ALFRED ADAM

Vue 18150 fois

Profession:
Acteur et auteur de cinéma et de théâtre français.

Date et lieu de naissance:
04-04-1908, à Asnières-sur-Seine, Hauts-de-Seine, France.

Date et lieu du décès:
07-05-1982, à Perreux-sur-Marne, Val-de-Marne, France.

Cause du décès:
Crise cardiaque à l'âge de 74 ans.

Nom de naissance:
Alfred Roger Adam.

État civil:
Marié avec la comédienne : LILY RICHARD
Ils eurent deux filles jumelles, nées en 1941.

Taille:
?

Commentaires: 0

Anecdotes


Alfred Adam, dans le film de 1969 : Mon oncle Benjamin.


photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à ALFRED ADAM
Dans un extrait de "UN CARNET DE BAL"


Ajout des vidéos le 14 septembre 2021 par Philippe de CinéMémorial.

Alfred Adam, vient au monde le 4 avril 1908 à Asnières-sur-Seine en France. Après des études en génie civil, il est reçu au conservatoire de Paris et entre dans la classe de Louis Jouvet. Encouragé par son maître, il le suit au Théâtre de l’Athénée, où il se fera particulièrement remarqué en 1935 dans le rôle du jardinier dans « Electre » de Jean Giraudoux. Doté d’un talent d’écrivain et de scénariste, il écrit quatre pièces de théâtre dont : « Sylvie et le fantôme », (qui sera adaptée au grand écran en 1946 par Claude Autant-Lara), « La fugue de Caroline, » « La terre est basse « et « La fée du gouverneur ». Il écrit le scénario du film « Capitaine Pantoufle » que mettra en scène Guy Lefranc en 1953.


Alfred Adam, dans le film de 1954 : Cadet Roussel


En 1935 il débute sa carrière au cinéma avec le rôle d'un notable un peu somnolent dans « La Kermesse héroïque » de Jacques Feyder où il retrouve Louis Jouvet, ainsi que dans « Un carnet de bal » (1937) de Julien Duvivier où il lui donne la réplique en incarnant un cambrioleur à la fine moustache.

Capable de jouer tous les genres, on le voit dans une variété de seconds rôles : il campe un domestique dans un collège de jeunes filles dans l’agréable bluette « Je chante » (1938) de Christian Stengell où il se retrouve à fredonner « C’est la vie qui v a » devant l’impresario Jean Tissier ; Schaunard l'un des amoureux de la touchante Mimi (Maria Denis) dans « La vie de bohème » (1942) de Marcel L'Herbier. Dans « Boule de Suif » (1945) de Christian Jaque il tient sa prestation la plus réussie, celui d’un peintre anarchiste dans un monde de bourgeois parvenus et ingrats, il vient en aide à Micheline Presle une prostituée nommée « Boule de Suif ; il est Le marlou Zanzi l'ami de Milienne une prostituée incarnée par Paulette Dubost dans « Farandole » (1945) d'André Zwobada.

Dans le drame rural « La ferme du pendu » (1945) de Jean Dréville, face à son frère Charles Vanel qui interdit le mariage à ses frères et sa sœur pour éviter le morcellement de ses terres, il campe un odieux personnage celui d’un coureur de jupons, un violeur, et séduit plusieurs femmes mariées, il va connaître un sort funeste, attaqué et frappé par des villageois avides de vengeance, il reste boiteux et finira par se pendre.

Il joue un contrebandier dit Gueule en or, l'amant de Josée, une fille superbe (Ginette Leclerc) dans « Passeurs d'or » (1948) d'E.G. de Meyst ; l'entraîneur de boxe de Marcel Cerdan en personne dans « L’homme aux mains d’argile » (1949) de Léon Mathot ; l'armurier Gaston Sarrazin de Fontenoy dans « L'amant de paille » (1950) de Gilles Grangier et le mari de Gisèle (Gaby Sylvia) qui prend un amant (Jean-Pierre Aumont).



Dans une aventure historique « Cadet Rousselle » (1954) d'André Hunebelle, il joue un sympathique anarchiste, voleur de grand chemin qui trouve l’amour auprès de la bien jolie Madeleine Lebeau avec comme partenaires François Périer, Bourvil et Dany Robin. Et se retrouve dans la peau du Général Lasalle dans « Le fils de Caroline chérie » (1954) de Jean Devaivre avec Jean-Claude Pascal, Sophie Desmarets, Brigitte Bardot et Jacques Dacqmine ; puis endosse le rôle de l’inspecteur Malard dans « Une manche et la belle » (1957) d'Henri Verneuil avec Henri Vidal, Mylène Demongeot et Isa Miranda.

Il côtoie aussi Jean Gabin, qui auprès de lui, il sera bien plus qu’un faire-valoir où fidèle à lui-même, il est malin, chafoin, parfois sournois, mais tellement naturel, on le voit dans « Rue des prairies » (1959) de Denys de La Patellière ; dans « Maigret tend un piège » (1959) de Jean Delannoy, où plusieurs femmes sont assassiner avec un couteau de boucher , il est Barberot, le boucher dans un quartier parisien il se retrouve sur la liste des suspects. Dans « Le Président » (1960) de Henri Verneuil, il est son chauffeur et confident ; dans « Le jardinier d’Argenteuil » (1966) il est le patriarche Noé, déjanté et cocasse, il fait une courte apparition mais suffisamment ahurissante et drôle pour que l’on s’en souvienne, et une dernière fois à ses cotés dans « Sous le signe du Taureau » (1968), il incarne un important ferrailleur face à Gabin un industriel et chercheur en aérospatial.

Entre temps, il retrouve la bande des Branquignols qu’il connait bien, et assure la co-adaptation et signe les dialogues de « La belle Américaine » (1961) de et avec Robert Dhéry.

Citons aussi son rôle du faux prince Grégori de Monténégro, un escroc dans « Tartarin de Tarascon » (1962) de et avec Francis Blanche dans le rôle titre avec Bourvil et Jacqueline Maillan; le sergent Bel-Œil dans « Les fêtes galantes » (1965) de René Clair avec Marie Dubois ; sans oublier son truculent rôle d’un sergent aux côtés de Jacques Brel, dans « Mon Oncle Benjamin » (1969) d’Edouard Molinaro; le duc de Villeroy François de Neufville dans le film historique « Que la fête commence » (1975) Bertrand Tavernier aux cotés de Philippe Noiret le régent Philippe d'Orléans.

ll termine sa carrière avec deux petits rôles aux côtés d’Annie Girardot dans « Ursule et Grelu » (1973) de Serge Korber et « Juliette et Juliette » (1973) de Remo Forlani, où il est le père de Marlène Jobert qui avec Annie Girardot monte un journal intitulé Femmes en colère ; le patron de Michel Galabru dans le rôle titre « Le chasseur de chez Maxime » (1976) de Claude Vital, pour son dernier film « Nous maigrirons ensemble ».(1979) de Michel Vocoret, il campe un producteur qui ne pense qu'à gagner de l'argent en faisant écrire des scénarios de films pornographiques à son scénariste (Peter Ustinov).

Placé en tête des fameux seconds couteaux du cinéma français Alfred Adam fut un comédien discret, très cultivé, moqueur et pince-sans-rire selon ses amis. On le découvre avec plaisir au petit écran dans une soixantaine de séries ou de téléfilms.



Alfred Adam, dans le film de 1947 : Le fugitif


L’acteur décède d'une crise cardiaque le 7 mai 1982 à l'âge de 74 ans au Perreux-sur-Marne. Il est enterré dans sa ville natale d'Asnières-sur-Seine.

Source : Gary Richardson - Fait le 14 septembre 2021 par Philippe de CinéMémorial.

 /p>

Filmographie


Jean Gabin et Alfred Adam, dans le film de 1960 : Le Président


75 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_________________________________


1979 - NOUS MAIGRIRONS ENSEMBLE

 

1976 - CHASSEUR DE CHEZ MAXIM'S .LE

 

1975 - QUE LA FÊTE COMMENCE

 

1973 - URSULE ET GRELU

 

1973 - JULIETTE ET JULIETTE

 

1969 - MON ONCLE BENJAMIN

 

1968 - SOUS LE SIGNE DU TAUREAU

 

1968 - PETITE VERTU .LA

 

1968 - ARRIVA DORELLIK

 

1967 - ÉTRANGER .L'

 

1966 - JARDINIER D'ARGENTEUIL .LE

 

1966 - MAIGRET À PIGALLE

 

1965 - FÊTES GALANTES .LES

 

1965 - CAÏD DE CHAMPIGNOL .LE

 

1964 - VIE CONJUGALE .LA

 

1964 - JEAN-MARC OU LA VIE CONJUGALE

 

1964 - MORT, OÙ EST TA VICTOIRE ?

 

1963 - CARAMBOLAGES

 

1962 - TARTARIN DE TARASCON

 

1962 - VIVRE SA VIE : FILM EN DOUZE TABLEAUX

 

1961 - TOUT L'OR DU MONDE

 

1961 - BELLE AMÉRICAINE .LA

 

1960 - PRÉSIDENT .LE

 

1960 - COMMENT QU'ELLE EST ?

 

1959 - MAIN CHAUDE .LA

 

1959 - RUE DES PRAIRIES

 

1959 - 125 RUE MONTMARTRE

 

1958 - GENDARME DE CHAMPIGNOL .LE

 

1958 - MAIGRET TEND UN PIÈGE

 

1958 - FAUVE EST LÂCHÉ .LE

 

1958 - NAUFRAGEURS .LES

 

1957 - MANCHE ET LA BELLE .UNE

 

1956 - SORCIÈRES DE SALEM .LES

 

1955 - FOIRE AUX FEMMES .LA

 

1954 - PRINCE AU MASQUE ROUGE .LE

 

1954 - FILS DE CAROLINE CHÉRIE .LE

 

1954 - ESCALIER DE SERVICE

 

1954 - CADET ROUSSELLE

 

1953 - CAPITAINE PANTOUFLE

 

1953 - ENNEMI PUBLIC N°1 .L'

 

1952 - POCHARDE .LA

 

1952 - TAMBOUR BATTANT

 

1951 - MA FEMME EST FORMIDABLE

 

1950 - CAROLINE CHÉRIE

 

1951 - AMANT DE PAILLE .L'

 

1949 - MON AMI SAINFOIN

 

1949 - ROI .LE

 

1949 - HOMME AUX MAINS D'ARGILE .L'

 

1948 - SORCIER DU CIEL .LE

 

1948 - FERME DES SEPT PÉCHÉS .LA

 

1948 - JO LA ROMANCE

 

1948 - PASSEURS D'OR

 

1948 - FEMME SANS PASSÉ

 

1947 - VILLAGE PERDU .LE

 

1945 - SYLVIE ET LE FANTÔME

 

1946 - FUGITIF .LE

 

1946 - QUARTIER CHINOIS

 

1946 - BATEAU À SOUPE .LE

 

1946 - BEAUX JOURS DU ROI MURAT .LES

 

1945 - FERME DU PENDU .LA

 

1945 - BOULE DE SUIF

 

1944 - FARANDOLE

 

1942 - VIE DE BOHÈME .LA

 

1942 - À VOS ORDRES MADAME

 

1942 - FEMME QUE J'AI LE PLUS AIMÉE .LA

 

1942 - PORT D'ATTACHE

 

1941 - CROISIÈRES SIDÉRALES

 

1941 - BRISEUR DE CHAÎNES .LE

 

1938 - JE CHANTE

 

1938 - GLU .LA

 

1939 - FAMILLE DURATON .LA

 

1937 - CARNET DE BAL .UN

 

1937 - GENS DU VOYAGE .LES

 

1936 - AU SERVICE DU TSAR

 

1935 - KERMESSE HÉROÏQUE .LA

 

1929 - COUREUR

 

18 PARTICIPATIONS POUR LA TÉLÉVISION
____________________________________________

 

1982 - PETITE FILLE DANS UN PAYSAGE BLEU .LA
Téléfilm
Réal : Bernard Gesbert - Scén : Bernard Gesbert, Gérard Gozlan
Version : France - Couleurs - ? Min.
Le rôle d'Alfred Adam : Mr. Landrat
Avec : Isabelle Cagnat, Aurore Clément, Didier Flamand, Gérard Boucaron, Serge Marquand, Germaine Delbat

 

1981 - HISTOIRE SANS NOM .UNE
Téléfilm
Réal : Jeannette Hubert - Scén : Jules-Amédée Barbey d'Aurevilly
Version : France - Couleurs - ? Min.
Le rôle d'Alfred Adam : Gilles Bataille
Avec : Anouk Ferjac, Patricia Calas, Marie-Claude Musso, Jacques Mignot, Jean-Louis Le Goff, Jean Martin, Pierre Plessis

 

1981 - ENNEMI DE LA MORT .L'
Série TV - Réal : Roger Kahane - Scén : Roger Vrigny
Version : France - Couleurs - ? Min.
Le rôle d'Alfred Adam : Maitre Cherrier
Avec : Bernard-Pierre Donnadieu, Carol Lixon, Nathalie Mazeas, Jenny Clève, Christophe Malavoy, Bernard Fresson

 

1981 - GAIETÉS DE LA CORRECTIONNELLE .LES
Série TV - Réal : Marlène Bertin et Joannick Desclers
Version : France - Comédie - Couleurs - Série TV de 13 épisodes de 20 Min.
Le rôle d'Alfred Adam : Président de correctionnelle
Avec : Henri Tisot, Jacqueline Gauthier, Bernard Cara, Jean Champion, Rachel Boulenger

 

1980 - PETITE VALISE .LA
Téléfilm
Réal : Roger Dallier - Scén : Jean Marcillac
Version : France - Couleurs - ? Min.
Le rôle d'Alfred Adam : Veyron-Gaillac
Avec : Daniel Rivière, Paulette Dubost, Maurice Chevit, Vannick Le Poulain, Paul Mercey

 

1979 - HISTOIRES DE VOYOUS : L'ÉLÉGANT
Téléfilm
Réal +Adapt : Gilles Grangier
Version : France - Couleurs - ? Min.
Le rôle d'Alfred Adam : Fernand
Avec : Raymond Pellegrin, Nathalie Delon, Robert Dalban, François Maistre, Annette Poivre, Pascale Roberts, Franck Villard
Max Amyl, Robert Berri, François Cluzet

 

1978 - HISTOIRES DE VOYOUS : DORMEZ PIGEONS !
Téléfilm
Réal : Pierre Goutas - Adaptation : Daniel Ceccaldi
Version : France - Couleurs - ? Min.
Le rôle d'Alfred Adam : Chalice
Avec : Venantino Venantini, Domingos Soares Semedo, Grégoire Aslan, Maïa Simon

 

1977 - FOIRE .LA
Téléfilm
Réal : Roland Vincent - Adapt. : Pierre Viallet
Version : France - Couleurs - ? Min.
Le rôle d'Alfred Adam : ?
Avec : Laurent Malet, Pierre Chabannes, Curd Jürgens, Juliette Faber, Paul Guers, Marie Versini, Pierre Bertin,
Odette Laurent, André Falcon

 

1976 - MAISON D'ALBERT .LA
Téléfilm
Réal : Bruno Gantillon - Dial : Sylvain Joubert
Version : France - Couleurs - ? Min.
Le rôle d'Alfred Adam : Albert
Avec : Sylvain Joubert, Gérard Darrieu, Antonio Orengo, Bernadette Robert, Jack Berard, Sylvie Matton, Daniel Beretta

 

1972 - TEMPS D'UN PORTRAIT .LE
Téléfilm
Réal+Scén : Claude: Goretta - Scén : Claude Fléouter
Version : France - Couleurs - 80 Min.
Le rôle d'Alfred Adam : L'ingénieur du son
Avec : Julien Clerc, Arnold Walter, Maurice Garrel, Pierre Collet, Josée Destoop, Jacques Lalande, Maurice Bourbon

Sujet : Julien Clerc y joue le rôle d'un musicien, composition peu éloignée de sa propre vie d'autant plus qu'il est aussi chargé d'écrire la musique du dit téléfilm.

 

1971 - FRANÇOIS GAILLARD
- FRANÇOIS GAILLARD OU LA VIE DES AUTRES - LA VIE DES AUTRES
Série TV - Réal : Jacques Ertaud
Version : France - Drame - Couleurs - 8 épisodes de 55 Min . - Participé à l'épisodes : René (1971)
Le rôle d'Alfred Adam : Charles Chevillon
Avec : Pierre Santini, Claude Richard, Jeanne Hardeyn, Yvette Dolvia, Dominique Vilar, Pierre Lafont, Henri Poirier

 

1971 - PRUSSIEN .LE

 

1967 - ENQUÊTES DU COMMISSAIRE MAIGRET .LES

 

1968 - CORSO DES TIREURS .LE

 

1967 - PAR MESURE DE SILENCE

 

1966 - ALLÔ, POLICE

 

1964 - VALENTIN LE DÉSOSSÉ

 

1956 - PUCE À L'OREILLE .LA

 

1954 - SYLVIE ET LE FANTÔME

________________________________________________

 

commentaires (0)