BERNARD DHERAN

Vue 10141 fois

Profession:
Acteur de cinéma de télévision de théâtre et sociétaire honoraire de la Comédie-Française.

Date et lieu de naissance:
17-06-1926, à Dieppe, Seine-Maritime en France.

Date et lieu du décès:
27-01-2013, à Marrakech au Maroc.

Cause du décès:
Probablement de mort naturelle à l'âge de 86 ans.

Nom de naissance:
Bernard Yves Raoul Dhéran.

État civil:
Fut marié avec l'actrice : MADELEINE DELAVAIVRE - (pas de date)

Taille:
?

Commentaires: 1

Anecdotes

 

 

Il a obtenu son diplôme du Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris avant d'intégrer, en 1946, la troupe Renaud-Barrault et de rejoindre en 1953 la Comédie-Française, dont il deviendra sociétaire en 1961.

Bernard Dhéran avait aussi participé à de nombreuses représentations dans la série télévisée Au théâtre ce soir. Il a tourné dans de très nombreux films sous la direction des plus grands, de Sacha Guitry dans Si Versailles m'était conté à Ridicule de Patrice Leconte ou encore Ensemble c'est tout de Claude Berri en 2007, en passant par Claude Autant-Lara, Claude Pinoteau, Marcel Carné, etc. En 1988, il avait été désigné comme doyen de la Comédie-Française.

Bernard Dhéran était la voix française de nombreux comédiens étrangers comme Christopher Plummer (Un homme d'exception, Syriana) Sean Connery (A la rencontre de Forrester notamment), Anthony Hopkins (Retour à Howards End, Vestiges du jour, Le masque de Zorro, Mission impossible 2, etc.) mais aussi les acteurs Leslie Nielsen, Christopher Lee ou Patrick McGoohan.

Doté d'un solide sens de l'humour, il avait écrit ses mémoires sous l'impossible titre Je vais avoir l'honneur et l'ineffable jouissance, chers vieux abonnés de la Comédie-Française, chers lecteurs, d'aiguiser ma plume d'oie et de vous asséner avec tendresse quelques truculentes histoires vécues au cours des tribulations d'un comédien ordinaire du roy et de la république, paru aux éditions Scali en 2007. Il est décédé à Marrakech où il vivait.

 

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à BERNARD DHÉRAN

INA -- Ajout de la vidéo le 29 janvier 2013 par Philippe de CinéMémorial

Il devait détenir le record du titre de mémoires le plus long*, pour le récit facétieux de sa vie d'acteur publié en 2007, mais était aussi et surtout un visage et une voix incontournables du paysage artistique français de la deuxième moitié du XXe siècle : Bernard Dhéran s'est éteint paisiblement à l'âge de 86 ans dans les premières heures du dimanche 27 janvier 2013, à Marrakech, où il vivait.

En près de 65 ans de carrière, de la fin des années 40 et ses débuts à la Comédie-Française à ses dernières apparitions sur les planches et ses derniers doublages en 2010-2011, ce Normand d'origine aura participé à une centaine de films, à des dizaines de téléfilms et de productions théâtrales, s'illustrant particulièrement dans des rôles historiques, et aura également doublé les plus grandes vedettes, prêtant souvent son timbre imposant pour des personnages incarnant l'autorité.

Diplômé du Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris en 1947 et pensionnaire de la Comédie-Française de 1953 à 1957 avant d'en devenir le 437e sociétaire en 1961 (il se retirera en décembre 1989, alors doyen de l'institution), Bernard Dhéran était avant tout autre chose un remarquable homme de théâtre, au parcours complet, et qui aura joué toute sa carrière durant les plus grands dramaturges : Molière, Corneille, Shakespeare, Musset, Marivaux, Goldoni, Strindberg, Labiche, Guitry, Anouilh, Kafka, Camus...

Outre le répertoire classique, il s'était mis en évidence dans les années 1990-2000 au service de quelques contemporains, comme Eric-Emmanuel Schmitt pour Hôtel des deux mondes, présentée au Théâtre Marigny en 1999 et qui lui valut en 2000 sa deuxième nomination au Molière du meilleur comédien dans un second rôle (après celle de 1995 pour Les affaires sont les affaires d'Octave Mirbeau), Laurent Baffie pour Toc-Toc, au Théâtre du Palais-Royal en 2006, ou dernièrement Simon Williams et Personne n'est parfait, une pièce qu'il jouait en 2010 au Théâtre des Variétés avec Jean-Luc Reichmann et Corinne Touzet (rôle repris en 2011 par Véronique Jannot) dans une mise en scène d'Alain Sachs.

Au grand écran, Bernard Dhéran a collectionné les seconds rôles au fil des décennies au point de devenir un visage incontournable - son rôle du Colonel Voisin dans On a retrouvé la 7e compagnie (1975) de Robert Lamoureux en témoigne bien. Il avait fait ses vrais débuts avec de petits rôles dans Les Belles de Nuit (1952), film de René Clair porté par Gérard Philippe, et dans Le Grand Pavois (1954), de Jack Pinoteau, frère de Claude, qu'il côtoiera d'ailleurs l'année suivante en tant qu'assistant réalisateur de Ralph Habib pour Les Hommes en blanc. Gangster pour un rôle plus consistant dans Vacances explosives de Christian Stengel en 1957 et à l'affiche du Grand Bluff de Patrice Dally la même année, il collectionne les seconds rôles et côtoie les plus grands, étant par exemple dans l'ombre d'Alain Delon, Romy Schneider (qu'il recroisera dans Katia, en 1959) et Micheline Presle pour Christine (1958) de Pierre Gaspard-Huit, pour qui il tournera en 1961 dans Le Capitaine Fracasse (avec Marais et Noiret) ou de Jean Gabin et Claude Brasseur pour Rue des prairies (1959), de Denys de la Patellière.

L'un des protagonistes principaux (Henri de Villefort) dans Le Comte de Monte-Cristo (1961) de Claude Autant-Lara un an après être passé devant la caméra de Claude Sautet pour Classe tous risques, Bernard Dhéran continuera de se signaler dans, entre autres, Les Bricoleurs (1963) et Les Gorilles (1964) de Jean Girault, Les Jeunes loups (1968) de Marcel Carné, L'Homme à la Buick (1968, avec Fernandel et Jean-Pierre Marielle) de Gilles Grangier, Le Silencieux (1973) de Claude Pinoteau, On a retrouvé la 7e compagnie (1975) de Robert Lamoureux, Bernadette (1988) de Jean Delannoy. Plus récemment, il avait joué notamment dans Ridicule (1996) de Patrice Leconte et Ensemble, c'est tout (2007) de Claude Berri.

Bernard Dhéran a également accumulé une impressionnante collection de prestations pour le petit écran, dont de mémorables performances dans des rôles historiques pour Marion Sarraut (Talleyrand dans Marianne en 1969, Beaumarchais dans Le Gerfaut en 1987, Richelieu dans La Comtesse de Charny en 1989, La Florentine en 1991).

Ces vingt dernières années, et jusqu'à tout récemment, Bernard Dhéran avait en outre cultivé une impressionnante voxographie, avec des doublages allant des plus grandes stars internationales, comme Anthony Hopkins (de Malcolm X en 1992 à Thor en 2011), Sean Connery, Christopher Plummer, Christopher Lee ou Ian McKellen (notamment en Magneto dans la saga X-Men), au monde de l'animation, avec notamment le cardinal de Richelieu dans Albert le 5e mousquetaire, l'empereur dans Mulan ou encore la Chenille bleue dans le Alice de Tim Burton.

On a retrouvé la 7ème Compagnie...

En 2007 était paru, aux éditions Scali : Je vais avoir l'honneur et l'ineffable jouissance, chers vieux abonnés de la Comédie-Française, chers lecteurs, d'aiguiser ma plume d'oie et de vous asséner avec tendresse quelques truculentes histoires vécues au cours des tribulations d'un comédien ordinaire du roy et de la république.

Source : Purepeople.com - Fait le 29 janvier 2013 par Philippe de CinéMémorial.

Filmographie

 

46 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
___________________________________________

 

2004 - ANTIDOTE .L'

 

2000 - STARDOM

 

1996 - RIDICULE

 

1991 - LOULOU GRAFFITI

 

1987 - BERNADETTE

 

1983 - PRINCES .LES

 

1975 - ON A RETROUVÉ LA SEPTIÈME COMPAGNIE

 

1972 - SILENCIEUX .LE

 

1970 - MAIS NE NOUS DÉLIVREZ PAS DU MAL

 

1967 - JEUNES LOUPS .LES

 

1967 - GRAND BIDULE .LE

 

1966 - HOMME À LA BUICK .L'

 

1966 - FEMME EN BLANC SE RÉVOLTE .UNE

 

1965 - BONS VIVANTS .LES

 

1964 - GORILLES .LES

 

1964 - DE L'ASSASSINAT CONSIDÉRÉ COMME UN DES BEAUX-ARTS

 

1963 - ALERTE À GIBRALTAR

 

1962 - BRICOLEURS .LES

 

1961 - COMTE DE MONTE CRISTO .LE

 

1961 - BELLE AMÉRICAINE .LA

 

1960 - CLASSE TOUS RISQUES

 

1960 - CAPITAINE FRACASSE .LE

 

1959 - RUE DES PRAIRIES

 

1959 - KATIA

 

1958 - VACANCES À ISCHIA

 

1958 - SOUPE AU LAIT

 

1958 - FUMÉE BLONDE

 

1958 - CHRISTINE

 

1957 - PEAU DE L'OURS .LA

 

1957 - GRAND BLUFF .LE

 

1957 - GARÇONNE .LA

 

1957 - C'EST LA FAUTE D'ADAM

 

1956 - INSPECTEUR AIME LA BAGARRE .L'

 

1956 - VACANCES EXPLOSIVES

 

1956 - QUELLE SACRÉE SOIRÉE

 

1956 - MISS CATASTROPHE

 

1956 - CE SOIR LES JUPONS VOLENT

 

1955 - SI TOUS LES GARS DU MONDE

 

1955 - SI PARIS NOUS ÉTAIT CONTÉ

 

1955 - HOMMES EN BLANC .LES

 

1955 - GRANDES MANOEUVRES .LES

 

1954 - NAPOLÉON

 

1953 - SI VERSAILLES M'ÉTAIT CONTÉ

 

1953 - GRAND PAVOIS .LE

 

1952 - BELLES DE NUIT .LES

 

1948 - DIABLE BOITEUX .LE

 

NARRATION ET VOXOGRAPHIE
_______________________________________________________

2008 - STAR WARS : The Clone Wars
Voix du Comte

 

1998 - MULAN
Voix de L'empereur

 

1978 - SEIGNEUR DES ANNEAUX .LE
Voix d'Aragornoku

 

1975 - TARZOON, LA HONTE DE LA JUNGLE
Uniquement Narrateur

 

1959 - BOSSU .LE
Uniquement Narrateur

 

1959 - DOUZE HEURES D'HORLOGE
Uniquement Narrateur

 

1960 - CAPITAN .LE
Uniquement Narrateur

 

_______________________FIN_____________________

 

commentaires (1)

Dubois

09-02-2013 14:28:17

Encore un grand MOnsieur du cinéma qui nous quitte. Merci à VOUS pour tout ce que vous avez fait et joué. Chapeau bas