CAROL REED

Vue 5559 fois

Profession:
Acteur, réalisateur, producteur, scénariste et homme de théâtre britannique.

Date et lieu de naissance:
30-12-1906, à Canterbury, Royaume-Uni.

Date et lieu du décès:
25-04-1976, à Londres, Royaume-Uni.
Enterré, au cimetière de Gunnersbury, Londres.

Cause du décès:
D'une crise cardiaque à l'âge de 69 ans.

Nom de naissance:
Carol Reed - Aussi : Sir Carol Reed.

État civil:
Marié le 03 février 1943 avec l'actrice britannique : DIANA WYNYARD, ils divorcèrent en 1947.
Diana vécut de 1906 à 1964.

Marié le 24 janvier 1948 avec l'actrice britannique : PENELOPE DUDLEY-WARD, Jusqu'au décès de Carol en 1976.
Ils eurent un enfant : Max.
Penelope vécut de 1914 à 1982.

Liaison avec l'actrice : Daphne Du Maurier.

Liaison avec l'actrice : Jessie Matthews.

Taille:
(188 cm)

Commentaires: 0

Anecdotes

Carol Reed était l'oncle de l'acteur : Oliver Reed. Carol Reed était d'abord acteur, metteur en scène de théâtre, Reed passe en 1932 au cinéma, où il est dialoguiste, assistant et monteur, avant de réaliser, en 1934, Le mannequin de Paris, avec la collaboration de Robert Wyler.

Pendant la guerre, il tourne plusieurs films à la gloire de l'armée britannique comme L'Héroïque Parade (1944), avec David Niven.

Reed, artisan et conteur plutôt qu'auteur véritable, ne connaîtra plus d'aussi prestigieuses réussites à l'exception d'Oliver (1968), adaptation en comédie musicale de l'Oliver Twist de Charles Dickens, qui révèle une virtuosité et une invention exceptionnelles chez un cinéaste qui s'est départi ici de l'élégant et discret académisme caractéristique de l'ensemble de son œuvre.

 

 

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Né à Londres, il passe son enfance dans la banlieue de cette ville, puis fait ses études à Canterbury. Attiré par le théâtre, il devient comédien en 1924, tout en servant de secrétaire au scénariste et auteur de romans policiers Edgar Wallace. Puis, passionné par le cinéma, il entame une carrière d'assistant réalisateur en 1932.

Il débute comme réalisateur avec It Happened in Paris (1935) et Midshipman Easy (1935), puis tourne Talk of the Devil (1936), Laburnam Grove (1936) et Who's Your Lady Friend? (1937).

On le considère comme un des cinéastes les plus prometteurs du pays après son film Week-end (Bank Holliday, 1938) et Penny Paradise (1938), mais c’est seulement après Climbing High (1938) et A Girl Must Live (1939) qu’il obtient une véritable renommée avec un film social, Sous le regard des étoiles (The Stars Look Down, 1939), d'après le roman éponyme de Cronin, et un thriller d'espionnage : Train de nuit pour Munich (Night Train To Munich, 1940).

Après The Girl in the News (1940), une adaptation de Herbert George Wells, Kipps (1941) et The Young Mister Pitt (1942), il participe à l'effort de guerre en tournant, entre autres films, l'Héroïque parade (The Way Ahead, 1944) et le documentaire la Vraie Gloire (The True Glory, 1945).

Il réalise un film audacieux sur le terrorisme, Huit heures de sursis (Odd Man Out, 1947) et une œuvre sensible sur l'enfance, Première désillusion (The Fallen Idol, 1948), adaptée de Graham Greene. Son film suivant, le très célèbre le Troisième Homme (The Third Man, 1949), admirablement interprété par Joseph Cotten et Orson Welles, également adapté de Graham Greene, fait de lui un réalisateur d'envergure internationale.

La suite de sa carrière est assez éclectique et irrégulière. L'échec immérité de son adaptation de Joseph Conrad le Banni des îles (An Outcast of the Islands, 1951) précède la belle réussite de son film sur le Berlin de l’après-guerre l'Homme de Berlin (The Man Between, 1953) et son sincère retour au thème de l'enfance, l'Enfant à la licorne (A Kid For Two Farthings, 1955). Trapeze (1956), un mélodrame hollywoodien se déroulant dans le milieu du cirque, avec Gina Lollobrigida, Burt Lancaster et Tony Curtis, est un succès international, bien qu’il ne s’agisse pas de son meilleur film.

Si la Clé (The Key, 1958), avec Sophia Loren, William Holden et Trevor Howard, est un mélodrame sans grande envergure, Notre agent à la Havane (Our Man in Havana, 1959) possède toutes les qualités de ses grandes œuvres précédentes.

Après le Deuxième Homme (The Running Man, 1963), il tourne une superproduction historique à Hollywood, l'Extase et l'agonie (The Agony and The Ectasy, 1965) et triomphe aux oscars avec la transposition d'Oliver Twist de Charles Dickens en comédie musicale, Oliver (1968). Il dirige ensuite Anthony Quinn dans un pamphlet antiraciste, l'Indien (The Last Warrior, 1970) et signe Sentimentalement vôtre (The Public Eye, 1972).

 

Fait le 05 février 2010 par Philippe de CinéMémorial.

 

SES RÉCOMPENSES :

 

1968 - Pour : OLIVER ! - Oscar du meilleur réalisateur, États-Unis.

1956 - Pour : TRAPÈZE - Ours de Bronze - Festival international du cinéma de Berlin, Allemagne.

1949 - Pour : LE TROISIÈME HOMME - Grand Prix du Festival - Festival du cinéma de Cannes, France.

1948 - Pour : PREMIÈRE DÉSILLUSION - Bodil du meilleur film européen, Danemark.

1948 - Pour : PREMIÈRE DÉSILLUSION - Prix NYFCC - Meilleur réalisateur - Cercle des critiques de cinéma de New York, États-Unis.

 

Filmographie

 

32 LONGS MÉTRAGES

************************************

 

1972 - SENTIMENTALEMENT VÔTRE
Réal : Carol Reed

 

1970 - INDIEN .L'

 

1968 - OLIVER !

 

1965 - EXTASE ET L'AGONIE .L'

 

1963 - DEUXIÈME HOMME .LE
Réal : Carol Reed

 

1962 - RÉVOLTÉS DU BOUNTY .LES

 

1959 - NOTRE AGENT À LA HAVANE

 

1958 - CLÉ .LA
Réal : Carol Reed

 

1956 - TRAPÈZE

 

1955 - ENFANT ET LA LICORNE .L'
Réal : Carol Reed

 

1953 - HOMME DE BERLIN .L'

 

1951 - BANNI DES ÎLES .LE
Réal : Carol Reed

 

1950 - MEN OF THE SEA
Réal : Carol Reed

 

1949 - TROISIÈME HOMME .LE

 

1948 - PREMIÈRE DÉSILLUSION

 

1947 - HUIT HEURES DE SURSIS
Réal : Carol Reed

 

1944 - HÉROÏQUE PARADE .L'
Réal : Carol Reed

 

1942 - JEUNE MONSIEUR PITT .LE
Réal : Carol Reed

 

1941 - KIPPS
Réal : Carol Reed

 

1940 - TRAIN DE NUIT POUR MUNICH

 

1940 - GIRL IN THE NEWS
Réal : Carol Reed

 

1939 - SOUS LE REGARD DES ÉTOILES
Réal : Carol Reed

 

1939 - A GIRL MUST LIVE
Réal : Carol Reed

 

1938 - WEEK-END
Réal : Carol Reed

 

1938 - ROBIN DES BOIS D'ÉCOSSE

 

1938 - PENNY PARADISE
Réal : Carol Reed

 

1938 - NO PARKING
Réal : Jack Raymond

 

1937 - AMI DE MADAME .L'

 

1937 - TALK TO THE DEVIL
Réal : Carol Reed

 

1936 - LABURNUM GROVE
Réal : Carol Reed

 

1935 - MIDSHIPMAN EASY
Réal : Carol Reed

 

1934 - MANNEQUIN DE PARIS .LE
Réal : Carol Reed et Robert Wyler

 

commentaires (0)