ERNEST BORGNINE

Vue 5342 fois

Profession:
Acteur américain.

Date et lieu de naissance:
24-01-1917, à Hamden, Connecticut, États-Unis.

Date et lieu du décès:
08-07-2012, à Cedar-Sinaï à Los Angeles, Californie, États-Unis.

Cause du décès:
D'insuffisance rénale à l'âge de 95 ans.

Nom de naissance:
Ermes Effron Borgnino. - Surnom : Ernie

État civil:
Marié le 02 septembre 1949 avec : RHODA KEMINS - Divorcé le 29 août 1958.
Ils eurent une fille : Nancee Borgnine (alias Gina Kemins-Borgnine, né 18 août 1952)

Marié le 31 décembre 1959 avec l'actrice : KATY JURADO - divorcé le 03 juin 1963.

Marié le 27 juin 1964 avec la chanteuse : ETHEL MERMAN - Divorcé le 28 juillet 1964.

Marié le 30 juin 1965 avec : DONNA RANCOURT - Divorcé le 01 janvier 1972.
Ils eurent trois enfants : Sharon Borgnine (née 5 août 1965), Cris Borgnine (né 9 août 1969) et Diana Rancourt-Borgnine (née 29 décembre 1970).

Marié le 24 février 1973 avec la Norvégienne : TOVA TRAESNAES - Jusqu'au décès d'Ernest en 2012.

Taille:
(176 cm)

Commentaires: 2

Anecdotes

Fils de Charles Borgnine et Anna Boselli (ancienne famille de comte), qui avaient émigré de Carpi (près de Modena) en Italie.

Il a passé 10 ans dans la Marine américaine. Il s'engage dans la Marine américaine en 1935, et s'illustre pendant la Guerre du Pacifique avant d'être démobilisé en 1945, Il quitte la marine en tant que second maître canonnier 1ère classe.

C'est en 1953 qu'il obtient son premier grand rôle, dans le film maintes fois oscarisé Tant qu'il y aura des hommes. Il y incarne le sergent Fatso Judson, violent et cruel.

Pendant le tournage de Vera Cruz au Mexique en 1954, lui et Charles Bronson avait décidé d'aller à la ville la plus proche pour aller chercher des cigarettes, toujours en tenues de leurs rôles respectifs. Les autorités mexicaines qui avaient été prévenus comme quoi il y avait deux hors la loi en cheval, les ont placés à la pointe de leurs fusil jusqu'à ce que leur identités soient vérifiés.

Ernest Borgnine obtient l'Oscar du meilleur acteur en 1955 pour le rôle de Marty Pilletti dans Marty de Delbert Mann. Ce rôle lui permet d'aborder une nouvelle facette de son travail d'acteur : il y joue un boucher timide et tendre.

Il participe à quelques longs métrages devenus « classiques », tels Les Douze Salopards (1967) — où il campe un savoureux général — et La Horde sauvage (1969). Depuis, il ne cesse de tourner : sa filmographie ne compte pas moins de 140 films.

De 1984 à 1986, il joue dans les trois premières saisons de la série télévisée culte Supercopter (Airwolf).

1999 - A deux prothèses aux genoux.

Ernest Borgnine prête aussi sa voix au super-héros vieillissant « l'homme-sirène » dans le dessin-animé Bob l'Éponge.

Ses meilleurs amis étaient ou sont : Eddie Albert, Michael Landon, Telly Savalas, Yul Brynner, George Kennedy, Angie Dickinson, Don Rickles, Frank Sinatra, Montgomery Clift et George Lindsey qui est décédé le 06 mai 2012 dernier.

En 2007, Ernest est devenu le premier acteur lauréat d'un Oscar pour le Meilleur acteur à être encore vivant sur son 90e anniversaire, et en 2012, Ernie devint le premier acteur lauréate d'un Oscar pour le Meilleur acteur à être encore en vie pour son 95e anniversaire.

Alors qu'il a joué très souvent des rôles de sadique et de violent, il est reconnu dans toute la profession pour sa gentillesse, son grand humour, sa jovialité et sa très grande humilité malgré une carrière exceptionnelle.

 

Fait le 09 juillet 2012 par Philippe de CinéMémorial.

 

 

Hommage à ERNEST BORGNINE

Source de la vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=RJFIjPG5YZ -- Ajout de la vidéo le 09 juillet 2012 par Philippe de CinéMémorial.

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

 

Hommage à ERNEST BORGNINE

Source de la vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=RJFIjPG5YZ -- Ajout de la vidéo le 09 juillet 2012 par Philippe de CinéMémorial.

Ernest Borgnine, la corpulente vedette de cinéma connue pour ses rôles de vilains qui a toutefois remporté l’Oscar du meilleur acteur en 1956 pour sa prestation du boucher timide en mal d’amour du film Marty, est décédé dimanche à l’âge de 95 ans.

Son relationniste de longue date, Harry Flynn, a déclaré à l’Associated Press que le comédien, de son vrai nom Ermes Efron Borgnino, avait succombé à une insuffisance rénale au Centre médical Cedars-Sinai entouré de sa femme et de ses deux filles.

Né le 24 janvier 1917 au Connecticut de parents italiens, M. Borgnine, qui a séduit toute une génération de téléspectateurs dans les années 1960 dans la comédie McHale’s Navy, a d’abord attiré l’attention du public au début des années 1950 en jouant des personnages de brutes, dont le méchant Fatso Judson qui bat à mort Frank Sinatra dans From Here to Eternity.

C’est alors que survient Marty, un film à petit budget basé sur un téléthéâtre écrit par Paddy Chayefsky mettant en vedette Rod Steiger. Ernest Borgnine y incarne un homme de 34 ans qui craint de ne jamais pouvoir trouver l’amour en raison de son physique et de sa personnalité qu’il estime sans charme. Mais à une soirée dansante, il rencontre une fille qui a la même crainte que lui.

La prose réaliste de M. Chayesky et la réalisation sensible de Delbert Mann étonnent les cinéphiles, habitués aux histoires heureuses de Hollywood.

L’interprétation de M. Borgnine lui vaut non seulement un Oscar, mais aussi des prix du Festival de Cannes, des New York Critics et du National Board of Review.

«L’Oscar a fait de moi une vedette et j’en suis reconnaissant», a déclaré l’acteur dans une entrevue en 1966. «Mais j’ai le sentiment que, si je n’avais pas gagné l’Oscar, je n’aurais pas connu autant d’échecs dans ma vie personnelle.»

Parmi ces échecs figurent quatre mariages ratés, dont un en 1964 avec la chanteuse Ethel Merman qui a duré moins de six semaines. Le cinquième avec la Norvégienne Tova Traesnaes, qu’Ernest Borgnine a épousée en 1973, s’est toutefois révélé le bon.

Le couple a également développé un partenariat d’affaires intéressant puisque Mme Traesnaes, qui fabrique et vend ses propres produits de beauté sous le nom de Tova, a souvent utilisé le visage de son mari pour ses publicités.

Même avant que Marty ne fasse de lui une vedette, M. Borgnine ne manquait pas de travail. Après From Here to Eternity, il s’est fait proposer régulièrement des personnages de méchants, notamment dans Bad Day at Black Rock, Johnny Guitar, Demetrius and the Gladiators et Vera Cruz.

Le réalisateur Nicholas Ray lui a alors conseillé de s’éloigner de Hollywood sous peine d’être condamné à toujours jouer le même rôle, mais l’Oscar a permis à l’acteur d’assurer sa carrière.

Ernest Borgnine a donné la réplique à Bette Davis dans un autre film inspiré d’un téléthéâtre de Paddy Chayefsky, The Catered Affair, qui est demeuré l’un de ses préférés. Le long métrage raconte l’histoire d’un chauffeur de taxi new-yorkais qui se dispute avec sa femme au sujet des dépenses pour le mariage de leur fille.

Les producteurs ont cependant continué à lui offrir des rôles dans des films d’action comme Three Bad Men, The Vikings, Torpedo Run, Barabbas, The Dirty Dozen et le classique du western The Wild Bunch.

M. Borgnine a ensuite passé avec succès du grand au petit écran grâce à la comédie McHale’s Navy, pour laquelle il put tirer parti de ses 10 années dans la marine américaine.

De 1962 à 1966, il a interprété McHale, le commandant d’un torpilleur durant la Deuxième Guerre mondiale passé maître dans l’art de tromper son supérieur, le capitaine Binghamton, joué par le défunt Joe Flynn.

Durant cette période, Ernest Borgnine a aussi participé à de nombreux films , dont la version cinématographique de McHale’s Navy, Ice Station Zebra, The Avdenturers, Willard, The Poseidon Adventure, The Greatest (dans lequel il incarne le gérant de Muhammad Ali), Convoy, Ravagers, Escape from New York et Mistress.

Plus récemment, l’acteur a interprété le portier d’un immeuble à logements dans la comédie de situation The Single Guy à NBC et prêté sa voix à Mermaid Man dans la télésérie animée Bob l'Éponge.

Durant une entrevue donnée à l’occasion de son 90e anniversaire en 2007, M. Borgnine avait révélé qu’il voulait continuer à jouer, mais que les dirigeants des studios passaient leur temps à se demander s’il était encore vivant.

«Je veux seulement travailler davantage», avait-il confié. «Chaque fois que je me retrouve devant la caméra, je me sens jeune de nouveau.»

 

Source : lapresse.ca - Fait le 09 juillet 2012 par Philippe de CinéMémorial.

 

 

 

SES RÉCOMPENSES :

 

1959 - Pour : LA CLÉ DES CHAMPS - Prix d’interprétation masculine - Festival de Locarno, Suisse.

1956 - Pour : MARTY - Oscar du meilleur acteur - États-Unis.

1956 - Pour : MARTY - BAFTA du meilleur acteur - Royaume-Uni.

1956 - Pour : MARTY - Golden Globe - Meilleur acteur - catégorie drame - Los Angeles, Californie, "tats-Unis.

1955 - Pour : MARTY - Prix NBR - Meilleur acteur - National Board of Review, États-Unis.

1955 - Pour : MARTY - NYFCC - Meilleur acteur - New York Film Critics Circle Awards, États-Unis.

 

Son étoile se trouve depuis 1960 au Walk of Fame au numéro 6324 Hollywood Boulevard.

 

 

Filmographie

 

122 LONGS MÉTRAGES
_________________________________

 

2012 - MAN WHO SHOOK THE HAND OF VICENTE FERNANDEZ .THE
Réal : Elia Petridis

 

2011 - SNATCHED
Réal : Joe Cacaci

 

2011 - NIGHT CLUB
Réal : Sam Borowski

 

2010 - RED
Réal : Robert Schwentke

 

2010 - GENESIS CODE .THE
Réal : C. Thomas Howell et Patrick Read Johnson

 

2010 - ENEMY MIND
Réal : Brennan Reed

 

2009 - LION OF JUDAH .THE
Réal : Deryck Brooms et Roger Hawkins

 

2009 - DEATH KEEPS COMING
Réal : Derek K. Milton

 

2009 - ANOTHER HARVEST MOON
Réal : Greg Swartz

 

2006 - STRANGE WILDERNESS
Réal : Fred Wolf

 

2006 - OLIVIERO RISING
Réal : Riki Roseo

 

2006 - FROZEN STUPID
Réal : Richard Brauer

 

2006 - CURA DEL GORILLA .LA
Réal : Carlo Sigon

 

2006 - CHINAMAN'S CHANCE
Réal : Aki Aleong

 

2005 - THAT ONE SUMMER
Réal : Richard Brauer

 

2005 - RAIL KINGS
Réal : Bobb Hopkins

 

2004 - BLUEBERRY, L'EXPÉRIENCE SECRÈTE

 

2003 - LONG RIDE HOME .THE
Réal : Robert Marcarelli

 

2003 - BARN RED
Réal : Richard Brauer

 

2002 - WHIPLASH
Réal : Douglas S. Younglove

 

2002 - CRIMEBUSTERS
Réal : Rick Pamplin

 

2000 - LOST TREASURE OF SAWTOOTH ISLAND .THE
Réal : Richard Brauer

 

2000 - KISS OF DEBT .THE
Réal : Derek Diorio

 

2000 - HOOVER
Réal : Rick Pamplin - Producteur exécutif : Ernest Borgnine

 

2000 - CASTLE ROCK
Réal : Craig Clyde

 

1999 - LAST GREAT RIDE .THE
Réal : Ralph E. Portillo

 

1999 - ABILENE
Réal : Joe Camp III

 

1998 - SMALL SOLDIERS
Réal : Joe Dante

 

1998 - MEL
Réal : Joey Travolta

 

1998 - BASEKETBALL
Réal : David Zucker

 

1998 - 12 BUCKS
Réal : Wayne Isham

 

1997 - McHALE'S NAVY, Y A-T-IL UN COMMANDANT À BORD

 

1996 - BIENVENUE À GATTACA

 

1995 - MERLIN'S SHOP OF MYSTICAL WONDERS
Réal : Kenneth J. Berton

 

1994 - SPIRIT OF THE SEASON
Réal : Steve Searcy

 

1994 - OUTLAWS .THE : LEGEND OF O.B. TAGGART
Réal : Rupert Hitzig

 

1994 - CAPTIVA ISLAND
Réal : John Biffar

 

1991 - HOLLYWOOS MISTRESS

 

1990 - ULTIMA PARTITA .L'
Réal : Fabrizio De Angelis

 

1990 - MISSILES
Réal : Nello Rossati

 

1990 - GUMMIBARCHEN KUBT MAN NICHT
Réal : Walter Bannert

 

1989 - LASER MISSION
Réal : Bud Davis

 

1988 - SPIKE OF BENSONHURST
Réal : Paul Morrissey

 

1988 - OCEANO
Réal : Ruggero Deodato

 

1988 - MORT D'UN HOMME .LA
Réal : Tom Clegg

 

1988 - BERSAGLIO SULL'AUTOSTRADA
Réal : Marius Mattei

 

1987 - QUALCUNO PAGHERA ?
Réal : Sergio Martino et Donald Petrie

 

1987 - BIG TURNAROUND .THE
Réal : Joe Cranston

 

1986 - SKELETON COAST
Réal : John Bud Cardos

 

1985 - MAN HUNT
Réal : Fabrizio de Angelis

 

1984 - NOM DE CODE : OIES SAUVAGES

 

1983 - JEUNES GUERRIERS .LES

 

1981 - RISQUES DE L'AVENTURE .LES

 

1981 - NEW YORK 1997

 

1981 - FERME DE LA TERREUR .LA

 

1980 - JOUR DE LA FIN DU MONDE .LE

 

1980 - DRÔLE DE FLIC .UN
Réal : Sergio Corbucci

 

1979 - TROU NOIR .LE
Réal : Gary Nelson

 

1979 - RAVAGERS
Réal : Richard Compton

 

1979 - DOUBLE MAC GUFFIN .THE

 

1978 - CONVOI .LE

 

1977 - PRINCE ET LE PAUVRE .LE

 

1977 - PLUS GRAND .LE

 

1976 - WON TON TON LE CHIEN QUI SAUVA HOLLYWOOD

 

1976 - SHOOT
Réal : Harvey Hart

 

1976 - ALLÔ MADAME
Réal : Armando Nannuzzi

 

1975 - CITÉ DES DANGERS .LA

 

1974 - PLUIE DU DIABLE .LA
Réal : Robert Fuest

 

1974 - LOI ET LA PAGAILLE .LA
Réal : Ivan Passer

 

1973 - SUNDAY IN THE COUNTRY
Réal : John Trent

 

1973 - EMPEREUR DU NORD .L'

 

1973 - AVENTURE DU POSÉIDON .L'

 

1972 - VENDETTA
Réal : Eugenio Martin

 

1972 - POURSUITE SAUVAGE .LA

 

1972 - ODYSSÉE SOUS LA MER .L'
Réal : Daniel Petrie

 

1971 - WILLARD

 

1971 - RAIN FOR A DUSTY SUMMER
Réal : Arthur Lubin

 

1971 - CORIACE .LE
Réal : Franco Prosperi

 

1971 - COLT POUR TROIS SALOPARDS .UN

 

1970 - TROIS RÉSERVISTES EN JAVA

 

1970 - DERNIERS AVENTURIERS .LES
Réal : Lewis Gilbert

 

1970 - BUNNY O'HARE

 

1969 - QUATRE DESPERADOS .LES
Réal : Julio Buchs

 

1969 - HORDE SAUVAGE .LA

 

1968 - DESTINATION : ZEBRA, STATION POLAIRE

 

1968 - DÉMON DES FEMMES .LE

 

1968 - CRIME, C'EST NOTRE BUSINESS .LE

 

1967 - DOUZE SALOPARDS .LES

 

1967 - CHUKA LE REDOUTABLE

 

1965 - VOL DU PHÉNIX .LE

 

1965 - STATUE EN OR MASSIF .LA

 

1964 - FLOTTE SE MOUILLE .LA
Réal : Edward Montague

 

1962 - BARABBAS

 

1961 - VOLUPTÉ

 

1961 - ROI DES TRUANDS .LE

 

1961 - JUGEMENT DERNIER .LE

 

1961 - GUÉRILLEROS .LES

 

1960 - CONTRE-ESPIONNAGE
Réal : André De Toth

 

1959 - MAFIA .LA

 

1959 - CLÉ DES CHAMPS .LA
Réal : Philip Leacock

 

1959 - CHAQUE ÉTÉ L'AMOUR RENAIT

 

1958 - VIKINGS .LES

 

1958 - OR DU HOLLANDAIS .L'

 

1958 - DERNIÈRE TORPILLE .LA

 

1956 - ROIS DU JAZZ .LES

 

1956 - REPAS DE NOCES .LE

 

1956 - JE NE SUIS PAS UN ESPION
Réal : Philip Dunne

 

1956 - HOMME DE NUL PART .L'

 

1955 - QUAND LE CLAIRON SONNERA

 

1955 - MARTY

 

1955 - JUNGLE DES HOMMES .LA
Réal : Jerry Hopper

 

1955 - INCONNUS DANS LA VILLE .LES

 

1954 - VERA CRUZ

 

1954 - TERREUR À L'OUEST
Réal : André De Toth

 

1954 - JOHNNY GUITARE

 

1954 - HOMME EST PASSÉ .UN

 

1954 - À L'OMBRE DES POTENCES

 

1953 - TANT QU'IL Y AURA DES HOMMES

 

1953 - TRÉSOR DU GUATÉMALA .LE

 

1953 - MASSACREURS DU KANSAS .LES

 

1953 - GLADIATEURS .LES

 

1951 - QUAND LA FOULE GRONDE

 

1951 - DANS LA GUEULE DU LOUP

 

1951 - CORSAIRE DE CHINE
Réal : Ray Nazzarro

 

3 DESSINS ANIMÉS
____________________________________________

1998 - AN ALL DOGS CHRISTMAS CAROL
Réal : Paul Sabella

 

1997 - MGM SING-ALONGS : HAVING FUN
Réal : Peter Fiztgerald

 

1996 - TOUS LES CHIENS VONT AU PARADIS II
Réal : Larry Leker et Paul Sabella

 

10 DOCUMENTAIRES ET 5 COURTS MÉTRAGES
____________________________________________

2008 - PROLOGUE TO HOUDINI MAGIC'S EXPERT AT THE CARD TABLE .THE
Réal : Chrissie Westling
Court métrage - Uniquement narration

 

2007 - PUPPETEERS .THE
Réal : Lura Calder et Maurizio Rigamonti - Documentaire - Uniquement narration

 

2007 - PASSION & POETRY : SAM PECKINPAH'S STRAW DOGS
Réal : Mike Siegel
Court métrage Documentaire

 

2007 - MR. WARMTH : THE DON RICKLES PROJECT
Réal : John Landis - Documentaire

 

2005 - PASSION & POETRY : THE BALLAD OF SAM PECKINPAH
Réal : Mike Siegel - Documentaire

 

2003 - AMERICAN HOBO .THE
Réal : Bob Hopkins - Documentaire - Uniquement narration

 

2002 - 11'09''01 - SEPTEMBER 11
Réal : Youssef Chahine, Amos Gitai, Alejandro González Iñárritu, Shohei Imamura, Claude Lelouch, Ken Loach, Samira Makhmalbaf, Mira Nair, Idrissa Ouedraogo, Sean Penn et Danis Tanovic - Documentaire

 

1997 - ERNEST BORGNINE ON THE BUS
Réal : Jeff Krulick - Documentaire

 

1973 - FILM PORTRAIT
Réal : Jerome Hill - Documentaire

 

1972 - WORLD OF SPORT FISHING .THE
Réal : Bud Morgan - Documentaire

 

1972 - RETURN OF THE MOVIE MOVIE .THE
Réal : Andrew J. Kuehn - Court métrage Documentaire

 

1968 - MAN WHO MAKES THE DIFFERENCE .THE
court métrage

 

1957 - HOLLYWOOD GLAMOUR ON ICE
Réal : Ralph Staub - Court métrage

________________________________________________

 

commentaires (2)

philippe Lucas

12-07-2012 19:16:33

Pas un mot de nos médias pour saluer le départ ce reliquat des Monstres sacrés d'Hollywood... qui n'aura pas détrôné Kirk Douglas de la chaire du doyen mais qui figurait à ses côtés il y a quelques semaines pour une superbe photo rapport aux cents ans de la Paramount... Doux repos.

hugongerard

03-08-2012 12:23:57

Moi dans Youtube , je n ' ai trouvé que trés peu de vidéos ou du moins pas grand chose rien nada, concernant l ' annonçe de son décés , pas d interwiews de la part de ses amis qui ont du partager la perte d un grand acteur , pas d extraits de films d emissions ou de séries tv à laquelle il avait participé en tant que guest star, ne parlons pas non plus de nos chères chaînes française qui l ont aussi totalement oublié .