EDWIGE FEUILLERE

Vue 26850 fois

Profession:
Actrice et dame de théâtre française.

Date et lieu de naissance:
29-10-1907, à Vesoul, Haute-Saône, France.

Date et lieu du décès:
13-11-1998, à Paris, France.

Cause du décès:
D'une complications cardiaques et pulmonaires à l'âge de 91 ans.

Nom de naissance:
Edwige Louise Caroline Cunati - Autre nom parfois utilisé : Cora Lynn. - Surnom : Vigette.

État civil:
Mariée le 24 décembre 1929 avec l'acteur : PIERRE FEUILLÈRE (1906-1945)
ils se séparent en 1933.

Taille:
?

Commentaires: 4

Anecdotes


photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à EDWIGE FEUILLERE

Ajout de la vidéo le 21 août 2021 par Philippe de CinéMémorial


Son père Guy Cunti était un ingénieur italien de religion catholique originaire de la province de Côme (Italie), tandis que sa mère Berthe (née Koenig) une couturière de confession protestante et d’origine lorraine. Fille unique, Edwige Feuillère naît Edwige Louise Caroline Cunati le 29 octobre 1907 à Vesoul dans les Haute-Saône en France.


Edwige avec Jean Marais Dans le film de : L'Aigle à deux têtes


Pendant la guerre 1914/18, elle s’installe en Italie avec sa famille car son père est mobilisé dans l'armée. Gazé, il en revient malade et blessé pour la vie. Puis retour sur Dijon où son père tient une entreprise de bâtiments.

Elle fréquente une école privée très huppée, elle reçoit la confiance de la directrice pour jouer de petites pièces de théâtre lors des fêtes scolaires. C’est ainsi que lui vint l'amour de cet art et la lecture des œuvres classiques.

Devenue une belle jeune femme en 1928, elle entre au conservatoire d'art dramatique de Dijon, et obtient un premier prix de comédie et de tragédie, c’est d’ailleurs dans cet établissement qu’elle fait la rencontre de Pierre Feuillère, qu’elle épouse le 24 décembre 1929 ils se sépare en 1933 Edwige gardera son patronyme pour la scène. Afin de perfectionner ses talents de comédienne, Edwige arrive à Paris pour tenter le concours d'entrée au Conservatoire, aidée par Georges Chamara, elle réussit et prend alors des cours de comédie et de chant. En 1931, elle rejoint la Comédie-Française.

Elle est restée pensionnaire de cette prestigieuse institution pendant deux ans seulement. Elle fait preuve de ses talents de comédienne, et offre sa prestance, sa voix, son charme et sa grâce dans des pièces telles que « Le Mariage de Figaro » de Pierre-Augustin ; elle incarne l'inoubliable Marguerite Gautier dans « La Dame aux camélias » (1939) d'Alexandre Dumas fils au Théâtre des Galeries Saint Hubert à Bruxelles et en 1940 et 1942 au Théâtre Hébertot à Paris ; puis interprète le personnage de Lia dans « Sodome et Gomorrhe » de Jean Giraudoux en 1943 et bien d’autres encore comme Aurélie dans « La Folle de Chaillot » de Jean Giraudoux en 1965.

Entre-temps, elle se produit sous le nom de Cora Lynn dans des scènes de boulevard et des sketches cinématographiques de la Paramount. Du théâtre au cinéma il n’y a qu’un pas qu’elle franchit en 1931. Elle débute comme figurante sous le nom de Cora Lynn dans « Le cordon bleu » de Karl Anton. Photogénique sans être vraiment belle, mais d'une élégance souveraine, le port altier, elle est capable des émotions les plus intenses. C'est pourtant dans des rôles de femme légère et court vêtue qu'elle débuta au cinéma. Dans « Topaze » (1932) de Louis Gasnier elle campe une vamp qui manipule et entraîne Topaze (Louis Jouvet) dans des affaires louches. Devenue entre temps Edwige Feuillère, elle devient célèbre en 1935 pour son interprétation dans « Lucrèce Borgia », d'Abel Gance où elle victime des manigances de son frère (Gabriel Gabrio) qui se sert de sa charmante sœur pour amadouer et éliminer ses principaux rivaux, la scène où elle se baigne dans le plus simple appareil lui apportera une grande notoriété.


Dans « Feu ! » (1937) de Jacques de Baroncelli, elle campe une trafiquante d'armes au Maroc avec Victor Francen et Aimos ; l’espionne alsacienne « Marthe Richard au service de la France » (1937) de Raymond Bernard avec Erich von Stroheim. Elle tourne avec Max Ophüls dans le dramatique « Sans lendemain » (1939), où après un mariage malheureux, elle est contrainte de devenir danseuse nue dans un cabaret pour élever son jeune fils avec George Rigaud ; la comtesse Sophie Chotek qui épouse l'archiduc François-Ferdinand (John Lodge) leur histoire d'amour se terminera tragiquement lors de leur assassinat à Sarajevo.

Elle obtient un grand succès en 1941 avec « Mam'zelle Bonaparte » de Maurice Tourneur, elle incarne la maîtresse du cousin de Napoléon III, elle tombe amoureuse d'un gentilhomme (Raymond Rouleau) mais celui-ci conspire contre l'Empereur. Puis Jacques de Baroncelli lui donne le rôle principal dans « La duchesse de Langeais » une mondaine qui aime séduire mais qui ne cède pas, jusqu'au jour où elle tombe amoureuse du général de Montriveau (Pierre Richard-Willm). Georges Lampin signe le mélodrame « L'idiot » (1946), le Prince Muychkine (Gérard Philipe) sensible et naïf, revient en Russie après un séjour dans une clinique suisse, il se rend chez Nastassia Philipovna (Edwige Feuillère) touché par sa beauté et sa souffrance, il lui propose de l'épouser, mais elle lui préfère Rogojine, (Lucien Coëdel) un homme vulgaire, le Prince va peu à peu sombrer dans la folie.

Dans une évocation historique de Jean Cocteau « L'aigle à deux têtes » (1947), la confrontation tragique entre une Reine veuve (Edwige Feuillère) encore jeune et belle amoureuse d'un beau et vigoureux anarchiste (Jean Marais) chacun perdra la vie d’une manière atroce. Elle est une merveilleuse « Julie de Carneilhan » (1949) de Jacques Manuel.

Elle est la dame en blanc dans « Le blé en herbe » (1954). de Claude Autant-Lara, un jeune adolescent de seize ans , (Pierre-Michel Beck) se laisse séduire par cette femme belle et raffinée mais qui a l'âge de sa mère avec Nicole Berger sa petite amie. En 1974, avec « La chair de l'orchidée » de Patrice Chéreau, elle termine sa carrière avec le rôle d'une tante méchante qui veut s'octroyer la fortune de sa nièce (Charlotte Rampling) héritière de son père avec Simone Signoret et Alida Valli

Edwige Feuillère a été nommée Grand officier de la Légion d'honneur et Commandeur des Arts et des Lettres. Un théâtre inauguré le 3 janvier 1983 ainsi qu'une place à Paris est baptisée Edwige Feuillère inaugurée par son ami Guy Tréjan. Toute la palette de son immense talent, servi par une voix reconnaissable à la diction précise et au phrasé mélodieux teinté d'ironie, le tout maîtrisé par un beauté sculpturale, a été récompensée par un César d'honneur pour son activité cinématographique en 1984 et un Molière de la comédienne de théâtre en 1993.

L’association Les Amis d'Edwige Feuillère créée en Avril 2003 à Paris, perpétue la mémoire de la grande artiste.

Une place de Paris est baptisée Edwige Feuillère, depuis le 30 mars 2007; elle est située dans le VIIe arrondissement, à l'angle des rues Sédillot et Dupont des Loges.

Le 8 novembre 1998, en apprenant la mort de Jean Marais, son partenaire dans « L'Aigle à deux têtes », elle est victime d'une crise cardiaque. Cette grande dame de théâtre, de cinéma et de télévision décède quelques jours plus tard à l'hôpital Ambroise-Paré de Boulogne-Billancourt.

Elle repose dans le cimetière communal de Beaugency (Loiret) où une allée porte son nom. Une place porte également son nom dans le village proche de Lestiou (Loir-et-Cher) où elle aimait se reposer dans sa grande maison du bourg…

Source : Gary Richardson - Fait le 21 août 2021 par Philippe de CinéMémorial.


Edwige Feuillère - Dans le film de 1954 : Le Blé en Herbe


SES RÉCOMPENSES :


1992 - Grande officière de la Légion d'honneur.

1984 - César d'honneur du cinéma français, pour l'ensemble de sa carrière, qui lui fut remis par Jean Marais.

1980 - Légion d'Honneur.

1946 - Sacrée meilleure actrice française.

Filmographie


55 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_____________________

1974 - CHAIR DE L'ORCHIDÉE .LA

 

1969 - OSS 117 PREND DES VACANCES

 

1969 - CLAIR DE TERRE .LE

 

1968 - ET SI ON FAISAIT L'AMOUR

 

1964 - BONNE OCCASE .LA

 

1964 - AIMEZ-VOUS LES FEMMES

 

1961 - CRIME NE PAIE PAS .LE

 

1961 - AMOURS CÉLÈBRES .LES

 

1958 - EN CAS DE MALHEUR

 

1957 - VIE À DEUX .LA

 

1956 - SEPTIÈME COMMANDEMENT .LE

 

1957 - QUAND LA FEMME S'EN MÊLE

 

1954 - FRUITS DE L'ÉTÉ .LES

 

1954 - BLÉ EN HERBE .LE

 

1952 - ADORABLES CRÉATURES

 

1951 - CAP DE L’ESPÉRANCE .LE

 

1950 - OLIVIA

 

1950 - SOUVENIRS PERDUS

 

1949 - JULIE DE CARNEILHAN

 

1948 - ENNEMIS AMOUREUX .LES

 

1948 - AIGLE À DEUX TÊTES .L'

 

1946 - IL SUFFIT D'UNE FOIS

 

1945 - IDIOT .L'

 

1945 - TANT QUE JE VIVRAI

 

1945 - PART DE L'OMBRE .LA

 

1943 - LUCRÈCE

 

1942 - HONORABLE CATHERINE .L'

 

1941 - DUCHESSE DE LANGEAIS .LA

 

1941 - MAM'ZELLE BONAPARTE

 

1940 - ÉMIGRANTE .L'

 

1939 - DE MAYERLING À SARAJEVO

 

1939 - SANS LENDEMAIN

 

1938 - J'ÉTAIS UNE AVENTURIÈRE

 

1937 - MARTHE RICHARD AU SERVICE DE LA FRANCE

 

1937 - FEU !

 

1937 - DAME DE MALACCA .LA

 

1936 - AMANTS TRAQUÉS .LES

 

1935 - STRADIVARIUS

 

1935 - ROUTE HEUREUSE .LA

 

1935 - LUCRÈCE BORGIA

 

1935 - BARCAROLLE

 

1935 - DEUX SERGENTS .LES

 

1934 - MIROIR AUX ALOUETTES .LE

 

1935 - GOLGOTHA

 

1933 - VOIX DU MÉTAL .LA

 

1933 - TOI QUE J'ADORE

 

1933 - MATRICULE 33

 

1933 - CES MESSIEURS DE LA SANTÉ

 

1933 - AVENTURES DU ROI PAUSOLE .LES

 

1932 - TOPAZE

 

1932 - ÉTOILE DISPARAÎT .UNE

 

1932 - PETITE FEMME DANS LE TRAIN .UNE

 

1932 - PERLE .LA

 

1932 - MONSIEUR ALBERT

 

1931 - CORDON BLEU .LE

 

1931 - MAM'ZELLE NITOUCHE

 

8 PARTICIPATIONS POUR LA TÉLÉVISION
____________________________________________

 

1995 - DUCHESSE DE LANGEAIS .LA

 

1993 - DAME DE LIEUDIT .LA
Téléfilm de Philippe Monnier
Avec Annick Alane, Bernard Freyd, Philippe Laudenbach, Raymond Gérôme, Guy Tréjean

 

1988 - CINÉMA

 

1988 - CHÂTEAU AU SOLEIL .UN
Série TV en 6 épisodes de 52 Min. de Robert Mazoyer
Avec Anny Duperey, Jean-Pierre Marielle, Valérie Allain, Jean Rochefort, Jean-Pierre Lori

 

1983 - TUEUR TRISTE .LE
Téléfilm de Nicolas Gessner
Avec Béatrice Agenin, Guy Marchand, Jacques François, Amélie Gonin, Valérie Pascale, Michel Creton

 

1981 - CHEF DE FAMILLE .LE
Série TV en 6 épisodes de 52 Min. de Nina Companeez
Avec Fanny Ardant, Francis Huster, Pierre Dux, Micheline Dax, Georges Descrières, Roland Blanche

 

1978 - DAMES DE LA CÔTE .LES
Téléfilm de Nina Companeez
Avec Françoise Fabian, Francis Huster, Denise Grey, Michel Aumont, Evelyne Buyle, François Perrot

 

1974 - FOLLE DE CHAILLOT .LA
Téléfilm de Gérard Vergez
Avec Claude Gensac, Annie Noël, Louise Conte, Jacques Lalande, René Cardona, Daniel Auteuil

 

2 COURTS MÉTRAGES:
____________________________________________

1932 - BEAU RÔLE .LE
Court métrage de Roger Capellani

 

1931 - FINE COMBINE .LA
(Court métrage de 29 Min.)

________________________________________________

 

commentaires (4)

hélin

01-09-2009 07:11:44

bonjour je suis en possession d'un autographe de l'actrice. Seriez-vous intéressé ou connaîssez-vous quelqu'un qui le serait? Merci de me contacter. Bonne journée mme hélin

Marco

08-01-2010 11:48:36

Elle est inhumèe a Beaugency dans le Loiret (45) Je me souviens de son enterrement il y avait un monde , pour ce petit village Elle avait une maison de campagne pas très loin a Lestiou (41)en bord de Loire

mille jacueline

21-10-2011 12:18:43

moi qui ai adoré cette comèdienne, qui avait une beauté, une classe exeptionnelle et un immense talent, je suis très heureuse de voir qu'on ne l'a pas oubliée, et que c'est seulement ces dernières années qu'on lui consacre enfin des retombées bien méritées , pour une carrière énorme;merci a tous ceux qui l'aiment;

hugongerard

07-01-2012 17:59:37

Elle fût 2 fois Lucrèce Borgia , tout d ' abord dans le film d ' Abel Gançe qui avait scandale à cette époque et qui l ' avait lançé comme actrice et dans le film de Léo Joannon ( Lucrèce) .