CLAUDE RAINS

Vue 452 fois

Profession:
Acteur américain d'origine anglaise.

Date et lieu de naissance:
10-11-1889, à Clapham, Londres, Royaume-Uni.

Date et lieu du décès:
30-05-1967, à Laconia, New Hampshire, Royaume-Uni.
Il est inhumé au Red Hill Cemetery à Moultonborough, New Hampshire.

Cause du décès:
D'une hémorragie intestinale à l'âge de 77 ans.

Nom de naissance:
William Claude Rains. - Surnom : Willy Wains

État civil:
Marié en 1913 avec l'actrice : ISABEL JEANS (1891–1985) - divorcé en 1918.

Marié en 1920 avec l'actrice : MARIE HEMINGWAY (1889–1939) - divorcé en 1920.

Marié en novembre 1924 avec l'actrice : BEATRIX THOMSON (1900–1986) - Divorcé le 08 avril 1935.

Marié le 08 avril 1935 avec : FRANCES PROPPER ( 1909 - ??) - divorcé en 1956.
Ils eurent une fille : Jennifer Rains, née le 24 janvier 1938.

Marié le 04 novembre 1959 avec : AGI JAMBOR (1909-1997) - divorcé le 29 juillet 1960

Marié en août 1960 avec : ROSEMARY MCGROARTY CLARK (1917-1964)
Jusqu'au décès de Rosemary le 11 décembre 1964

Taille:
(1m69)

Commentaires: 0

Anecdotes

Fils de Fred Rains, acteur de théâtre hautement respecté en Angleterre.

Il s'est séparé de sa femme Isabel Jeans trois fois. Il a finalement demandé le divorce pour adultère après avoir fait une fausse couche du bébé de Gilbert Wakefield. Elle a admis l'adultère lors du divorce et s'est mariée plus tard avec "Gilly" Wakefield.

Son épouse Beatrix Thomson et lui se sont séparés en 1928. Il a fallu près de sept ans pour finaliser le divorce.

Rains et sa quatrième épouse, Frances, ont divorcé après le début de la relation entre Frances et le propriétaire d'un magasin de robes de femme, qu'elle a ensuite épousé.

Sa cinquième épouse, Agi Jambor, est née en 1908. Elle était une pianiste compositrice et une experte de Bach qui enseignait la musique à Bryn Mawr.

Lorsqu'il en eut assez de son cinquième mariage avec sa femme Agi, il fit changer les serrures de leur maison pendant qu'elle faisait ses courses.

Claude Rains était presque aveugles d'un œil à cause d'une blessure subie lors d'une attaque au gaz au cours de la Première Guerre mondiale.

Après sa mort, il a été enterré au cimetière Red Hill à Moultonborough, dans le New Hampshire.

En 1951, il remporte le Tony Award à Broadway en tant que meilleur acteur (dramatique) pour "Darkness at Noon".

Était professeur à l'Académie royale d'art dramatique avant de venir à Hollywood, dont les étudiants comprenaient John Gielgud.

Dans sa nécrologie, le New York Times affirmait que Rains était la première vedette de théâtre et de cinéma britannique à gagner un million de dollars pour un seul film, César et Cléopâtre (1945).

Le travail de Rains sur une autobiographie a été arrêté avec la mort de sa sixième épouse, Rosemary Clark. qui l'avait aidé avec le projet.

Claude Rains est devenus citoyens des États-Unis en 1938.

Son salaire pour le film : CASABLANCA (1942) était de 4 000 $ par semaines.

 

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à CLAUDE RAINSbr>

Ajout de la vidéo le 20 décembre 2018 par Philippe de CinéMémorial

 

Fils de l'acteur Fred Rains, à qui il doit sa passion de comédien, il est issu d'une famille de douze enfants dont seuls trois survécurent. Gazé durant la Première Guerre mondiale, il restera presque aveugle d'un œil.

Herbert Beerbohm Tree, fondateur de l'Académie Royale d'Art Dramatique, reconnaît son talent d'acteur et lui paie des leçons afin de corriger son élocution (Rains était affublé d'un terrible accent cockney et était de plus incapable de prononcer le son « r »).

C'est pourtant grâce à sa voix riche et profonde qu'il se fait connaître à Hollywood dans un rôle où l'on ne découvre son visage qu'à la dernière scène, puisqu'il s'agit de L'Homme invisible de James Whale. À partir de 1936, engagé par la Warner, il se voit confier toute une série de personnages sombres. Il incarne un sénateur corrompu dans Monsieur Smith au Sénat (Mr. Smith Goes to Washington) (1939), un policier français véreux dans le très célèbre Casablanca (1942), rôles dans lesquels il excelle (cet emploi lui vaudra quatre nominations aux Oscars).

Par la suite, les studios Universal lui confient le rôle-titre dans le remake de 1943 du Fantôme de l'opéra, où il succède à une star du cinéma muet d'horreur, Lon Chaney, l'homme aux mille visages (il avait auparavant tourné avec le fils de ce dernier, Lon Chaney Jr., dans Le Loup-garou).

Bien sûr Rains est souvent au second plan, derrière des acteurs jugés plus sympathiques et/ou séduisants : Cary Grant, Fredric March, Errol Flynn, James Stewart, Paul Muni, Jean Gabin, Glenn Ford, Robert Mitchum, Burt Lancaster, Rock Hudson, jusqu'à Richard Chamberlain en 1963. Il s'illustre dans des classiques tels que Robin des Bois de Curtiz ou Je suis un criminel de Berkeley. Mais il fut aussi un séducteur, comme son compatriote James Mason : Claude Rains tint des premiers rôles face à Kay Francis, Lana Turner, Vivien Leigh, Ann Todd et surtout Bette Davis, dont il était l'acteur préféré.

En 1946, dans Les Enchaînés, Alfred Hitchcock exploite parfaitement l’expressivité émotive de l’acteur, dont le visage parvient à traduire avec une grande subtilité toute une palette de sentiments contraires. Truffaut note à propos de son jeu dans Les Enchaînés : « C’est assez touchant, ce petit homme amoureux d’une grande femme. » Dans ce rôle de composition, qui lui vaut une nouvelle nomination aux Oscars, Rains passe avec aisance de l'expression de l’amoureux à celle de l’homme trahi par la même femme (Ingrid Bergman). Il doit alors dissimuler ses émotions et jouer l’homme machiavélique avant de devenir un homme traqué. Tout au long de ce film, ses micro-comportements et son regard passent du rayonnement du début (retrouvailles avec Alicia) à la haine la plus féroce (trahison et désir de vengeance) pour s'achever dans la peur.

On le voit encore durant les années 1950 dans divers rôles de qualité où s’expriment toujours avec subtilité ses capacités de jeu d’acteur, qui n'excluent ni l’humour ni l’ironie ou la malice. Claude Rains, idole des cinéphiles, finit sa carrière dans le rôle du roi Hérode, après avoir incarné Jules César et Napoléon.

Dans la série Heroes, un personnage appelé Claude Rains a la capacité de devenir invisible, en hommage à l'acteur du même nom et au film qui le rendit célèbre.

Source : Wikipédia - Fait le 22 décembre 2018 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie

 

57 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_________________________________

 

 

1972 - TOMBE LES FILLES ET TAIS-TOI !

 

1965 - PLUS GRANDE HISTOIRE JAMAIS CONTÉE .LA

 

1963 - MOTEL DU CRIME .LE

 

1962 - LAWRENCE D'ARABIE

 

1961 - PLANÈTE DES HOMMES PERDUS .LA

 

1960 - MONDE PERDU .LE

 

1958 - CETTE TERRE QUI EST MIENNE

 

1956 - HOMME DE LISBONNE .L'

 

1952 - HOMME QUI REGARDAIT PASSER LES TRAINS .L'

 

1951 - ÉQUIPAGE FANTÔME .L'

 

1950 - VOYAGE SANS RETOUR

 

1949 - TOUR BLANCHE .LA

 

1949 - PÉCHÉ DE JEUNESSE

 

1949 - CORDE DE SABLE .LA

 

1949 - AMANTS PASSIONNÉS .LES

 

1947 - CRIME ÉTAIT PRESQUE PARFAIT .LE

 

1946 - JALOUSIE

 

1946 - ÉVADÉ DE L'ENFER .L'

 

1946 - ENCHAÎNÉS .LES

 

1945 - NOTRE CHER AMOUR

 

1945 - CÉSAR ET CLÉOPÂTRE

 

1944 - STRANGE HOLIDAY

 

1944 - PASSAGE POUR MARSEILLE

 

1944 - FEMME AIMÉE EST TOUJOURS JOLIE

 

1943 - FANTÔME DE L'OPÉRA .LE

 

1943 - ET LA VIE RECOMMENCE

 

1942 - PÉNICHE DE L'AMOUR .LA

 

1942 - FEMME CHERCHE SON DESTIN .UNE

 

1942 - CRIMES SANS CHÂTIMENT

 

1942 - CASABLANCA

 

1941 - LOUP-GAROU .LE

 

1941 - DÉFUNT RÉCALCITRANT .LE

 

1940 - SATURDAY’S CHILDREN

 

1940 - FEMMES ADORABLES

 

1940 - FEMME AUX CHEVEUX ROUGES .LA

 

1940 - AIGLE DES MERS .L'

 

1939 - QUATRE ÉPOUSES

 

1939 - MONSIEUR SMITH AU SÉNAT

 

1939 - JUAREZ

 

1939 - FILLES COURAGEUSES

 

1938 - RÊVES DE JEUNESSE

 

1938 - JE SUIS UN CRIMINEL

 

1938 - BATAILLE DE L'OR .LA

 

1938 - AVENTURES DE ROBIN DES BOIS .LES

 

1937 - VILLE GRONDE .LA

 

1937 - PRINCE ET LE PAUVRE .LE

 

1937 - FEMME ERRANTE .LA

 

1936 - STOLEN HOLIDAY

 

1936 - BETSY

 

1936 - ANTHONY ADVERSE MARCHANDS D'ESCLAVES

 

1935 - MYSTÈRE D'EDWIN DROOD .LE

 

1935 - INTELLIGENCE SERVICE

 

1935 - CLAIRVOYANT .LE

 

1934 - HOMME QUI RÉCLAMAIT SA TÊTE .L'

 

1934 - CRIME SANS PASSION

 

1933 - HOMME INVISIBLE .L'

 

1920 - BUILD THY HOUSE

 

PARTICIPATION POUR LA TÉLÉVISION ET UN DOCUMENTAIRE
____________________________________________

 

 

1983 - HOLLYWOOD GRAFFITI

 

1955 - ALFRED HITCHCOCK PRÉSENTE

 

_______________________FIN_____________________

 

commentaires (0)