CECIL B. DEMILLE

Vue 7890 fois

Profession:
Réalisateur, scénariste et producteur américain.

Date et lieu de naissance:
12-08-1881, à Ashfield, Massachusetts, États-Unis.

Date et lieu du décès:
21-01-1959, à Hollywood, Californie, États-Unis.
Enterré à : Hollywood Forever Memorial Park Cemetery, Hollywood, Californie, États-Unis.

Cause du décès:
D'une crise cardiaque à l'âge de 77 ans.

Nom de naissance:
Cecil Blount DeMille.

État civil:
Marié en 1902 avec : CONSTANCE ADAMS - jusqu'au décès de Cecil en 1959.

Ils eurent quatre enfants.

Taille:
5' 11" (180 cm)

Commentaires: 1

Anecdotes

?

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Né à Ashfield (Massachusetts), Cecil Blount DeMille est le fils du dramaturge Henry DeMille et le frère cadet du metteur en scène et scénariste William DeMille, si bien que le théâtre fait, dès son enfance, partie intégrante de sa vie quotidienne. Par la suite il devient lui aussi comédien après avoir suivi des cours d’art dramatique.

En 1912, il rencontre Jesse Lasky, un producteur de spectacles musicaux et ils créent ensemble la Jesse Lasky Feature Play Company, avant de s'associer avec Samuel Goldwyn et Arthur Friend pour faire du cinéma. Ils recherchent alors un emplacement pour créer un studio et sont les premiers à s'installer en Californie, à Hollywood.

Il réalise en 1914 son premier film, le Mari de l'Indienne (The Squawman), un western plein de sympathie pour les Indiens, dont il fera ensuite deux remakes Un cœur en exil (The Squawman, 1918) et The Squawman (1931). Son frère William rejoint alors le groupe, suivi par d’autres réalisateurs et « l'usine à rêves » de Hollywood se développe.

Tout en supervisant le travail de ses collaborateurs, il laisse libre cours à sa créativité. Ses premiers films sont des comédies comme Brewster's Millions (1914), Chimmie Fadden, (1915), Chimmie Fadden Out West (1915), The Dream Girl (1916), des westerns comme The Virginian (1914), l'Appel du Nord (The Call of The North, 1914), la Rose du ranch (Rose of the Rancho, 1914), The Girl of The Golden West (1914), The Warrens of Virginia (1915), des mélodrames d'aventures comme The Master Mind (1914), The Man of the Box (1914), What's his Name (1914), The Man from Home (1914), The Unafraid (1915), The Captive (1915), The Wild Goose Chase (1915), l'Arabe (The Arab, 1915), Kindling (1915), Maria Rosa (1915), Tentations (Temptation, 1915), The Golden Chase (1916), la Piste du pin solitaire (The Trail of the Lonesome Pine, 1915) et le Cœur de Nora Flynn (The Heart of Nora Flynn, 1915).

Il entreprend aussi des œuvres plus ambitieuses comme Carmen (1915), d'après Prosper Mérimée, et Forfaiture (The Cheat, 1916), un mélodrame très noir qui révèle l'acteur japonais Sessue Hayakawa, et Jeanne d'Arc (Joan The Woman, 1916).

Il dirige ensuite Mary Pickford dans un autre mélodrame, la Bête enchaînée (A Romance of Redwoods, 1917) et réalise un film de propagande anti-allemande, la Petite Américaine (The Little American, 1917). Il évoque aussi la guerre des Espagnols contre les Aztèques dans les Conquérants (The Woman God Forgot, 1917), réalise un western intitulé Nan Of Music Mountain (1917) et de nouveau des mélodrames traitant de problèmes moraux, souvent teintés de symbolisme sexuel : le Talisman (The Devil-Stone, 1917), le Rachat suprême (The Whispering Chorus, 1918), Old Wives For New (1918) et l'Illusion du bonheur (We Can't Have Everything, 1918).

Après un nouveau film de propagande contre l'Allemagne Till I Come Back to You (1918), il entame une collaboration féconde avec la comédienne Gloria Swanson. Ils tournent ensemble Après la pluie, le beau temps (Don't Change Your Wife, 1919), For Betters, For Worses (1919), l'Admirable Crichton (Male and Female, 1919), la Proie pour l'ombre (Why Change Your Wife, 1919), Something To Think About (1920), le Cœur nous trompe (The Affairs of Anatol, 1921) et Faut-il se l'avouer ? (Don't Tell Everything, 1921).

Après le Fruit défendu (Forbidden Fruit, 1921), le Paradis d'un fou (Fool's Paradise, 1922), le Détour (Saturday Night, 1921), le Réquisitoire (Manslaughter, 1922) et la Rançon d'un trône (Adam's Rib, 1923), il entame un cycle de superproductions colossales dont une première version des Dix Commandements (The Ten Commandments, 1923), l'Empreinte du passé (The Road to Yesterday, 1925), les Bateliers de la Volga (The Volga Boatman, 1926) et le Roi des rois (The King of Kings, 1927), tout en tournant plusieurs mélodrames comme Triomphe (Triumph, 1924), le Tourbillon des âmes (Feet of Clay, 1924), le Lit d'or (The Golden Bed, 1925), Chicago (1928) et les Damnés (The Goldless Girl, 1928).

Le passage du muet au parlant ne gêne guère DeMille, qui continue à se distinguer par son fastueux sens du spectacle. Il poursuit parallèlement ses réflexions sur des thèmes sociaux et moraux comme l'union libre, la barbarie, le christianisme, l'idéalisme américain et même la délinquance juvénile, comme dans Triomphe de la jeunesse (This Day and Age, 1933).

Porté sur la démesure, il donne une dimension grandiose à des mélodrames comme Dynamite (1929), Forgotten Commandments (1932) et Four Frightened People (1934), son seul échec commercial, et même à une comédie musicale comme Madame Satan (Madam Satan, 1930). Il se spécialise d’ailleurs assez vite dans la fresque historique à très grand spectacle, avec le Signe de la Croix (The Sign of The Cross, 1932), Cléopâtre (Cleopatra, 1934), les Croisades (The Crusadeers, 1935), les Flibustiers (The Buccaneer, 1937) et Land of Liberty (1939).

Il tourne aussi d'excellents westerns : Une aventure de Buffalo Bill (The Plainsman, 1936), avec Gary Cooper et Pacific-Express (Union-Pacific, 1939), avec Barbara Stanwyck.

Le Technicolor correspond parfaitement à son goût de l’épique et du grandiose et lui inspire, dans divers genres, de grands films populaires somptueusement mis en couleurs, comme les Tuniques écarlates (North West Mounted Police, 1940), les Naufragés des mers du Sud (Reap The Wild Wind, 1941), les Conquérants du Nouveau Monde (Unconquered, 1946) (dont Gary Cooper est encore la vedette après avoir participé à l'Odyssée du docteur Wassel (Story of Doctor Wassel, 1944), film de propagande anti-japonaise et contribution de DeMille à l’effort de guerre), Samson et Dalila (Samson and Delilah, 1949), Sous le plus grand chapiteau du Monde (The Greatest Show on Earth, 1953), et enfin sa deuxième version des Dix Commandements (The Ten Commandments, 1956).

Malade, il interrompt ses activités après le succès mondial des Dix Commandements. Il retournera néanmoins sur les plateaux pour superviser la mise en scène d’un remake en couleurs de ses Boucaniers (The Buccaneer, 1958), dont son gendre Anthony Quinn signe la mise en scène.

Souvent contesté pour ses positions politiques fort réactionnaires à l’époque du maccarthysme, DeMille est cependant reconnu par la plupart des historiens et des cinéastes comme un père fondateur de Hollywood, mais aussi comme un créateur de génie, dont les mises en scènes colossales témoignent aussi d’un sens subtil de l’émotion.

Extrêmement célèbre à son époque, il est l’un des rares metteurs en scène à avoir joué son propre rôle dans les films d’autres réalisateurs. On le voit ainsi dans Hollywood (1923) de James Cruze, Free and Easy (1930) de Edward Sedgwick, Au pays du rythme (Star-Spangled Rythm, 1942) et Hollywood en folie (Variety Girl, 1947) de George Marshall, Boulevard du crépuscule (Sunset Boulevard, 1950) de Billy Wilder, le Fils de Visage pâle (Son of Paleface, 1952) de Frank Tashlin et l'Homme qui n'a jamais ri (The Buster Keaton Story, 1956) de Sidney Sheldon.

Il a publié une autobiographie, The Autobiography of Cecil B. DeMille (1959).

 

Fait le 27 janvier 2010 par Philippe de CinéMémorial.

Filmographie

 

115 LONGS MÉTRAGES
_________________________________

 

1958 - BOUCANIERS .LES

 

1957 - HOMME QUI N'A JAMAIS RI .L'

 

1956 - DIX COMMANDEMENTS .LES

 

1952 - GUERRE DES MONDES .LA

 

1952 - SOUS LE PLUS GRAND CHAPITEAU DU MONDE

 

1952 - FILS DE VISAGE PÂLE .LE

 

1951 - WHEN WORLDS COLLIDE

 

1950 - BOULEVARD DU CRÉPUSCULE

 

1949 - SAMSON ET DALILA

 

1947 - HOLLYWOOD EN FOLIE

 

1947 - CONQUÉRANTS D'UN NOUVEAU MONDE .LES

 

1946 - JENS MÅNSSON I AMERIKA

 

1943 - ODYSSÉE DU DOCTEUR WASSELL .L'

 

1942 - NAUFRAGEURS DES MERS DU SUD .LES

 

1942 - AU PAYS DU RYTHME

 

1941 - GLAMOUR BOY

 

1940 - TUNIQUES ÉCARLATES .LES

 

1939 - PACIFIC EXPRESS

 

1938 - FLIBUSTIERS .LES

 

1937 - DERNIER TRAIN DE MADRID .LE

 

1937 - AVENTURE DE BUFFALO BILL .UNE

 

1935 - CROISADES .LES

 

1934 - CLÉOPÂTRE

 

1933 - LOI DU LYNCH .LA

 

1933 - FOUR FRIGHTENED PEOPLE

 

1932 - SIGNE DE LA CROIX .LE

 

1931 - MARI DE L'INDIENNE .LE

 

1930 - PARAMOUNT EN PARADE

 

1930 - METTEUR EN SCÈNE .LE

 

1930 - MADAME SATAN

 

1929 - HOLD'EM YALE

 

1929 - DYNAMITE

 

1929 - DAMNÉS DU COEUR .LES

 

1928 - NUIT DE FOLIE

 

1927 - YANKEE CLIPPER .THE

 

1927 - TOISON D'OR .LA

 

1927 - ROI DES ROIS .LE

 

1926 - BATELIERS DE LA VOLGA .LES

 

1925 - WHISPERING SMITH

 

1925 - WEDDING SONG .THE

 

1925 - THREE FACES EAST

 

1925 - SILENCE

 

1925 - RED DICE

 

1925 - NIGHT CLUB .THE

 

1925 - MADE FOR LOVE

 

1925 - HER MAN O'WAR

 

1925 - EVE'S LEAVES

 

1925 - EMPREINTE DU PASSÉ .L'

 

1925 - DRESSMAKER FROM PARIS .THE

 

1925 - CRUISE OF THE JASPER B .THE

 

1925 - COMING OF AMOS .THE

 

1925 - BRAVEHEART

 

1924 - TRIOMPHE

 

1924 - TOURBILLON DES ÂMES .LE

 

1924 - LIT D'OR .LE

 

1924 - CHANGING HUSBANDS

 

1923 - HOLLYWOOD

 

1923 - DIX COMMANDEMENTS .LES

 

1922 - RÉQUISITOIRE .LE

 

1922 - RANÇON D'UN TRÔNE .LA

 

1922 - DÉTOUR .LE

 

1921 - PARADIS D'UN FOU .LE

 

1921 - FRUIT DÉFENDU .LE

 

1921 - COEUR NOUS TROMPE .LE

 

1920 - ÉCHANGE .L'

 

1920 - AMOUR A-T-IL UN MAÎTRE .L'

 

1919 - POUR LE MEILLEUR ET POUR LE PIRE

 

1919 - APRÈS LA PLUIE, LE BEAU TEMPS

 

1919 - ADMIRABLE CRICHTON .L'

 

1918 - TILL I CAME BACK TO YOU

 

1918 - RACHAT SUPRÊME .LE

 

1918 - ÉCHANGE .L'

 

1918 - ILLUSION DU BONHEUR .L'

 

1918 - COEUR EN EXILE .UN

 

1917 - TALISMAN .LE

 

1917 - PETITE AMÉRICAINE .LA

 

1917 - LOST AND WON

 

1917 - CONQUÉRANTS .LES

 

1917 - BÊTE ENCHAÎNÉE .LA

 

1916 - RÊVE DE JEUNE FILLE

 

1916 - PISTE DU PIN SOLITAIRE .LA

 

1916 - MARIA ROSA

 

1916 - LOVE MASK .THE

 

1916 - JEANNE D'ARC

 

1916 - COEUR DE NORA FLYNN .LE

 

1915 - WILD GOOSE CHASE .THE

 

1915 - WARRENS OF VIRGINIA .THE

 

1915 - UNAFRAID .THE

 

1915 - TEMPTATION

 

1915 - KINDLING

 

1915 - GOLDEN CHANCE .THE

 

1915 - GIRL OF THE GOLDEN WEST .THE

 

1915 - FORFAITURE

 

1915 - CHIMMIE FADDEN

 

1915 - CHIMMIE FADDEN OUT WEST

 

1915 - CARMEN

 

1915 - CAPTIVE .THE

 

1915 - ARABE .L'

 

1915 - AFTER FIVE

 

1914 - WHAT'S IS NAME

 

1914 - VIRGINIAN .THE

 

1914 - ROSE OF THE RANCHO

 

1914 - ONLY SON .THE

 

1914 - MASTER MIND .THE

 

1914 - MARI DE L'INDIENNE .LE

 

1914 - MAN ON THE BOX .THE

 

1914 - MAN FROM HOME .THE

 

1914 - LORD CHUMLEY

 

1914 - GHOST BREAKER .THE

 

1914 - CIRCUS MAN .THE

 

1914 - BREWSTER'S MILLIONS

 

1914 - APPEL DU NORD .L'

 

 

_______________________FIN_____________________

 

commentaires (1)

hugongerard

19-06-2010 17:01:54

L homme qui a inventé Hollywood , c ' est lui , il y a pas à dire , c ' est le plus grand de tous . Hollywood , n ' existerait pas autrement.