BIBI ANDERSSON

Vue 737 fois

Profession:
Actrice suédoise.

Date et lieu de naissance:
11-11-1935, à Stockhom, Suède.

Date et lieu du décès:
14-04-2019, à Stockhom, Suède.

Cause du décès:
Elle avait été hospitalisée en France en 2009 à la suite d'un accident vasculaire cérébral à l'âge de 83 ans.

Nom de naissance:
Berit Elisabeth Andersson.

État civil:
Mariée le 09 novembre 1960 avec : KJELL GREDE - Divorcée en mars 1973.
Ils eurent une fille : Jenny (1970).

Mariée en 1979 avec : PER AHLMARK. - Divocée en 1981.

Mariée le 29 mai 2004 avec : GABRIEL MORA BAEZA - Jusqu'au décès de Bibi en 2019.

Taille:
(1m65)

Commentaires: 0

Anecdotes

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

L’actrice suédoise Bibi Andersson, qui collabora avec Ingmar Bergman au théâtre et au cinéma, est morte le 14 avril, à l’âge de 83 ans.

L’actrice suédoise Bibi Andersson, de son véritable nom Berit Elisabeth Andersson, est morte dimanche 14 avril, ont annoncé sa fille Jenny Grede Dahlstrand et son attaché de presse, Martin Frostberg. Née à Stockholm le 11 novembre 1935, elle étudie, soutenue par sa mère dans ses ambitions de devenir actrice, à l’école d’art dramatique Gösta Terserus, et de 1954 à 1956 à l’Académie royale d’art dramatique de Stockholm, qui accueillit en son temps des actrices aussi célèbres que Greta Garbo et Ingrid Bergman.

Elle n’a que 15 ans lorsqu’elle apparaît pour la première fois à l’écran, dans un film publicitaire tourné par Ingmar Bergman en 1951. En 1956, elle rejoint le groupe d’acteurs du metteur en scène au théâtre municipal de Malmö (sud de la Suède). Elle fera une grande partie de sa carrière au théâtre, notamment sous sa direction. Elle jouera dans des pièces d’August Strindberg et de Hjalmar Bergman. Elle collaborera également pendant plusieurs décennies avec le théâtre dramatique royal de Stockholm. Son répertoire est large, Bibi Andersson ayant joué dans des œuvres d’auteurs aussi connus et différents que Strindberg, Tchekhov, Shakespeare, Tennessee Williams, ou Molière.

Mais sa blondeur, son apparence ingénue et sa délicatesse l’imposent aussi à l’écran. Bibi Andersson a participé à 90 films et productions télévisées en Suède et à l’étranger. Ouverte aux compositions les plus variées, elle déclara le 4 avril 1974 dans Combat : « Les rôles que je préfère sont ceux qui mettent en jeu des expériences profondes, comme il en existe dans la vie, les rôles qui ne sont pas les caricatures des êtres humains. » Elle interprète d’abord des personnages mineurs, pour Bergman, notamment dans Sourires d’une nuit d’été.

Alors qu’elle est à l’Académie royale, le grand cinéaste lui demande de jouer dans Le Septième Sceau (1956), qui reçut le Prix spécial du jury au Festival de Cannes de 1957, film dans lequel excella Max von Sydow. Elle joua ensuite un double rôle dans le magnifique et sensible Les Fraises sauvages (1957) : l’amour de jeunesse du professeur Isak Borg (Victor Sjöström) et l’auto-stoppeuse qui prend le vieil homme en pitié pendant son voyage à Lund.

On la retrouve dans Au seuil de la vie (1957) – où elle reçut avec d’autres le Prix collectif d’interprétation féminine au Festival de Cannes en 1958 –, dans Le Visage (1958), et dans L’Œil du Diable (1960). Mais c’est dans Persona (1965) qu’elle donne le meilleur d’elle-même. Face à Liv Ullmann, qui incarne une célèbre actrice de théâtre malade, elle est une étonnante Alma, l’infirmière qui a la garde de la comédienne. Bibi Andersson a été récompensée par le prix suédois Guldbagge pour son jeu dans ce qui est devenu un classique du cinéma mondial. A propos de ce film, Bergman reconnaîtra qu’avec l’aide de ses deux comédiennes il avait fait acte de survie. « J’ai dit un jour que Persona m’avait sauvé. Ce n’était pas une exagération. Si je n’avais pas trouvé la force de faire ce film-là, j’aurais sans doute été un homme fini. » De son côté, Bibi Andersson reconnut dans Combat le 4 avril 1974 ce qu’elle devait au maître : « J’ai connu peu de réalisateurs capables de m’influencer autant que lui. Son principal atout vient de ce qu’il construit des rôles intéressants. Il est très intelligent, il n’est pas banal, la matière qu’il vous propose est toujours passionnante. »

En tournant avec Vilgot Sjöman (La Maîtresse, 1962), en tentant de faire une carrière internationale (La Bataille de la vallée du Diable, 1966, de Ralph Nelson ; La Lettre du Kremlin [1969], de John Huston ; Jamais je ne t’ai promis un jardin de roses [1977], d’Anthony Page), elle chercha à s’échapper de l’univers bergmanien.

Son film non suédois le plus connu est peut-être Le Festin de Babette (1987), de Gabriel Axel, d’après l’œuvre de Karen Blixen, avec notamment une remarquable Stéphane Audran, dans lequel Bibi Andersson joue un rôle mineur. Le film reçut un oscar en 1988. Pour son rôle d’abbesse impitoyable dans Arn, chevalier du Temple (2007), elle a obtenu le prix Guldbagge de la meilleure actrice dans un second rôle, devenant la comédienne la plus récompensée de l’histoire du cinéma suédois (quatre trophées).

Elle s’est aussi engagée dans différentes causes. En 1982, elle prend l’initiative de la création de l’association Artistes pour la paix. Puis, dans le contexte de la guerre dans l’ancienne Yougoslavie, elle rejoint d’autres acteurs, dans les années 1990, pour lancer le projet d’aide Open Road - Sarajevo.

Source : Par Edouard Pflimlin pour le Monde - Fait le 23 avril 2019 par Philippe de CinéMémorial.

SES RÉCOMPENSES :

2006 - Pour le film : ARN, CHEVALIER DU TEMPLE - Guldebagge - Meilleur second rôle féminin, Suède.
2002 - Pour le film : ELINA - Guldebagge - Meilleur second rôle féminin, Suède.
1999 - Pour le film : DET BLIR ALDRIG SOM MAN TÄNKT SIG - Guldebagge - Meilleur second rôle féminin, Suède.
1973 - Pour le film : SCÈNES DE LA VIE CONJUGALE - Prix NSFC - Meilleur second rôle féminin - Société nationale des critiques de cinéma, États-Unis.
1966 - Pour le film : PERSONA - Guldebagge - Meilleure actrice, Suède.
1966 - Pour le film : PERSONA - Prix NSFC - Meilleure actrice par la société nationale des critiques de cinéma, États-Unis.
1965 - Pour le film : MA SOEUR, MON AMOUR - L'Étoile de Cristal - Meilleure actrice étrangère aux prix de l’Académie du cinéma Français, France.
1961 - Pour le film : LE JARDIN DES PLAISIRS - L'Ours d’Argent de la meilleure actrice - Festival international du cinéma de Berlin, Allemagne.
1958 - Pour le film : AU SEUIL DE LA VIE - Prix d’interprétation féminine - Festival du cinéma de Cannes, France.

 

Filmographie

 

74 LONGS MÉTRAGES
_________________________________

 

2009 - FROST .THE
Réal : Ferran Audí

 

2007 - ARN 2 : LE VOYAGE À LA FIN DE LA ROUTE
Réal : Peter Flinth

 

2006 - ARN, CHEVALIER DU TEMPLE
Réal : Peter Flinth

 

2005 - QUAND LA NUIT TOMBE
Réal : Anders Nilsson

 

2002 - ELINA

 

2000 - ANNA
Réal : Erik Wedersøe

 

1999 - DET BLIR ALDRIG SOM MAN TÄNKT SIG
Réal : Måns Herngren et Hannes Holm

 

1994 - SONGE .LE
Réal : Unni Straume

 

1992 - QUAND TU ME REVIENDRAS
Réal : Gracia Querejeta

 

1988 - CRÉANCIERS .LES
Réal : Stefan Böhm, Keve Hjelm et John Olsson

 

1987 - FESTIN DE BABETTE .LE

 

1986 - LOS DUEÑOS DEL SILENCIO
Réal : Carlos Lemos

 

1985 - PAUVRE PAPILLON
Réal : Raúl de la Torre

 

1985 - DEMAIN
Réal : Juha Rosma

 

1983 - DERNIER ÉTÉ .LE
Réal : Jon Lindström

 

1983 - COLLINE SUR LA FACE SOMBRE DE LA LUNE .UNE
Réal : Lennart Hjulström

 

1982 - SUREXPOSÉ

 

1982 - OISEAUX NOIRS .LES
Réal : Lasse Glomm

 

1980 - JAG RODNAR

 

1979 - TWEE VROUWEN

 

1979 - BARNFÖRBJUDET
Réal : Marie-Louise De Geer Bergenstråhle

 

1979 - AIRPORT 80 CONCORDE

 

1978 - QUINTET

 

1978 - FAIS DONC L’AMOUR, ON EN MEURT PAS !
Réal : Erland Josephson

 

1978 - AMOUR EN QUESTION .L'

 

1977 - JAMAIS JE NE T'AI PROMIS UN JARDIN DE ROSES.

 

1976 - ENNEMI DU PEUPLE .UN

 

1975 - IL PLEUT SUR SANTIAGO

 

1975 - BLONDY

 

1974 - RIVALE .LA

 

1973 - SCÈNES DE LA VIE CONJUGALE

 

1972 - AFSKEDENS TIME
Réal : Per Holst

 

1971 - HOMME DE L’AUTRE CÔTÉ .L'
Réal : Yuri Yegorov

 

1970 - PASSION .UNE

 

1970 - LIEN .LE

 

1969 - PARTENAIRE .LA

 

1969 - LETTRE DU KREMLIN .LA

 

1968 - PENSE À UN NOMBRE
Réal : Palle Kjærulff-Schmidt

 

1968 - PALMIERS NOIRS .LES

 

1968 - HISTOIRE D'UNE FEMME .L'

 

1968 - FILLES .LES

 

1967 - VIOL .LE

 

1966 - SCUSI, LEI È FAVOREVOLE O CONTRARIO ?

 

1966 - PERSONA

 

1966 - BATAILLE DE LA VALLÉE DU DIABLE .LA

 

1965 - MA SOEUR, MON AMOUR
Réal : Vilgot Sjöman

 

1965 - DE L’AMOUR
Réal : Mikhail Bogin

 

1964 - ÎLE .L'

 

1964 - TOUTES SES FEMMES

 

1964 - NUIT DE JUIN
Réal : Lars-Erik Liedholm

 

1962 - MAÎTRESSE .LA

 

1962 - AMOUR SOUS LE SOLEIL DE MINUIT
Réal : Bjarne Henning-Jensen

 

1961 - NUIT DES OTAGES .LA

 

1961 - JARDIN DES PLAISIRS .LE
Réal : Alf Kjellin

 

1960 - OEIL DU DIABLE .L'

 

1960 - JOUR DE NOCES
Réal : Kenne Fant

 

1960 - CARNAVAL
Réal : Lennart Olsson

 

1959 - JEU DE L’AMOUR .LE
Réal : Kenne Fant

 

1958 - VISAGE .LE

 

1958 - AU SEUIL DE LA VIE

 

1957 - TU ES MON AVENTURE
Réal : Stig Olin

 

1957 - ON CHERCHE UNE VILLA
Réal : Hasse Eckman

 

1957 - FRAISES SAUVAGES .LES

 

1956 - SEPTIÈME SCEAU .LE
Réal : Ingmar Bergman

 

1956 - DERNIER COUPLE QUI COURT .LE
Réal : Alf Sjöberg

 

1955 - SOURIRE D’UNE NUIT D’ÉTÉ
Réal : Ingmar Bergman

 

1955 - ENTRÉE RÉSERVÉE
Réal : Hasse Ekman

 

1954 - TRÉSOR D’ARNE .LE
Réal : Gustaf Molander

 

1954 - NUIT AU CHÂTEAU DE GLIMMINGE .UNE
Réal : Torgny Wickman

 

1954 - FILLE SOUS LA PLUIE .UNE
Réal : Alf Kjellin

 

1953 - DUM-BOM
Réal : Nils Poppe

 

1952 - VINGSLAG I NATTEN
Réal : Kenne Fant

 

1952 - SOUS-MARIN 39 .LE
Réal : Hampe Faustman

 

1951 - MADEMOISELLE JULIE

 

_______________________FIN_____________________

commentaires (0)