ALAN LADD

Vue 17166 fois

Profession:
Acteur et producteur américain.

Date et lieu de naissance:
03-09-1913, à Hot Springs, Arkansas, États-Unis.

Date et lieu du décès:
29-01-1964, à Palm Springs, Californie, États-Unis
Inhumé à Forest Lawn, Glendale, Californie, États-Unis.

Cause du décès:
Overdose de médicaments et d'alcool à l'âge de 51 ans.

Nom de naissance:
Alan Walbridge Ladd, Jr. - Surnom : Laddie.

État civil:
Marié en 1936 avec : MARJORIE JANE HARROLD - divorcé en 1941.
Ils eurent un fils : Alan Ladd Jr.

Marié en 1942 avec l'actrice : SUE CAROL : Née EVELYN LEDERER - jusqu'à son décès en 1964.
Ils eurent deux enfants : David et Alana.

Taille:
(165 cm)

Commentaires: 1

Anecdotes

Alan Ladd, avec son épouse l'actrice Sue Carol et leurs fille, Alana Ladd

 

 

Fils d'un comptable Alan Ladd, Sr. et de Ina Raleigh.

Son épouse l'actrrce Sue Carol, née le 30 octobre 1906 et décédée le 04 février 1982 à la suite d'une crise cardiaque.

Père de Alan Ladd Jr. (Né le 22 octobre 1937 - Producteur américain)
Père de David (Né le 05 février 1947 - Acteur et producteur américain)
Père de Alana Ladd (Née le 21 avril 1943 - Actrice américaine)

En 1943 mobilisé, mais il est rendu à la vie civile au mois de novembre, atteint d'un ulcère. Il apparaît pendant la durée de la guerre dans plusieurs documentaires de propagande militaire.

L'actrice Jordan Ladd (fille de Cheryl Stoppelmoor-Ladd et de David Ladd) est la petite fille d'Alan Ladd.

A l'université, Alan Ladd excelle dans tous les sports et se révèle champion de natation. Contraint de gagner sa vie très tôt, il multiplie les petits boulots et devient machiniste à Hollywood. Il est ensuite figurant pendant une dizaine d'années avant d'être pris en charge par sa future femme Sue Carol, agent de publicité.

De 1947 à 1950, Alan Ladd figure parmi les dix acteurs les plus populaires des États-Unis.

Hollywood récompensa Alan Ladd pour l'ensemble de sa carrière en lui décernant le Honorary Life Achievment Award. Pour immortaliser le nom de Alan Ladd, l'industrie du cinéma le gratifia d'une étoile au 1601 Vine Street sur la Promenade de la gloire à Hollywood.

Profondément affecté par la tournure que prend sa carrière, il se réfugie dans l'alcool et les barbituriques. En novembre 1962, on le retrouve baignant dans une mare sang, une balle dans la poitrine. Il niera la tentative de suicide, sans donner d'explication cohérente.

 

Dernière mise à jour le 20 octobre 2008 par Philippe de CinéMémorial.

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

 

Hommage à ALAN LADD

 

 

Ajout de la vidéo le 20 octobre 2008 par Philippe de CinéMémorial.

 

 

Sa mère, Ina Raleigh, est originaire de Grande-Bretagne. Son père était comptable et voyageur de commerce.

Le jeune Alan Ladd a la douleur de perdre son père alors qu'il n'a que 4 ans. À l'époque, Ladd était chétif pour cause de malnutrition. D'où le sobriquet de « Tiny Ladd », dont ses camarades de classe l'affublait. À huit ans, Ladd cueillait des fruits et livrait des journaux.

À l'école secondaire, Alan Ladd découvrit la course à pied et la natation. En 1930, à l'âge de 17 ans, il gagna des premiers prix en natation et en plongeon à l'école secondaire North Hollywood High. Il gradua en 1934 à l'âge de 21 ans. En 1931, Ladd s'entraînait pour représenter les États-Unis aux Jeux Olympiques de Los Angeles. Malheureusement pour lui, une blessure l'empêcha de mener à bien ses projets.

Avant d'entreprendre une carrière au cinéma, Ladd a fait du journalisme, de la radio et de la figuration (on aperçoit Ladd parmi les reporters du film culte Citizen Kane d'Orson Welles). C'est à la radio que Ladd rencontra en 1939 sa future épouse, Sue Caroll.

Alan Ladd est depuis longtemps déjà un figurant obscur et obstiné quand il est remarqué dans deux films de pirates, les Maîtres de la mer (F. Lloyd, 1939) et Capitaine Casse-cou (Richard Wallace, 1940). Hirsute, mais angélique, Ladd suscite bientôt l'engouement des bobby-soxers. Petit, le visage imapassible, presque féminin, il appartient à la décennie qui commence et qui va se montrer sensible aux hommes vulnérables (John Garfield, Monty Clift). Dés 1942, dans Tueur à gages (F. Tuttle), avec celle qui va devenir sa partenaire, Veronica Lake, il crée un couple résolument moderne et impose son indéniable présence en tueur précis, taciturne et solitaire, avec un faible seulement pour les chatons. Notons que, avec celle de Tyrone Power, sa carrière d'acteur est une des rares à se développer pendant la guerre.

En 1943, Allan Ladd évita le service militaire à cause d'un ulcère et d'une double hernie. Il fut marié et divorcé de Jane Harrold. Sa seconde épouse (une étoile du cinéma muet et agent d'artiste) Sue Carrol lui donna deux enfants : David Ladd (acteur et producteur) et Alana Ladd (actrice). Comme acteur, Ladd avait un jeu plutôt sobre, accompagnée d'une voix vigoureuse. Il débuta sa carrière dans des films de série B. Il fut révélé à l'écran par le film Tueur à gages (This Gun of Fire). Dans ce drame, il donne la réplique à Veronica Lake. Il remporta un grand succès avec le western culte L'Homme des vallées perdues (Shane) (1953). De plus, pour ce film, il a reçu en 1953 le Photoplays Gold medal comme meilleur acteur.

Il offrait l'image d'une virilité à la fois cynique et fragile qu'on opposa souvent à l'acidité de Veronica Lake. Le film noir fut son terrain d'élection : la Clé de verre (S. Heisler, 1942) et, surtout, le méconnu Dahlia bleu (G. Marshall, 1946). On a minimisé à l'époque la finesse de son jeu et son intériorisation, trompé qu'on a été par son impassibilité de surface. Mais la mélancolie de son interprétation du Gatsby fitzgeraldien dans le Prix du silence (E. Nugent, 1949) pourrait être réévaluée. Quelques auteurs de westerns élégiaques et subtils surent voir au-delà des apparences, et il fut excellent dans l'Homme des vallées perdues (G. Stevens, 1953) et dans l'Aigle solitaire (D. Daves, 1954). Cependant, l'originalité de Ladd était intimement liée à sa juvénilité. Quand ses traits se creusèrent, il eut du mal à survivre. Si bien que son dernier film reste aussi son dernier grand rôle : idole de western fanée dans les Ambitieux (E. Dmytryck, 1964), il transcende un scénario à trois sous et nous adresse un pathétique adieu.

Lors du tournage du film The McConnel Story(1955) la comédienne June Allyson tomba amoureuse de Alan Ladd. L'actrice Dorothy Dandridge donnait la réplique à Alan Ladd dans le drame Jordan le révolté. Dans le film This Gun of Fire, Ladd interprète le rôle d' un tueur psychopathe. Dans les ambitieux, Ladd avait comme partenaires Carroll Baker et George Peppard. Ladd tourna aussi avec Sophia Loren Olivia de Havilland et Joan Fontaine.

En 1955, il crée sa propre compagnie, la Jaguar, qui coproduira huit films jusqu'en 1962. Mais le coeur n'y est plus. Bien que cardiaque, depuis quelques années, il s'est mis à boire. En 1963, il est victime d'un accident bizarre, grièvement blessé alors qu'il "nettoyait" une arme à feu... Certains commentateurs considéreront l'événement comme non accidentel. Quatorze mois plus tard, il succombe à une congestion cérébrale causée par une overdose de sédatifs mélangés à de l'alcool. Là encore, on parlera d'un suicide éventuel. Il disparaît le 29 janvier 1964 à l'âge de 51 ans. Alan Ladd repose au Law Memorial Park Cemetary à Glendale, en Californie.

 

SES RÉCOMPENSES :

 

1954 - Prix Henrietta - Acteur favori dans le monde aux Golden Globes, États-Unis.
1953 - Prix La star masculine la plus populaire aux Photoplay Awards, États-Unis.
1950 - Prix Pomme d’Or - Acteur le plus coopératif aux Golden Apple Awards, États-Unis.
1944 - Prix Pomme d’Or - Acteur le plus coopératif aux Golden Apple Awards, États-Unis.

 

Filmographie

 

89 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_________________________________

 

1964 - AMBITIEUX .LES

 

1962 - LUTTE SANS MERCI

 

1961 - HORACES ET LES CURIACES .LES

 

1960 - MARINES ATTAQUENT .LES

 

1960 - HORS-LA-LOI .LES

 

1960 - TONNERRE SUR TIMBERLAND

 

1959 - HOMME DANS LE FILET .L'

 

1958 - OR DU HOLLANDAIS .L'

 

1958 - ÎLE DES FEMMES PERDUES .L'

 

1958 - FIER REBELLE .LE

 

1958 - EN PATROUILLE

 

1957 - OMBRES SOUS LA MER

 

1957 - LOUPS DANS LA VALLÉE .LES

 

1956 - CRI DANS LA NUIT .UN

 

1956 - SANTIAGO

 

1955 - COLÈRE NOIRE

 

1955 - TIGRE DU CIEL .LE

 

1954 - SERMENT DU CHEVALIER NOIR .LE

 

1954 - BRIGADE HÉROÏQUE .LA

 

1954 - ENFER AU-DESSOUS DE ZÉRO .L'

 

1954 - AIGLE SOLITAIRE .L'

 

1954 - BÉRETS ROUGES .LES

 

1953 - BAGNARDS DE BOTANY BAY .LES

 

1953 - HOMME DES VALLÉES PERDUES .L'

 

1953 - LÉGION DU SAHARA .LA

 

1953 - TONNERRE SUR LE TEMPLE

 

1952 - MAÎTRESSE DE FER .LA

 

1951 - MONTAGNE ROUGE .LA

 

1951 - MARQUÉ AU FER

 

1951 - ÉCHEC AU HOLD-UP

 

1950 - DÉNONCIATEUR .LE

 

1949 - ENQUÊTE À CHICAGO

 

1949 - PRIX DU SILENCE .LE

 

1948 - SMITH LE TACITURNE

 

1948 - RETOUR SANS ESPOIR

 

1948 - TRAFIC À SAÏGON

 

1947 - CORSAIRES DE LA TERRE .LES

 

1947 - HOLLYWOOD EN FOLIE

 

1947 - MEURTRES À CALCUTTA

 

1947 - BRUNE DE MES RÊVES .LA

 

1946 - RÉVOLTE À BORD

 

1946 - HÉROS DANS L'OMBRE .LES

 

1945 - TAVERNE DE LA FOLIE .LA

 

1945 - DAHLIA BLEU .LE

 

1945 - SA DERNIÈRE COURSE

 

1943 - BONHEUR EST POUR DEMAIN .LE

 

1943 - DÉFILÉ DE LA MORT .LE

 

1942 - JEANNE DE PARIS

 

1942 - JORDAN LE RÉVOLTÉ

 

1942 - CLÉ DE VERRE .LA

 

1942 - AU PAYS DU RYTHME

 

1941 - TUEUR À GAGES .LE

 

1941 - CHAT NOIR .LE

 

1941 - PETTICOAT POLITICS

 

1941 - SECRETS DE WALT DISNEY .LES

 

1941 - CITIZEN KANE

 

1941 - QUEL PÉTARD !

 

1941 - CADET GIRL

 

1941 - REINE DU GANG .LA

 

1941 - AVENTURE COMMENCE À BOMBAY .L'

 

1940 - HOWARD LE RÉVOLTÉ

 

1940 - THOSE WERE THE DAYS

 

1940 - CAPITAINE CASSE-COU

 

1940 - BROTHER RAT AND A BABY

 

1940 - MEET THE MISSUS

 

1940 - GANGS OF CHICAGO

 

1940 - IN OLD MISSOURI

 

1940 - PASSION SOUS LES TROPIQUES

 

1940 - LIGHT OF WESTERN STARS

 

1940 - GREEN HORNET .THE

 

1940 - HER FIRST ROMANCE

 

1939 - CROSS COUNTRY ROMANCE

 

1939 - WILDCAT BUS

 

1939 - HITLER

 

1939 - MAÎTRES DE LA MER .LES

 

1938 - COME ON, LEATHERNECKS !

 

1938 - FRESHMAN YEAR

 

1938 - HOLLYWOOD EN FOLIE

 

1937 - RUSTLER'S VALLEY

 

1937 - BORN TO THE WEST

 

1937 - ÂMES À LA MER

 

1937 - HOLD'EM NAVY

 

1937 - DERNIER TRAIN DE MADRID .LE

 

1936 - ALL OVER TOWN

 

1936 - PIGSKIN PARADE

 

1933 - SATURDAY'S MILLIONS

 

1932 - ÎLE DU DOCTEUR MOREAU .L'

 

1932 - FOIS DANS LA VIE .UNE

 

1932 - CADETS AMÉRICAINS

 

5 COURTS MÉTRAGES
____________________________________________

1956 - SCREEN SNAPSHOTS : HOLLYWOOD, CITY OF STARS

 

1954 - SCREEN SNAPSHOTS : MEMORIES IN UNIFORM

 

1946 - SCREEN SNAPSHOTS SERIES 23, NO. 10 : FAMOUS FATHERS AND SONS

 

1945 - HOLLYWOOD VICTORY CARAVAN

 

1943 - SCREEN SNAPSHOTS SERIES 23, NO. 1 : HOLLYWOOD IN UNIFORM

 

_______________________FIN_____________________

commentaires (1)

Jo Calena

21-01-2014 22:06:44

Vers la fin des années cinquante il perdit sa belle apparence, se mit à boire et tourna dans de nombreux films oubliés, avant de mourir à l'âge de 50 ans dans son appartement en 1964. Une expertise attribua la cause du décès à un mélange d'alcool et de sédatifs.(Wikipedia)