CLAUDE JUTRA

Vue 7331 fois

Profession:
Réalisateur, scénariste, monteur, acteur québecois, Canadien.

Date et lieu de naissance:
11-03-1930, à Montréal, Québec, Canada.

Date et lieu du décès:
05-11-1986, à Fleuve Saint-Laurent, Cap Santé, Québec, Canada.

Cause du décès:
Suicide par noyade à l'âge de 56 ans.

Nom de naissance:
Claude Jutra.

État civil:
?

Taille:
?

Commentaires: 5

Anecdotes

Université : École du Théâtre du Nouveau Monde.

Le cinéaste Claude Jutra et l'actrice Geneviève Bujold refusent le titre d'officier de l'ordre du Canada que le gouverneur général se proposait de leur octroyer.
Jutra considère qu'il se trahirait en acceptant ce titre. Pour sa part, Geneviève Bujold indique qu'il ne serait pas honnête pour elle vis à vis ses compatriotes de recevoir cette distinction.

Il réalise Mon oncle Antoine, le plus célèbre des films québécois. Le long métrage obtient huit Canadian Film Awards, dont ceux du meilleur film et de la meilleure réalisation. En 1984, Mon oncle Antoine va être nommé meilleur film canadien de tous les temps.

Les prix Jutra sont remis en son honneur.

En 1981 ou 1982, il rencontre Louise Rinfret. Ensemble, ils écrivent le scénario du long métrage La Dame en couleurs. Le film sort en 1984. C'est le dernier film de Claude Jutra.

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Jutra, Claude, réalisateur (Montréal, 11 mars 1930-Cap-Santé, Qc, 5 nov. 1986). Ce médecin qui n'a jamais pratiqué la médecine est surtout connu pour avoir réalisé MON ONCLE ANTOINE (1971), qui s'est classé meilleur film canadien de tous les temps en 1984. Après des débuts amateurs avec son ami Michel BRAULT, il entre à l'OFFICE NATIONAL DU FILM (ONF), en 1956, et y réalise plusieurs courts métrages, dont certains pour la télévision. Il collabore aussi avec Norman MCLAREN sur A Chairy Tale (1957). Son premier long métrage, Les Mains nettes, date de 1958. En 1959, il part pour l'Europe, se lie d'amitié avec François Truffaut, qui l'aide dans la production d'Anna la bonne (1959), et avec Jean Rouch qui l'incite à partir pour l'Afrique pour tourner Le Niger, jeune république (1961). De retour, il retrouve l'équipe française de l'ONF et participe aux premiers pas du cinéma direct avec notamment La Lutte (coréalisé avec M. Brault, Marcel Carrière, Claude Fournier, 1961) et Québec U.S.A. ou l'invasion pacifique (coréal. M. Brault, 1962).

Il quitte alors l'ONF pour s'attaquer à son premier long métrage indépendant, À tout prendre (1963). Cette autobiographie en forme de fiction aborde des thèmes comme l'amour interracial, l'homosexualité, la bohème et lance le nouveau cinéma québécois. Après quelques courts métrages et un long métrage, Wow (1969), tous tournés à l'ONF, il réalise Mon oncle Antoine, récipiendaire de nombreux prix, qui lui donne une solide réputation de réalisateur. L'action du film se situe fin 1950, dans un petite ville minière, à la veille de Noöl, et montre, avec sensibilité, un jeune homme à l'approche de l'âge adulte. Jutra s'attaque ensuite à une coproduction d'envergure, Kamouraska (1973), d'après le roman d'Anne HÉBERT. La réalisation ne satisfait pas le cinéaste et le film déçoit les attentes. Jutra en refera, en 1983, une version longue conforme à ses désirs. Après cette déconvenue, il tourne une comédie sur le mariage, Pour le meilleur et pour le pire (1975). Ses projets ne se matérialisant pas, Jutra part travailler au réseau anglais de Radio-Canada. Ses films Ada (1977), Dreamspeaker (1977), Seer Was Here (1978) et The Wordsmith (1979) comptent parmi les meilleurs téléfilms canadiens.

Il revient au cinéma avec Surfacing (1980), tiré du roman Faire surface de Margaret ATWOOD, et By Design (1981) qu'il tourne à Vancouver. Dans ce portrait humoristique de deux lesbiennes, son enthousiasme, sa sensibilité et son ironie transparaissent. Il retourne au Québec pour réaliser La Dame en couleurs (1984) dont l'histoire se déroule dans les années 40 dans un orphelinat. Il obtient cette année-là le prix Albert-TESSIER. Atteint vraisemblablement de la maladie d'Alzheimer, qui le mine depuis quelques années, il s'enlève la vie en 1986. Le 19 avril 1987, on retrouve son corps dans le Saint-Laurent, à Cap-Santé (Québec). Jutra occupe une place capitale dans le cinéma québécois, tant par l'originalité de son uvre que par son destin, et plusieurs lieux ainsi que des prix et des bourses portent son nom au Québec et au Canada.

 

Source : Pierre Véronneau. - Mise à jour le 10 novembre 2011 par Philippe de CinéMémorial.

 

 

SES RÉCOMPENSES :

 

1984 - Prix Albert-Tessier - Remis par le gouvernement du Québec pour l’ensemble de son œuvre.

1976 - Pour : DREAMSPEAKER - Canadian Academy Award - Meilleur réalisateur, Canada.

1970 - Pour : MON ONCLE ANTOINE - Canadian Academy Award - Meilleur réalisateur, Canada.

1963 - Pour : À TOUT PRENDRE - Grand Prix au Festival du Cinéma Canadien, Canada.

1963 - Pour : À TOUT PRENDRE - Canadian Academy Award - Meilleur film, Canada.

 

Filmographie

 

21 LONGS MÉTRAGES
_________________________________

 

1984 - DAME EN COULEURS .LA
Réal+Scén : Claude Jutra

 

1983 - BONHEUR D'OCCASION
Réal : Claude Fournier - Uniquement Scén+Interprétation : Claude Jutra

 

1981 - BY DESIGN
Réal+Scén : Claude Jutra

 

1980 - SUR MESURE
Surfacing
Réal+Scén : Claude Jutra

 

1978 - DEUX SOLITUDES

 

1975 - POUR LE MEILLEUR ET POUR LE PIRE

 

1975 - FLEUR AUX DENTS .LA
Réal : Thomas Vamos - Uniquement Interprétation : Claude Jutra

 

1973 - KAMOURASKA
Réal+Scén : Claude Jutra

 

1970 - ON EST LOIN DU SOLEIL
Réal : Jacques Leduc - Uniquement Interprétation : Claude Jutra

 

1970 - MON ONCLE ANTOINE
Réal+Monteur+Interprétation : Claude Jutra

 

1970 - MARIE-CHRISTINE
Réal : Claude Jutra

 

1970 - ACT OF THE HEART
Réal : Paul Almond - Uniquement Interprétation : Claude Jutra

 

1968 - VIOL D'UNE JEUNE FILLE DOUCE .LE
Réal : Gilles Carle - Uniquement Interprétation : Claude Jutra

 

1966 - ENTRE LA MER ET L'EAU
Réal : Michel Brault - Scén : Claude Jutra

 

1966 - ROULI-ROULANT
Réal+Commentaire+Cadreur+Monteur : Claude Jutra

 

1964 - CINÉ BOUM
Réal : Claude Jutra et R. Russell

 

1963 - PETIT DISCOURS DE LA MÉTHODE
Réal+Monteur+Commentaire : Claude Jutra

 

1963 - À TOUT PRENDRE
Réal+Scén+Prod+Monteur+Interprétation : Claude Jutra

 

1959 - ANNA LA BONNE
Réal : Claude Jutra

 

1958 - MAINS NETTES .LES
Réal : Claude Jutra

 

1957 - A CHAIRY TALE
Réal+interprétation : Claude Jutra et Norman McLaren

 

 

5 PARTICIPATIONS POUR LA TÉLÉVISION.

************************************

 

1985 - MY FATHER, MY RIVAL
Téléfilm de Claude Jutra

 

1979 - WORDSMITH .THE
Téléfilm de Claude Jutra

 

1978 - PATRIARCH # 2 .THE
Téléfilm de Claude Jutra

 

1978 - PATRIARCH # 1 .THE
Téléfilm de Claude Jutra

 

1976 - DREAMSPEAKER
Téléfilm de Claude Jutra

 

 

15 DOCUMENTAIRE et 3 COURTS MÉTRAGES

************************************

 

1977 - ARTS CUBA
Documentaire - Réal+Interprétation : Claude Jutra

 

1976 - QUÉBEC FÊTE, JUIN'75
Documentaire - Réal+Monteur : Claude Jutra

 

1969 - WOW
Documentaire - Réal+Scén+Monteur : Claude Jutra

 

1969 - AU COEUR DE LA VILLE
Documentaire de Claude Jutra

 

1966 - COMMENT SAVOIR...
Documentaire de Claude Jutra

 

1962 - QUÉBEC U.S.A. OU L'INVASION PACIFIQUE
Documentaire - Réal+Monteur : Claude Jutra et Michel Brault

 

1962 - ENFANTS DU SILENCE .LES
Court métrage de Michel Brault
Réal+commentaire+Monteur : Claude Jutra

 

1961 - NIGER, JEUNE RÉPUBLIQUE .LE
Documentaire - Réal+Monteur : Claude Jutra

 

1961 - LUTTE .LA
Court métrage - Réal+Photos+Monteur : Claude Jutra
Autres Réal : Michel Brault, Michel Carrière et Claude Fournier

 

1959 - FRED BARRY COMÉDIEN
Documentaire - Réal+Scén : Claude Jutra

 

1959 - FÉLIX LECLERC, TROUBADOUR
Documentaire court métrage de Claude Jutra

 

1956 - RONDO DE MOZART
Documentaire de Claude Jutra

 

1956 - PIERROT DES BOIS
Documentaire - Réal+Scén+Monteur : Claude Jutra

 

1956 - JEUNESSES MUSICALES
Documentaire de Claude Jutra

 

1956 - CHANTONS MAINTENANT
Documentaire - Réal : Claude Jutra

 

1949 - MOUVEMENTS PERPÉTUELS
Documentaire - Réal+Scén : Claude Jutra et Michel Brault

 

1948 - DÉMENT DU LAC JEAN-JEUNES .LE
Documentaire de Claude Jutra et Michel Brault

 

 

 

 

commentaires (5)

Jerry Fielden

29-08-2008 23:32:25

Bonjour, j'ai joué dans un des films de Claude (Pour le meilleur et pour le pire - dont j'aimerais bien retrouver une copie un jour) C'était vraiment bien de travailler avec lui!

Alain Cadieux

06-01-2009 18:58:37

Vous pouvez maintenant voir sur Youtube..Johanne Harrelle chante «Ti-zoizeau»..extraits du film «A tout prendre» de Claude Jutra.