BURT KENNEDY

Vue 8527 fois

Profession:
Réalisateur, scénariste et acteur américain.

Date et lieu de naissance:
03-09-1922, à Muskegon, Michigan, États-Unis.

Date et lieu du décès:
15-02-2001, à Sherman Oaks, Californie, États-Unis.

Cause du décès:
Suite d'un cancer à l'âge de 78 ans.

Nom de naissance:
Burt Kennedy.

État civil:
Marié le 11 juillet 1973 avec : SHEILA THERESA FOSTER.
Ils eurent deux filles : Bridget et Susan.

Taille:
?

Commentaires: 0

Anecdotes

Fils de Thomas James Kennedy et de Gertrude Amelia Kennedy.

Fait le 30 novembre 2007 par Philippe de Cinememorial.

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Le seul bon truc à Hollywood, c'est le Motion Picture Home de Calabasas, où ils vous mettent quand vous êtes vieux ou fauché.» Ainsi parlait Burt Kennedy, l'été 95, sans rancœur ni cacher le fait qu'il était sur la voie de garage. C'était chez lui. Une maison style «ranch» à Sherman Oaks, non loin de la pension Mimosa des vieux acteurs dont il parlait. Une maison d'homme, avec un bar, des affiches de western au mur, des photos du Duke, son mentor tourmenteur. La lentille gauche de ses grosses lunettes était opaque. L'équipe de télé française était là pour qu'il parle de Budd Boetticher, pour qui il a écrit trois westerns parmi les meilleurs; des petit budget avec une star décatie formidable, Randolph Scott, et une ribambelle d'acteurs secondaires plus mémorables encore. Des films qui ont fini par lui coller aux fesses comme des casseroles. Burt Kennedy avait l'habitude qu'on vienne le trouver pour parler de tout sauf de lui: du western, de John Ford, John Wayne. Il faisait ça en gentleman, sans pourtant laisser oublier l'injustice de tout ça. Il n'aura pas profité du Motion Picture Home, finalement: trop riche ou fier, c'est chez lui qu'il est mort le 15 février 2001. Il avait 78 ans.

Fils de danseurs.
en automne 2000, Burt Kennedy assistait à la ressortie de Sept Hommes à abattre, le premier western qu'il écrivit pour Boetticher, en 1956. A cette occasion, il avait paru nettement plus en forme que «l'Impossible Monsieur B.B.» lui-même. Il racontait mieux les anecdotes: la pingrerie de Wayne par exemple, qui l'engagea dans sa compagnie Batjac alors qu'il écrivait pour la radio, frais démobilisé du Pacifique. Ni Wayne ni Boetticher n'ont fait la guerre, mais le jeune Kennedy l'a faite dans le fameux «First Cav» comme lieutenant d'infanterie (Silver Star, Bronze Star, Purple Heart). Comme beaucoup d'«hommes de l'Ouest», et comme son compère Boetticher, Kennedy n'était pas de l'Ouest mais du Midwest (Michigan), fils de danseurs de vaudeville, «The Dancing Kennedys», auxquels il se joignit dès l'âge de 5 ans.

Sept Hommes à abattre fut la seule collaboration Boetticher-Kennedy-Scott sous les couleurs du Duke. Les autres se firent chez Columbia, avec un poivrot producteur nommé Harry Joe Brown. En 1956, année de la Prisonnière du désert (Ford) ou de Bandido Caballero (Fleisher), le scénario ironique de Kennedy, la mise en scène économique de Boetticher, détonnaient, sans par ailleurs faire la moindre vague. C'est de France, avec un article de Bazin, que vint la reconnaissance. Cette année-là, Kennedy avait écrit un petit western pour Andrew McLaglen et Batjac, avec Angie Dickinson et James Arness, Gun The Man Down. L'histoire d'un homme qui se venge et y met le temps.

Epatants mécréants.
«J'aime une petite histoire dans un grand cadre», disait Kennedy. Boetticher répliquait: «C'est pas une petite histoire si c'est votre femme qu'on a violée et tuée. Mais ça se passe toujours pareil: le héros veut se venger, passe le plus gros du film à en venir à ses fins, utilisant ennemis et témoins à l'occasion, puis il tue ses ennemis et c'est la fin; c'est toujours son histoire, même si on donne les meilleurs moments aux méchants qu'il trouve sur son chemin.» C'était ça, le secret de Kennedy: il savait écrire les mécréants comme personne, les rendre plus intéressants et attachants que la vedette; comme Lee Marvin dans le premier, ou Richard Boone dans The Tall T. Au point que dans Ride Lonesome (1959), les mécréants étaient tellement fendards que Boetticher ne se résignait plus à les tuer, bravant les consignes du studio: avec la bénédiction généreuse de Randolph Scott, Kennedy écrivit des scènes sur le tas pour faire mousser Pernell Roberts et le jeune James Coburn, ce qui nous vaut un des plus beaux westerns jamais tournés. La même année, Kennedy écrivit le meilleur de Gordon Douglas: Yellowstone Kelly.

Il passe ensuite à la mise en scène, avec des résultats mitigés: A l'ouest du Montana, une histoire de fiancée par petites annonces, est une petite chose rappelant la grâce de Coups de feu dans la sierra. Il est moins adepte des grosses machines comme la Caravane de feu (Kirk Douglas et Wayne) ou le Retour des sept mercenaires. Welcome to Hard Times, western sans compromis, donne à Aldo Ray son dernier bon rôle, un hors-la-loi sans pitié dont la ville ne peut se débarrasser.

Veine comique.
Le drame de Kennedy aura peut-être été d'avoir connu tôt le succès avec sa veine comique: celui de Support Your Local Sheriff (avec James Gardner) lui en fera faire d'autres. Trop tard, en 1976, il s'essaiera à revenir au sérieux, mais les fans de Jim Thompson ne lui pardonneront jamais son adaptation de The Killer Inside Me.

Interrogé sur les deux façons de faire, travailler à tout prix ou ne le faire que selon ses propres termes, Boetticher disait en 1995 à Claude Ventura: «Il y a deux philosophies, la mauvaise et la mienne. Faire un film juste pour le job n'a jamais été la mienne. C'est pour ça qu'on fait des rétrospectives sur moi et pas sur Burt - je le lui ai dit cent fois, ce n'est pas comme si je le faisais derrière son dos.» Moins hiératique que son ami et assurément plus généreux, Burt Kennedy aurait sûrement été d'accord.

Source : Philippe Garnier de la Libération.

Filmographie

 

38 LONGS MÉTRAGES
_________________________________

 

2000 - COMANCHE
Réal+Scén : Burt Kennedy

 

1991 - COMMANDO SUPRÊME
Suburban Commando
Réal : Burt Kennedy

 

1990 - CHASSEUR BLANC, COEUR NOIR
White Hunter Black Heart
Réal : Clint Eatswood - Uniquement Scénario : Burt Kennedy

 

1990 - BIG BAD JOHN
Réal+Scén : Burt Kennedy

 

1985 - TROUBLE WITH SPIES .THE
Réal+Scén+Prod : Burt Kennedy

 

1982 - HONOR GUARD .THE
Réal+Scén : Burt Kennedy

 

1976 - LITTLE HORSE THIEVES .THE
Réal : Charles Jarrott - Uniquement Scénario : Burt Kennedy

 

1976 - KILLER INSIDE ME .THE
Réal : Burt Kennedy

 

1972 - VOLEURS DE TRAINS .LES

 

1971 - COLT POUR TROIS SALOPARDS .UN

 

1970 - TUEUR MALGRÉ LUI

 

1971 - DYNAMITEROS .LES
The Deserter
Réal : Burt Kennedy

 

1970 - BEAU SALAUD .UN

 

1969 - HOMME FAIT LA LOI .UN
The Good Guys and the Bad Guys
Réal : Burt Kennedy

 

1969 - VENGEANCE DU SHÉRIF .LA

 

1968 - NE TIREZ PAS SUR LE SHÉRIF

 

1968 - MIC-MAC AU MONTANA

 

1966 - FRONTIÈRE EN FLAMMES

 

1966 - CARAVANE DE FEU .LA

 

1966 - RETOUR DES SEPT .LE

 

1966 - PIÈGE AU GRISBI

 

1963 - MORS AUX DENTS .LE

 

1963 - À L'OUEST DU MONTANA

 

1962 - SIX CHEVAUX DANS LA PLAINE

 

1961 - CANADIANS .THE
Réal+Scén : Burt Kennedy

 

1960 - COMANCHE STATION

 

1959 - GÉANT DU GRAND NORD .LE

 

1959 - CHEVAUCHÉE DE LA VENGEANCE .LA

 

1958 - SUR LA PISTE DES COMANCHES

 

1958 - AVENTURIER DU TEXAS .L'

 

1956 - SEPT HOMMES À ABATTRE

 

1956 - VOL SENSATIONNEL .UN

 

1956 - LÉGITIME DÉFENSE
 

1952 - TRAÎTRE DU TEXAS .LE

 

1951 - ÉQUIPAGE FANTÔME .L'
Sealed Cargo
Réal : Alfred L. Werker - Uniquement Interprétation : Burt Kennedy

 

1950 - HUNT THE MAN DOWN

 

1950 - FUREUR SECRÈTE
Secret Fury
Réal : Mel Ferrer - Uniquement Interprétation : Burt Kennedy

 

1948 - TROIS MOUSQUETAIRES .LES

 

1936 - FEMME DE L'ENNEMI PUBLIC .LA
Public Enemy's Wife - G-Man's Wife
Réal : Nick Grinde - Uniquement Interprétation : Burt Kennedy

 

10 PARTICIPATIONS POUR LA TÉLÉVISION
____________________________________________

 

1988 - WHERE THE HELL'S THAT GOLD ?
Téléfilm - Réal+Scén+Prod : Burt Kennedy

 

1987 - DERNIER WESTERN .LE
Once Upon a Texas Train
Téléfilm - Réal+Scén+Prod : Burt Kennedy

 

1986 - ALAMO : THIRTEEN DAYS TO GLORY .THE
Téléfilm - Réal : Burt Kennedy

 

1985 - LOUIS L'AMOUR'S DOWN THE LONG HILLS
Téléfilm - Réal : Burt Kennedy

 

1979 - MORE WILD WILD WEST
Téléfilm - Réal : Burt Kennedy

 

1978 - CONCRETE COWBOYS .THE
Téléfilm - Réal : Burt Kennedy

 

1978 - WILD WILD WEST REVISITED .THE
Téléfilm - Réal : Burt Kennedy

 

1973 - INCONNUS DU DÉSERT .LES
All the Kind Strangers
Téléfilm - Réal : Burt Kennedy

 

1973 - SIDEKICKS
Téléfilm - Réal+Prod : Burt Kennedy

 

1973 - SIX COLTS ET UN COFFRE
Shootout in a One-Dog Town
Téléfilm - Réal : Burt Kennedy

 

_______________________FIN_____________________

 

commentaires (0)