FRANKIE LAINE

Vue 6981 fois

Profession:
Chanteur, auteur et acteur américains.

Date et lieu de naissance:
30-03-1913, à Chicago, Illinois, États-Unis.

Date et lieu du décès:
06-02-2007, à San Diego, Californie, États-Unis.

Cause du décès:
Maladie cardio-vasculaire à l'âge de 93 ans.

Nom de naissance:
Francesco Paolo LoVecchio.

État civil:
Marié le 15 juin 1950 avec : NAN GREY - Divorcé le 25 juillet 1993

Marié le 05 juillet 1999 avec : MARCIA ANN KLINE - jusqu'à son décès de Frankie en 2007.

Taille:
?

Commentaires: 4

Anecdotes

Le chanteur américain Frankie Laine, qui avait connu son heure de gloire dans les années 1940 et 1950 et vendu des dizaines de millions de disques en plus de 60 ans de carrière, est décédé en Californie à l'âge de 93 ans.

Il est mort ce matin à l'hôpital Mercy de San Diego, des suites d'une maladie cardiovasculaire", a déclaré Jimmy Marino à l'AFP.

De son vrai nom Francesco Paolo LoVecchio, Frankie Laine était né dans une famille d'immigrés italiens à Chicago en 1913 et avait commencé à chanter en public dès 1930. Le succès n'était arrivé qu'après la Seconde Guerre mondiale, mais Frankie Laine rivalisait en volumes de vente avec Elvis Presley à la fin des années 1950.

Ce chanteur tour à tour jazzy, gospel, country et rock était auteur ou co-auteur de chansons phares de la musique populaire américaine, comme That lucky old sun (repris par Ray Charles), Dream a little dream of me (chanté ensuite par les Mamas and Papas). Il était resté actif jusqu'au début des années 2000, malgré des problèmes de santé.

Réputé avoir vendu 100 millions de disques rien qu'aux États-Unis, il avait aussi interprété la chanson-titre du téléfilm western Rawhide (1959-1966) où jouait un certain Clint Eastwood, remise au goût du jour par le film Blues Brothers en 1980.

Hommage à FRANKIE LAINE

 

 

Ajout de la vidéo le 05 novembre 2007 par Philippe de CinéMemorial

 

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Né Francesco Paolo LoVecchio le 30 mars 1913 à Chicago, Illinois, Frankie Laine était un authentique crooner spaghetti, et non pas un faux dur à cuire à la Frank Sinatra, dont un célèbre acteur exclu du Rat Pack (Peter Lawford ? Brad Dexter ?) Ne manqua jamais l'occasion de rappeler à quel point "il se prenait pour un parrain".

Capilliculteur de Capone. Carrure de quarterback, gomina, oeil de velours et voix de baryton, Frankie Laine, lui, était bien dans sa peau et n'avait nul besoin, à l'inverse du freluquet d'Hoboken, de copiner avec les présidents et les voyous. Conscient que ces derniers n'avaient rien à lui apporter, comme l'en convainquit, durant son adolescence, son propre père, capilliculteur attitré d'Al Capone. Ses fréquentations se voulaient donc autrement recommandables bien qu'un rien bohème, puisque ses débuts dans le métier le virent croiser fréquemment une Anita O'Day alors âgée de 14 ans et un Stan Getz qui faisait déjà beaucoup plus que ses 16 ans, au grand dam des barmen chicagoans.

A l'époque, Frankie s'appelait encore LoVecchio. Fier d'avoir entendu Enrico Caruso sur scène, il ne jurait pourtant que par les orchestres de Louis Armstrong, Paul Whiteman ou Cab Calloway, et professait une tendresse particulière envers Bessie Smith, alors impératrice autoproclamée du blues. Ce n'est qu'à la fin des 30, à New York, après avoir signé un somptueux contrat (5 dollars par semaine) avec une station radiophonique, qu'il commence à chanter sous le pseudonyme de Frankie Laine. Mais c'est en Californie, quelques années plus tard, que, encouragé par Nat "King" Cole et Hoagy Carmichael, il grave son premier hit : That's My Desire. Du jour au lendemain, Frankie Laine devient une superstar. La presse musicale en fait "the first of the white soul singers", dans tous les États-Unis apparaissent des fan-clubs de lainettes (identifiables aux lettres L. A. I. N. E. peintes sur leurs ongles) et, pris en mains par Mitch Miller, il ne cesse d'accumuler les succès : Mule Train, Jezebel, Sixteen Tons, Sugarbush (en duo avec Doris Day). Alors même qu'un Elvis Presley conduit encore son pick-up truck, il défriche, au profit de celui-ci, le territoire encore vierge de la future great black music. "Celle qui allait devenir mon épouse croyait elle-même que j'étais noir avant de m'avoir rencontré", déclarera-t-il un jour à la presse. Et, lorsqu'on le lui présentera enfin, Elvis, en pleine ascension, fera montre d'humilité. "M'sieur Laine, balbutiera ainsi le Roitelet, si j'arrive à faire seulement moitié aussi bien que vous, sûr que j'serai vraiment content."

Touche à tout. Le King fera mieux, on le sait. Mais, avec ses 21 disques d'or et ses 100 millions d'albums vendus, Frankie Laine s'est pas mal défendu. Touche-à-tout, il sera l'un des premiers chanteurs américains à s'imposer dans tous les domaines abordés : jazz, blues, country, gospel. Son That Lucky Old Sun sera adapté par Ray Charles, et les Mamas and Papas reprendront Dream a Little Dream of Me. Il se fera aussi une spécialité de l'interprétation de chansons western, enregistrant notamment des titres comme Rawhide ou High Noon, thèmes génériques du feuilleton télé éponyme (qui devait révéler Clint Eastwood) et du classique de Fred Zinneman, Le train sifflera trois fois. Toujours actif malgré son grand âge (à 75 ans, il se produisait encore en concert), on avait fini par le croire indestructible. Il l'était presque. Frankie Laine a fini par se taire la semaine dernière. Il avait 93 ans.

 

Par Serge Loupien - Fait le 05 novembre 2007 par Philippe de CinéMémorial.

 

 

Filmographie

 

6 LONGS MÉTRAGES
_________________________________

1956 - HE LAUGHED LAST Rira bien
Réal : Blake Edwards
Interprétation dans son propre rôle + Chansons : "Save Your Sorrow For Tomorrow", "Danny Boy"

 

1955 - BRING YOUR SMILE ALONG
Réal : Blake Edwards
Uniquement interprétation

 

1952 - RAINBOW 'ROUND MY SHOULDER
Réal : Richard Quine
Interprétation dans son propre rôle + Chansons : "Wrap Your Troubles In Dreams", "The Girl In The Wood", "Wonderful Wasn't It", "There's A Rainbow Round My Shoulder"

 

1951 - SUNNY SIDE OF THE STREET
Réal : Richard Quine
Interprétation dans son propre rôle + Chansons : "On The Sunny Side Of The Street", "I'm Gonna Live Till I Die", "I May Be Wrong"

 

1950 - QUAND TU SOURIS

 

1949 - MAKE BELIEVE BALLROOM
Réal : Joseph Santley
Interprétation dans son propre rôle + Chanson : "On The Sunny Side Of The Street"

 

 

21 INTERPRÉTATIONS CHANSONS POUR LE CINÉMA
____________________________________________

2004 - A DIRTY SHAME
Réal : John Waters
Chanson : "Tell Me a Story"

 

2000 - CHOPPER
Réal : Andrew Dominik
Chanson : "Don't Fence Me In"

 

1995 - BYE BYE LOVE
Réal : de Sam Weisman
Chanson : "Rawhide"

 

1992 - MAC
Réal : John Turturro
Chanson : "Mule Train"

 

1992 - JENNIFER 8
Réal : Bruce Robinson Chanson : "High Noon"

 

1991 - WHORE
If You're Afraid to Say It... Just See It
Réal : Ken Russell
Chanson : "Love of Loves"

 

1989 - MEN DON'T LEAVE
Réal : Paul Brickman
Chanson : "Rawhide"

 

1980 - RAGING BULL
Réal : Martin Scorsese
Chanson : "That's My Desire"

 

1979 - BOUM AMÉRICAIN .LA
Autre Titre : Yotzim Kavua - Going Steady - Greasy Kid Stuff
Réal : Boaz Davidson
Chanson : "My Little One"

 

1978 - ESKIMO LIMON
Going All the Way
Réal : Boaz Davidson
Chanson : "My Little One"

 

1978 - HOUSE CALLS
Réal : Howard Zieff
Chanson : "On the sunny side of the street"

 

1976 - ALL THIS AND WORLD WAR II
Réal : Susan Winslow
Chanson : "Maxwell's Silver Hammer"

 

1974 - SHÉRIF E
PRISON .LE
Blazing Saddles
Réal : Mel Brooks
Chanson : "Blazing Saddles"

 

1971 - DERNIÈRE SÉANCE .LA
The Last Picture Show
Réal : Peter Bogdanovich
Chanson : "Rose, Rose, I Love You"

 

1958 - FEMME AU FOUET .LA
Bullwhip
Réal : Harmon Jones
Chanson : "Bullwhip")

 

1957 - RÈGLEMENTS DE COMPTES À O.K. CORRAL
Gunfight at the O.K. Corral
Réal : John Sturges
Chanson : "Gunfight at the O.K. Corral"

 

1957 - TROIS HEURES DIX POUR YUMA
3:10 to Yuma
Réal : Delmer Daves
Chanson : "3:10 To Yuma"

 

1956 - VIVA LAS VEGAS !

 

1955 - HOMME QUI N'A PAS D'ÉTOILE .L'
L'homme sans destin - Man Without a Star
Réal : King Vidor
Chanson : "Man Without A Star"

 

1955 - ÉTRANGÈRE DANS LA VILLE .UNE
Strange Lady in Town
Réal : Mervin Leroy
Chanson : "Strange Lady in Town"

 

1953 - SOUFFLE SAUVAGE .LE
Blowing Wild
Réal : Hugo Fregonese
Chanson : "Blowing Wild" et "The Ballad of Black Gold"

 

_______________________FIN_____________________

 

commentaires (4)

laurence

25-09-2009 00:45:51

bonjour, dans quel film chante t'il la chanson jezebel?

hugongerard

28-09-2009 17:56:49

Rebonjour , Laurence , c ' est dans Rawhide ( L ' attaque de la malle poste d ' Henry Hathaway 1951 avec Tyrone Power et Susan Hayward que Frankie Laine interprète le succés Jezebel , rappelons que Frankie Laine interprète de nombreux succés dans de nombreux westerns comme Reglements de comptes à Ok Corral , L homme qui n a pas d ' étoile ou L homme qui tua Liberty Valançe de John Ford.

hugon.33@wanadoo.fr

21-01-2012 09:14:01

J ' adore beaucoup les tubes de ce gars là et ne comprends pas pourquoi la plupart de ses tubes ne servent pas de generiques pour la plupart des grands classiques de westerns , c ' est le cas de : L homme qui tua Liberty Valançe de John Ford ( 1962) dommage qu elle n est pas servie de generique pour ce film , comme ce fût le cas pour : Reglements de comptes à Ok Coral ou : L homme qui n a pas d étoiles de King Vidor( 1956).

cinememorial

13-05-2017 18:30:47

franki laine etait un de mes meilleur chanteur au monderip mon frere