11-2010 10:23:59

Il avait repris le rôle de Baby Face Nelson dans :L ' ennemi public n01 d ' Henri Verneuil , rôle qui avait été jadis campé par James Cagney dans la version de Wellman ( 1931) , puis par Mickey Rooney dans la version de Don Siegel ( 1956.

hugongerard

11-03-2011 10:54:19

Le fameux spot publicitaire ou il apparaît aux côtés de Michel Galabru , concernant l huile Puget que l ' on voit à la télé est extraite du film de Gilles Grangier : Le voyage à Biarritz ( 1961).

barrey

19-09-2011 19:03:19

c'etait un acteur qui jouais a la perfection on voyaitqu'il aimait vraiment sons metier je l'adorais dans tout ces roles

nicola

18-08-2012 08:48:39

le plus acteur tragi-comique que le cinema ai connu

thierry

08-11-2012 21:26:30

Fransined le frère cadet de Fernandel est décédé le 17 octobre à Marseille où ilvivait retiré dans une maison de retraite depuis plusieurs années.Il avait 98 ans. Il repose au cimetière saint pierre à Marseille. Il avait une fille et 2 petits enfants. C'était un Monsieur merveilleux, très drôle, malicieux, qui vouait une très grande admiration pour son frère avec lequel il n'avait jamais tourné. Il a fait une belle carrière, certes plus modeste, dans des seconds rôles au cinéma, à la télé, au théâtre, mais aussi sur scène.

hugongerard

06-01-2015 08:26:55

Je possèdes chez moi 2 romans de Giovanni Guareschi : Don Camillo et ses ouailles et le bas pays de Don Camillo et en savoir le ou les cinastes qui les ont adaptés au cinéma ?.