ANDRE ROANNE

Vue 306 fois

Profession:
Acteur français.

Date et lieu de naissance:
22-09-1896, à Paris, dans le 6ème, France.

Date et lieu du décès:
04-09-1959, à Cannes, Alpes-Maritimes, France.
Inhumé au cimetière du Grand Jas à Cannes, Alpes-Maritimes.

Cause du décès:
En principe de mort naturelle à l'âge de 62 ans.

Nom de naissance:
André Albert Louis Rahou.

État civil:
Marié en 1917 avec l'actrice : FERNANDE ALBANY - Divorcé en 1921

Marié en 1921 avec l'actrice : MARIE LOUISE IRIBE - Divorcé en 1923

On lui connaît aussi une longue liaison avec l'actrice : SUZANNE GAUGRY connu sous le nom de Geneviève Callix.

Taille:
?

Commentaires: 0

Anecdotes

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Fils d'un employé de banque, André Roanne, plaisant jeune premier du cinéma français de l'entre deux guerres est né André Albert Louis Rahou le 22 septembre 1896 à Paris. Après des études au collège d'Argenteuil terminées par un séjour d'une année en Angleterre, il commence sa vie professionnelle comme assistant d'un agent de change partageant son activité entre New York et la bourse de Paris. Mais lorsque son patron vend son affaire, il se retrouve au chômage. D'un esprit entreprenant mais au grand désespoir de sa famille qui souhait qu'il devienne un banquier, l'idée lui vint de se présenter aux studios Gaumont où Louis Feuillade tournait un film à épisodes. En 1914, Gaston Ravel privé de jeunes premiers engagés dans la Grande Guerre, l'invite sans aucune expérience à jouer dans une dizaine de courts métrages muets…

Au cours des années 20, devenu l'un des acteurs les plus demandés, il séduit les jolies starlettes de l'époque grâce à son physique sportif et élégant dans de nombreuses de comédies romantiques en France et en Allemagne, Citons entre autres ; la jolie Dolly Davis où il joue en duo dans une douzaine de productions, dont la presse n'hésite pas à les nommer le couple idéal, par le fait que leurs scènes d'amour semblent vrai; il donne le change à Suzanne Bianchetti dans «Violettes impériales» (1923) de Henry Roussell ; à Betty Balfour dans «La petite bonne du palace» (1926) ; à Mona Goya dans le mélodrame «Rapa-Nui» (1927) de Mario Bonnard ; à,Constance Talmadge la princesse Doriani dans «Vénus» ( 1929 ) de Louis Mercanton : et encore à Louise Brooks dans «Le journal d'une fille perdue» (1929) de George Wilhelm Pabst ou pour survivre, elle se livre à la prostitution, elle deviendra comtesse en épousant le comte Nikolaus Osdorff André Roanne.

À l'avènement du parlant, il joue toujours les séducteurs dans des comédies à succès comme « Cendrillon de Paris» (1930) de Jean Hémard en neveu fêtard de Colette Darfeuil ; dans «Ma cousine de Varsovie» (1931) de Carmine Gallone, Elvire Popesco se livre à un jeu de séduction pour conquérir Hubert André Roanne; puis il joue le mari volage dans «Nicole et sa vertu» (1931) de René Hervil où Nicole Alice Cocéa use de représailles pour reconquérir son mari. Dans un registre différent, Maurice Cammage l'invite à jouer le frère de lait de Fernandel dans la comédie «Le coq du régiment» (1933) dans la caserne, Fernandel est simple soldat et lui un lieutenant coureur de jupons dit le coq du régiment, il retrouvera encore Fernandel à quatre reprises.

A l'approche de la quarantaine, le jeune premier des années 20 se voit bousculer par une nouvelle génération de comédiens et sa popularité commence à décliner. Néanmoins il campe quelques personnages un peu plus complexes, en témoigne l'avocat, honnête qui devient l'avocat de la défense d'un financier malhonnête Louis Florencie dans «L'affaire Sternberg» (1934) de Robert Péguy ; un inspecteur de police dans «Police mondaine» (1937) de Michel Bernheim où avec Pierre Larquey de la police mondaine ils tentent de démanteler un réseau de trafiquant de drogue.

Après quelques années de silence où l'on ne sait pas ce qui devint, il revient au grand écran avec le drame «Macadam» (1946) une sordide histoire, située dans les sombres rues de Paris où trafics, meurtres et beuveries se succèdent sans que la vertu soit récompensée, Simone Signoret, Paul Meurisse et Jeannette Batti, complètent entre autres la distribution. Dans les années 50, ses rôles sont moins remarqués on le voit en vieux beau dans «Mam'zelle Nitouche» (1953) avec Pierre Angeli ; le moraliste Dr. Devillers dans le mélodrame «La fille perdue» (1953) de Jean Gourguet où Claudine Dupuis fille mère finit entraîneuse dans une boite à matelots Sacha Guitry l'invite dans « Si Paris nous était conté » en 1955 il est Diderot un écrivain, philosophe. Pour sa dernière apparition il campe un commissaire moustachu et cheveux blanchis dans «Une manche et la belle» (1957) de Henri Verneuil , il tente de dénouer une affaire de meurtre avec Henri Vidal qui a assassiné sa femme Isa Miranda avec la complicité de sa maîtresse Mylène Demongeot.

L'âge venant, il se retire sans trop d'amertume, dans sa superbe villa de Cannes où il s'adonne aux plaisirs de la philatélie. André Roanne fut marié en première noce avec l'actrice Fernande Albany de 1917 à 1921 puis sans attendre avec l'actrice Marie Louise Iribe de 1921 à 1923 … Pas d'autre mariages connus.

Il décède dans la solitude et l'oubli du public le 4 septembre 1959 à Cannes à l'age de 62 ans.

Source : Gary Richardson - Fait le 11 mai 2020 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie

 

89 LONGS MÉTRAGES
_________________________________

 

 

1957 - MANCHE ET LA BELLE .UNE

 

1955 - SI PARIS NOUS ÉTAIT CONTÉ

 

1955 - INDISCRÈTES .LES

 

1954 - PÉPÉES FONT LA LOI .LES

 

1954 - NAPOLÉON

 

1954 - CLANDESTINES .LES

 

1953 - MAM'ZELLE NITOUCHE

 

1953 - FILLE PERDUE .LA

 

1952 - C'EST ARRIVÉ À PARIS

 

1951 - BONIFACE SOMNAMBULE

 

1946 - MACADAM

 

1942 - FINANCE NOIRE

 

1940 - MONSIEUR HECTOR

 

1939 - PIÈGES

 

1939 - ENTENTE CORDIALE

 

1939 - CINQ SOUS DE LAVARÈDE .LES

 

1939 - CHASSEUR DE CHEZ MAXIM'S .LE

 

1938 - PETITE PESTE

 

1938 - GIBRALTAR

 

1938 - CAFÉ DE PARIS

 

1937 - POLICE MONDAINE

 

1937 - MON DÉPUTÉ ET SA FEMME

 

1937 - GENS DU VOYAGE .LES

 

1937 - CLUB DES ARISTOCRATES .LE

 

1936 - JEUNES FILLES DE PARIS

 

1936 - GIGOLETTE

 

1936 - DEMI-VIERGES .LES

 

1935 - SOIR DE BOMBE .UN

 

1935 - MARIÉE DU RÉGIMENT .LA

 

1935 - ÉCOLE DES VIERGES .L'
Réal : Pierre Weill

 

1934 - QUELLE DRÔLE DE GOSSE

 

1934 - NUIT DE FOLIES .UNE

 

1934 - MYSTÈRE IMBERGER .LE

 

1934 - CAVALIER LAFLEUR .LE

 

1934 - ARISTO .L'

 

1933 - VOYAGE DE MONSIEUR PERRICHON .LE

 

1933 - POUR ÊTRE AIMÉ

 

1933 - PARIS-DEAUVILLE

 

1933 - COQ DU RÉGIMENT .LE

 

1932 - TRIANGLE DE FEU .LE

 

1932 - NE SOIS PAS JALOUSE

 

1932 - MON CURÉ CHEZ LES RICHES

 

1932 - COLETTE ET SON MARI

 

1932 - COGNASSE

 

1932 - BABY

 

1931 - TOUT S'ARRANGE

 

1931 - NICOLE ET SA VERTU

 

1931 - MA COUSINE DE VARSOVIE

 

1931 - JOKER .LE

 

1931 - GRAINS DE BEAUTÉ

 

1931 - GLORIA

 

1931 - CALAIS-DOUVRE

 

1931 - AMOUR EN VITESSE .L'

 

1930 - LETTRE .LA

 

1930 - CHANSON DES NATIONS .LA

 

1930 - CENDRILLON DE PARIS

 

1930 - ACCUSÉE, LEVEZ-VOUS !

 

1929 - VÉNUS

 

1929 - QUAND NOUS ÉTIONS DEUX

 

1929 - PRINCESSE CAVIAR
Réal : Carl Lamac

 

1929 - JOURNAL D'UNE FILLE PERDUE .LE

 

1929 - FEMMES PERDUES
Réal : Georg Jacoby

 

1929 - ANNY DE MONTPARNASSE
Réal : Carl Lamac

 

1928 - TERRE PROMISE .LA

 

1928 - RAPA-NUI

 

1928 - MERVEILLEUSE JOURNÉE .LA

 

1928 - FEMME DU VOISIN .LA

 

1928 - DOLLY
Réal : Pierre Colombier

 

1928 - DANSEUR INCONNU .LE
Réal : René Barberis

 

1927 - TOTE ET SA CHANCE
Réal : Augusto Genina

 

1927 - PETITE FONCTIONNAIRE .LA

 

1927 - PETITE CHOCOLATIÈRE .LA

 

1927 - CHAUFFEUR DE MADEMOISELLE .LE

 

1927 - CAPRICE DE FEMME
Réal : Guido Brignone

 

1927 - ABÎME D'OR .L'
Réal : Mario Bonnard

 

1926 - PETITE BONNE DU PALACE .LA

 

1926 - MADEMOISELLE JOSETTE MA FEMME

 

1926 - FAUTEUIL 47 .LE
Réal : Gaston Ravel

 

1926 - DUCHESSE DES FOLLIES .LA
Réal Robert Wiene

 

1926 - CINDER
Réal : Louis Mercanton

 

1926 - BERCEAU DE DIEU .LE

 

1925 - CHOUCHOU POIDS PLUME
Réal : Gaston Ravel

 

1923 - VIOLETTES IMPÉRIALES
Réal : Henry Roussel

 

1922 - OPPRIMÉS .LES
Réal : Henry Roussel

 

1922 - HANTISE

 

1921 - ÉVASION .L'
Réal : Georges Champavert

 

1921 - ATLANTIDE .L'

 

1921 - AILES S'OUVRENT .LES
Réal : Guy du Fresnay avec

 

1920 - OMBRE DÉCHIRÉE .L'
Réal : Léon Poirier

 

18 COURTS MÉTRAGES
____________________________________________

 

1936 - NE TUEZ PAS DOLLY
Court métrage de Jean Delannoy

 

1935 - MADEMOISELLE LUCIE COMTESSE
Court métrage de ?

 

1933 - AFFAIRE STERNBERG .L'
Court métrage de Robert Péguy

 

1923 - TOTE
Court métrage de Camille de Morlhon

 

1922 - MAMAN PIERRE
Court métrage de Maurice Chaillot

 

1917 - COEURS DE SIX PETITES FRANÇAISES .LES
Court métrage d'Édouard Emile Viole

 

1916 - TÊTES DE FEMMES, FEMMES DE TÊTE

 

1916 - PIED QUI ÉTREINT .LE

 

1915 - SPINELLY CHERCHE UN MARI
Court métrage de ?

 

1915 - MONSIEUR PINSON, POLICIER
Court métrage de Gaston Ravel & Jacques Feyder

 

1915 - MADAME FLEUR DE NEIGE
Court métrage de Gaston Ravel

 

1915 - ERREUR .UNE
Court métrage de ?

 

1915 - CONSENTEMENT DE LA MARQUISE .LE
Court métrage de Gaston Ravel

 

1915 - AUTOUR D'UNE BAGUE
Court métrage de Gaston Ravel

 

1915 - DES PIEDS ET DES MAINS
Court métrage de Jacques Feyder

 

1914 - MÊME SANG .LE
Court métrage de Gaston Ravel

 

1914 - FILS DE LA DIVETTE .LE
Court métrage de Gaston Ravel

 

1914 - EN MUSIQUE
Court métrage de Gaston Ravel

 

_______________________FIN_____________________

commentaires (0)