ALAIN CORNEAU

Vue 8773 fois

Profession:
Réalisateur et scénariste français.

Date et lieu de naissance:
07-08-1943, à Meung-sur-Loire, près d'Orléans dans le Loiret en France.

Date et lieu du décès:
30-08-2010, à Paris, France.

Cause du décès:
D'un cancer des poumons à l'âge de 67 ans.

Nom de naissance:
Alain Roger Corneau.

État civil:
Fut le compagnon depuis le début des années 70 avec la réalisatrice : NADINE TRINTIGNANT.

Taille:
?

Commentaires: 0

Anecdotes

?

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Né le 7 août 1943, à Meung-sur-Loire, près d'Orléans, Alain Corneau parvient dans un premier temps à concilier ses études et la musique, qui est sa première passion. Batteur de jazz semi-professionnel, il doit à la présence d'une base militaire américaine à Orléans de jouer avec quelques-uns des meilleurs musiciens américains. L'amour du cinéma prend cependant bientôt le dessus et il vient à Paris pour suivre les cours de l'IDHEC (aujourd'hui devenue La Fémis)... A sa sortie de l'IDHEC, il part à New York pour tourner un long-métrage sur le free-jazz. Mais les promesses qui lui avaient été faites ne sont pas tenues et c'est en avion-stop qu'il revient à Paris.

Après avoir été stagiaire sur le film de Costa-Gavras UN HOMME DE TROP, il devient assistant-réalisateur et travaille notamment avec Bernard Paul, Nadine Trintignant, Costa-Gavras, Marcel Camus, Marcel Bozzuffi, Jorge Semprun, José Giovanni et Roger Corman. En 1973, il est co-scénariste et dialoguiste du film de Nadine Trintignant, DÉFENSE DE SAVOIR, avec Jean-Louis Trintignant, Michel Bouquet et Bernadette Lafont.

Il veut porter à l'écran le roman de Jim Thompson " 1275 Ames " et travaille à l'adaptation en compagnie de l'auteur. Le projet ne peut être mené à bien. Il sera repris par Bertrand Tavernier en 1981 et le film, interprété par Philippe Noiret, sortira sous le titre COUP DE TORCHON.

Sorti en juin 1974, FRANCE SOCIÉTÉ ANONYME, le premier film d'Alain Corneau, avec Michel Bouquet, Allyn Ann McLerie et Roland Dubillard, est une fable futuriste qui, à travers le personnage d'un trafiquant, imagine ce que pourraient être les conséquences de la libéralisation de la drogue. FRANCE SOCIÉTÉ ANONYME est hélas un échec commercial.

Tirant les enseignements de cet échec, Alain Corneau s'applique pour son second film à construire une histoire solidement charpentée, spectaculaire, et interprétée par des comédiens prestigieux. Il gagne son pari et POLICE. PYTHON 357, avec Yves Montand, Simone Signoret, François Périer et Stefania Sandrelli, fait de lui une des valeurs sûres de la production française. Quant à la critique, elle salue la naissance d'un grand metteur en scène, qui, dès son second film, s'affirme comme un spécialiste du cinéma policier.

Alain Corneau doit ensuite tourner avec Yves Montand un film inspiré de l'affaire du juge Renaud, surnommé " le shérif " et assassiné à Lyon. Deux sociétés de production étant sur le même projet, le film échoit finalement à Yves Boisset, qui réalise LE JUGE FAYARD, DIT LE SHÉRIF, avec Patrick Dewaere, tandis qu'Alain Corneau tourne, en France et au Canada, un film policier avec Yves Montand, Carole Laure et Marie Dubois, LA MENACE (1977). Il revient ensuite à Jim Thompson, dont il porte à l'écran le roman, publié en Série Noire, " Des cliniques et des cloaques " (" A hell of a woman "). Il confie l'adaptation au romancier Georges Perec, le film sort sous le titre SÉRIE NOIRE et représente la France au festival de Cannes, en 1979.

C'est un nouveau succès et chacun s'accorde à reconnaître le caractère exceptionnel de la prestation livrée par Patrick Dewaere, aux côtés de Bernard Blier, Marie Trintignant et Myriam Boyer. Poursuivant dans le registre du policier, Alain Corneau réalise ensuite LE CHOIX DES ARMES, qui réunit une distribution somptueuse, puisque composée de Gérard Depardieu, Yves Montand, Catherine Deneuve, Gérard Lanvin et Michel Galabru. A noter également, dans un petit rôle, la présence de Richard Anconina, alors pratiquement inconnu.

En 1984, Alain Corneau dirige de nouveau Gérard Depardieu et Catherine Deneuve, cette fois-ci associés notamment à Philippe Noiret et à Sophie Marceau, dans FORT SAGANNE, adaptation du roman de Louis Gardel.

Après avoir gagné le Prix René Clair pour l'ensemble de sa carrière, Alain Corneau reste dans l'adaptation en 2005 avec LES MOTS BLEUS d'après l'ouvrage Leur histoire de Dominique Mainard. L'année suivante, c'est l'œuvre de son ami José Giovanni , LE DEUXIÈME SOUFFLE , qu'il transpose à l'écran. Le casting prometteur, composé de Daniel Auteuil , Monica Bellucci , Jacques Dutronc et Michel Blanc , ne sauve pourtant pas le film du naufrage.

Alain Corneau fait lui-même l'objet de certaines œuvres telles que le documentaire Alain Corneau, Du noir au bleu de Grégory Marouzé qui retrace la carrière du réalisateur. Trois ans plus tard, il revient au thriller avec CRIME D'AMOUR qui affiche Kristin Scott-Thomas et Ludivine Sagnier en salles mi-aout.

À peine 15 jours plus tard, le 30 aout, Alain Corneau meurt, des suites d'un cancer.

 

 

Fait le 30 août 2010 par Philippe de CinéMémorial.

 

 

SES RÉCOMPENSES :

 

2004 - Pour l'ensemble de son œuvre cinématographique est distinguée par le Prix René Clair, France.

2003 - Pour : STUPEUR ET TREMBLEMENTS - Mention Spéciale - Festival international du cinéma de Karlovy Vary, République Tchèque.

1992 - Pour : TOUS LES MATINS DU MONDE - César du meilleur réalisateur, France.

1991 - Pour : TOUS LES MATINS DU MONDE - César du meilleur film, France.

1991 - Pour : TOUS LES MATINS DU MONDE - Prix Louis Delluc, France.

1989 - Pour : NOCTURNE INDIEN - Prix Spécial du Jury - Festival mondial du cinéma de Montréal, Canada.

1989 - Pour : NOCTURNE INDIEN - Prix FIPRESCI - Distinction spéciale - Festival mondial du cinéma de Montréal, Canada.

1989 - Pour : NOCTURNE INDIEN - Film le plus populaire - Festival mondial du cinéma de Montréal, Canada.

 

commentaires (0)