DORIS DAY

Vue 1024 fois

Profession:
Actrice et chanteuse américaine.

Date et lieu de naissance:
03-04-1922, à Cincinnati, Ohio, États-Unis.

Date et lieu du décès:
13-05-2019, à Carmel Valley, Californie, États-Unis.

Cause du décès:
Des suites d'une pneumonie à l'âge de 97 ans.

Nom de naissance:
Mary Ann Von Kappelhoff.

État civil:
Au cours de sa vie, elle se maria à 4 reprises :

Mariée en 1941 avec : AL JORDAN.- Jusqu'en 1943.

Mariée le 30 mars 1946 avec saxophoniste : GEORGE WEIDLER (1926-1989).
Divorcée le jusqu’au 31 mai 1949.

Mariée le 03 avril 1951 avec : MARTIN MELCHER (1915-1968)-
Jusqu’à sa mort le 20 avril 1968.
Ils eurent un fils : TERRY MELCHER (1942-2004).

Mariée le 14 avril 1976 avec : BARRY COMDEN - jusqu’en 1982

Taille:
(1m70)

Commentaires: 0

Anecdotes

Elle n’a aucun lien de parenté avec les actrices Laraine, Marceline et Alice Day.

Doris Day avait les cheveux blonds et les yeux bleus.

A la suite d’un accident en 1938 elle doit renoncer à la danse : elle se met donc à chanter.

En mars 1941, elle épouse Al Jorden jusqu’en 1943. Ils n’eurent aucun enfant.

Le 30 mars 1946, elle se marie avec le saxophoniste George Weidler (1926-1989) jusqu’au 31 mai 1949. Ils n’eurent aucun enfant.

Elle entame sa carrière, sous le pseudonyme de Doris Day et triomphe dans les night-clubs, le music-hall, les grands orchestres et le disque avant de débuter à l’écran en 1948.

Le 03 avril 1951, elle se marie avec Martin Melcher (1915-1968) jusqu’à sa mort le 20 avril 1968 suite à une crise cardiaque. Ils eurent un fils : Tery Melcher (1942-2004).

Vedettes populaires de comédies familiales, elle est la partenaire de Rock Hudson « Ne M’envoyez Pas De Fleurs » (1964), Cary Grant « Un Soupçon De Vision » (1962), James Stewart « L’Homme Qui En Savait Trop » (1956) ou encore Clarck Gable « Le Chouchou Du Professeur » (1958) où elle incarne à l’écran une femme saine et vertueuse.

En 1975, elle publie son autobiographie intitulée « Doris Day, Her Own Story ».

Le 14 avril 1976, elle se marie avec Barry Comden jusqu’en 1982. Ils n’eurent aucun enfant.

Doris Day était végétarienne.

Elle soutien la ligue animale de jour préconisant la construction de pensions et les soins médicaux qui leurs sont appropriés.

Son fils est décédé le 19 novembre 2004 d’un cancer. Elle a 2 petits-enfants, l’un d’entre eux s’appelle Ryan.

Retrouvez son étoile au Walk of Fame au numéro 6735 sur Hollywood Boulevard.

 

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à DORIS DAY

Ajout de la vidéo le 17 mai 2019 par Philippe de CinéMémorial

 

Mais au fil du temps, elle est devenue plus qu'un nom au-dessus d'un titre. Elle représentait un temps d'innocence et d'amour grand public, un univers parallèle à celui de sa contemporaine Marilyn Monroe. Une blague récurrente, attribuée à Groucho Marx et à l'acteur et compositeur Oscar Levant, était qu'ils avaient connu Doris Day « avant qu'elle ne soit vierge ».

L'actrice elle-même n'était pas une angélique Doris Day, par choix et aussi par malchance.

Dans Pillow Talk, sorti en 1959 et son premier de trois films avec Rock Hudson, elle rattrapait fièrement ce qu'elle appelait « la contemporaine en moi ». Son livre de référence, Doris Day : Her Own Story, publié en 1976, relatait ses problèmes d'argent et trois mariages ratés, contrastant ainsi avec l'heureuse image de sa carrière à Hollywood.

« J'ai la triste réputation d'être une fille gentille, la vierge de l'Amérique, et tout ça, alors je crains que cela choque certaines personnes de le dire, mais je crois fermement que personne ne devrait se marier avant d'avoir ont vécu ensemble », a-t-elle écrit.

Elle n'a jamais remporté d'Oscar, mais elle a reçu une médaille présidentielle de la liberté en 2004, lorsque George W. Bush a déclaré que ce fut « un bon jour pour l'Amérique quand Doris Marianne von Kappelhoff d'Evanston, de l'Ohio, a décidé de devenir une artiste ».

Ces dernières années, elle a passé une grande partie de son temps à défendre les droits des animaux. Bien que majoritairement à la retraite depuis les années 1980, elle avait toujours assez d'admirateurs pour qu'une collection de chansons inédites parue en 2011, My Heart, se glisse dans le top 10 au Royaume-Uni. La même année, elle a reçu un prix d'excellence de l'Association des critiques de films de Los Angeles. Amis et admirateurs ont fait pression pendant des années pour qu'elle obtienne un Oscar honorifique.

Née d'un professeur de musique et d'une femme au foyer, elle rêvait d'une carrière de danseuse, mais à l'âge de 12 ans, elle a eu un accident : une voiture dans laquelle elle se trouvait a été heurtée par un train et sa jambe a été gravement fracturée.

Doris Day a commencé à chanter dans une station de radio de Cincinnati, puis dans une discothèque locale, puis à New York. Le chanteur d'un groupe a changé son nom pour Doris Day, en l'honneur de la chanson Day After Day.

Sa carrière à Hollywood a commencé après qu'elle eut chanté lors d'une fête à Hollywood en 1947. Après avoir connu une célébrité précoce comme chanteuse dans un groupe, puis lors d'un passage chez Warner Bros, Doris Day a obtenu les meilleures critiques de sa carrière avec Love Me or Leave Me, l'histoire de la chanteuse Ruth Etting et de son mari et gérant gangster. Au début, elle a hésité à le tourner, mais le film de 1955 est finalement devenu un succès critique et populaire.

Son premier succès musical a été Sentimental Journey, en 1945, alors qu'elle était à peine dans la vingtaine. Parmi les autres chansons qu'elle a rendues célèbres figurent Everybody Loves a Lover, Secret Love et It's Magic.

Son dernier film a été With Six You Get Eggroll (Il y a un homme dans le lit de maman), une comédie de 1968 sur une veuve et un veuf et les problèmes qu'ils rencontrent lors de la fusion de leurs familles.

Doris Day s'est mariée une quatrième fois à l'âge de 52 ans, avec l'homme d'affaires Barry Comden, en 1976. Elle vivait à Monterey, en Californie, et consacrait une grande partie de son temps à la Doris Day Animal Foundation.

Source : LaPresse.ca/cinema/ - Fait le 17 mai 2019 par Philippe de CinéMémorial.

SES RÉCOMPENSES :

2011 - Prix pour l’ensemble de sa carrière par l’association des critiques de cinéma de Los Angeles, États-Unis

1991 - Prix de Comédie pour l’ensemble de sa carrière par les American Comedie Awards, États-Unis

1989 - Prix Cecil B. DeMille aux Golden Globes, États-Unis

1964 - Prix pomme acide de l’actrice la moins coopérative par les Golden Apple Awards, États-Unis

1964 - Laurel d’Or de la meilleure star féminine, États-Unis

1964 - Pour le film : NE M’ENVOYEZ PAS DE FLEURS - Laurel d’Or - Meilleure interprétation féminine de comédie, États-Unis.

1963 - Prix Henrietta de la femme favorite dans le monde aux Golden Globes, États-Unis

1963 - Laurel d’Or de la meilleure star féminine, États-Unis

1962 - Prix pomme acide de l’actrice la moins coopérative par les Golden Apple Awards, États-Unis

1962 - Laurel d’Or de la meilleure star féminine, États-Unis

1962 - Pour le film : UN SOUPÇON DE VISON - Laurel d’Or - Meilleure interprétation féminine de comédie, États-Unis.

1961 - Pour le film : UN PYJAMA POUR DEUX - Laurel d’Or - Meilleure interprétation féminine de comédie, États-Unis.

1961 - Laurel d’Or de la meilleure star féminine, États-Unis

1960 - Prix Henrietta de la femme favorite dans le monde aux Golden Globes, États-Unis

1960 - Laurel d’Or de la meilleure star féminine, États-Unis

1959 - Pour le film : CONFIDENCE SUR L’OREILLER - Laurel d’Or - Meilleure interprétation féminine de comédie, États-Unis.

1959 - Prix de la star féminine la plus populaire par les Photoplay Awards, États-Unis

1959 - Laurel d’Or de la meilleure star féminine, États-Unis

1958 - Prix Henrietta de la femme favorite dans le monde aux Golden Globes, États-Unis.

1958 - Laurel d’Or de la meilleure star féminine, États-Unis.

1954 - Prix pomme acide de l’actrice la moins coopérative par les Golden Apple Awards, États-Unis.

1950 - Pour le film : ESCALE À BROADWAY - Prix de la star féminine la plus populaire par les Photoplay Awards, États-Unis.

 

Filmographie

39 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_________________________________

 

1968 - QUE FAISIEZ-VOUS QUAND LES LUMIÈRES SE SONT ÉTEINTES

 

1968 - IL Y A UN HOMME DANS LE LIT DE MAMAN !

 

1967 - RANCH DE L'INJUSTICE .LE

 

1967 - OPÉRATION CAPRICE

 

1966 - BLONDE DÉFIE LE FBI .LA

 

1965 - NE PAS DÉRANGER SVP

 

1964 - NE M'ENVOYEZ PAS DE FLEURS

 

1963 - POUSSE-TOI, CHÉRIE

 

1963 - PIMENT DE LA VIE .LE

 

1962 - SOUPÇON DE VISON .UN

 

1961 - PYJAMA POUR DEUX .UN

 

1961 - PLUS BELLE FILLE DU MONDE .LA

 

1960 - PIÈGE À MINUIT

 

1960 - NE MANGEZ PAS LES MARGUERITES

 

1959 - TRAIN, AMOUR ET CRUSTACÉS

 

1959 - CONFIDENCES SUR L'OREILLER

 

1958 - PÈRE MALGRÉ LUI

 

1958 - CHOUCHOU DU PROFESSEUR .LE

 

1957 - PIQUE-NIQUE EN PYJAMA

 

1956 - HOMME QUI EN SAVAIT TROP .L'

 

1956 - DIABOLIQUE MONSIEUR BENTON .LE

 

1955 - PIÈGES DE LA PASSION .LES

 

1954 - MADEMOISELLE PORTE-BONHEUR

 

1954 - CHASSE AU GANG

 

1954 - AMOUR PAS COMME LES AUTRES .UN

 

1953 - TERREUR BLONDE

 

1953 - MAÎTRESSE DE PAPA .LA

 

1952 - WINNING TEAM .THE

 

1951 - RONDE DES ÉTOILES .LA

 

1951 - FEMME DE MES RÊVES .LA

 

1951 - ESCALE À BROADWAY

 

1951 - BAL DU PRINTEMPS .LE

 

1951 - AVRIL À PARIS

 

1950 - NO, NO, NANETTE

 

1950 - KU KLUX KLAN

 

1950 - FEMME AUX CHIMÈRES .LA

 

1950 - CADETS DE WEST POINT .LES

 

1949 - IL Y A DE L'AMOUR DANS L'AIR

 

1948 - TRAVAILLEURS DU CHAPEAU .LES

 

1948 - ROMANCE À RIO

 

SES COURTS MÉTRAGES et DOCUMENTAIRES:
____________________________________________

 

2017 - DRUZINA
Documentaire

 

2016 - KRUEGER: THE LEGEND OF ELM STREET
Court Métrage

 

2006 - EMILKA PLACZE
Court Métrage

 

2005 - MADMAN MUNTZ: AMERICAN MAVERICK
Documentaire

 

2003 - HOLLYWOOD'S MAGICAL ISLAND: CATALINA
Documentaire

 

1998 - THE MAN WHO DROVE WITH MANDELA
Documentaire

 

1995 - CELLULOID CLOSET
Documentaire

 

1994 - THAT'S ENTERTAINMENT ! III
Documentaire

 

1990 - HOME STORIES
Court Métrage

 

1984 - BEFORE STONEWALL
Documentaire

 

1984 - THAT’S DANCING !
Documentaire

 

1983 - DEATH AND TRANSFIGURATION
Court Métrage

 

1976 - HOLLYWOOD, HOLLYWOOD
Documentaire

 

1968 - ROWAN & MARTIN AT THE MOVIES
Documentaire et Court Métrage

 

1967 - LIONPOWER FROM MGM
Court Métrage

 

1966 - EVERY GIRL'S DREAM
Documentaire et Court Métrage

 

1955 - 1955 MOTION PICTURE THEATRE CELEBRATION
Documentaire et Court Métrage

 

1953 - SO YOU WANT A TELEVISION SET
Court Métrage

 

1952 - SCREEN SNAPSHOTS: HOLLYWOOD ON THE BALL
Court Métrage

 

1952 - SCREEN SNAPSHOTS: HOLLYWOOD NIGHT LIFE
Court Métrage

 

_______________________FIN_____________________

commentaires (0)