AMEDEO NAZZARI

Vue 8837 fois

Profession:
Acteur italien.

Date et lieu de naissance:
10-12-1907, à Cagliari, Sardaigne, Italie.

Date et lieu du décès:
05-11-1979, à Rome. Italie.

Cause du décès:
À la suite d'un arrêt cardiaque à l'âge de 71 ans.

Nom de naissance:
Amedeo Carlo Leone Buffa.

État civil:
Durant sa vie, il s'est marié une fois et a eu un enfant :

Marié en mai 1957 avec l'actrice : IRENE GENNA (1931-1986)
Jusqu'au décès d'Amadeo en 1979.
Ils eurent une fille : Maria Evelina Nazzari

Taille:
(1m86)

Commentaires: 0

Anecdotes


photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à AMEDEO NAZZARI

Source : Spanish films - Ajout de la vidéo le 13 mars 2022 par Philippe de CinéMémorial


Fils de Salvatore Buffa propriétaire d'une fabrique de pâtes, et de Argenide (née Nazzari). Salvatore Amedeo Carlo Leone Buffa est né le 10 décembre 1907 à Cagliari la capitale de l'île de Sardaigne, région autonome d'Italie.

Le jeune Salvatore à seulement six ans quand son père est décédé. En 1913, la mère s'installe à Rome avec son fils et ses deux sœurs. L’adolescent étudie au lycée Apolinaire des études d'ingénieur, mais, il se trouve rapidement une vocation artistique dès ses premières pièces de théâtre scolaire. Il découvre ensuite le théâtre amateur, pris par cette passion il quitté ses études d'ingénieur et s’oriente vers la comédie. Il s'impose peu à peu au public en jouant notamment au Théâtre grec de Syracuse dans la compagnie de Gualtiero Tumiati.


Après un début au grand écran en 1935 sans grand succès, le réalisateur Goffredo Alessandrini le remarque et lui offre le rôle principal dans « La cavalerie héroïque » (1936) un mélodrame autour d'un amour impossible avec Speranza (Elisa Cegani) qui est contrainte d'épouser un baron autrichien, le cœur brisé, il abandonne la cavalerie pour rejoindre l'aviation et devenir pilote de chasse lors de la Première Guerre Mondiale mais se tue au cours d'une mission difficile.

Cette fois, le succès est au rendez-vous et va ainsi devenir l’indétrônable jeune premier romantique, l’un des plus populaires acteurs de son époque, il tournera une dizaine de mélodrames qui feront pleurer des millions de spectateurs.

Il incarne les héros dans des productions inspirées par le fascisme italien comme le drame émouvant « Luciano Serra pilote » (1938) de Goffredo Alessandrini, dans lequel, son fils lui aussi pilote effectue une mission de reconnaissance en Éthiopie mais son avion est abattu et blessé, en voulant sauver son fils, Luciano y perd la vie. Dans l'un des films les plus intéressants de la période fasciste « La grande luce » (1939), Carlo Campogalliani , relate l'odyssée d'un pauvre forgeron (Amedeo Nazzari) d'abord, injustement accusé de meurtre, dont le seul témoin est un muet,  puis injustement accusé de contrebande d'opium, il est emprisonné pendant dix ans, sorti de prison, il va faire face à l'homme qui l'avait faussement accusé et entre dans un désir légitime de vengeance.

Un révolutionnaire dans le drame historique « Plus fort que l’amour » (1940) de Carmine Gallone, à Rome, vers 1830. Pietro, (Amedeo Nazzari) est engagé dans la lutte contre les Français, et amant de la belle aristocrate Vanina Vanini, (Alida Vali) qui le supplie d'abandonner le mouvement révolutionnaire, devant son refus, elle le dénonce, mais pris de remords Vanina parvient à le faire évader et les deux amants, réconciliés, prennent la fuite.

En 1940 avec le biopic « Le peintre maudit » (1940) de Goffredo Alessandrini il remporte le Prix spécial du meilleur acteur au festival du cinéma de Venise pour son interprétation complexe du peintre lombard Michelangelo Merisi da Caravaggio, un génie capricieux. Pier Luigi Faraldo signe un film de propagande antisoviétique « Santa Maria » (1941), lorsque son amour (Amedeo Nazzari) est en danger de mort par la contagion d'une maladie mortelle, une jeune fille russe (Conchita Montes) jusque-là communiste, découvre la foi, sa prière à Notre-Dame là conduit à la conversion et à la guérison de l'homme qu'elle aime.

Dans un drame sentimental « Fedora » (1942) de Camillo Mastrocinque, son futur époux est assassiné le jour de son mariage, la princesse russe Fedora (Luisa Ferida) jure de se venger, à Paris, elle rencontre et tombe amoureuse d'un artiste (Amedeo Nazzari) avant de réaliser qu'il est l'assassin, après l'avoir dénoncé à la police, elle apprend la vérité, son futur époux était l'amant de sa femme, désespérée Fedora, s'ôte la vie avec du poison et meurt dans les bras du peintre.

Citons dans le même registre « La femme de la montagne » (1943) de Renato Castellani, dans une station des Alpes, une jeune femme (Marina Berti) idéalise sa vie avec Rodolfo (Amedeo Nazzari) un ingénieur de chantier veuf d'une femme qu'il vénérait, ils finissent par se marier et part vivre à Rome, mais Rodolfo ne peut pas vivre sans le souvenir de son ancienne épouse et retourne dans la montagne. (Dans ce film, la scène en gros plan où Amedeo porte le cercueil de son épouse sur son épaule dans la marche funèbre est assez émouvante).

Il gagne le Ruban d’Argent du meilleur acteur pour le drame social « Le bandit » (1946) où de retour de captivité d'Allemagne, il apprend que sa mère est morte et que sa sœur (Carla Del Poggioa) se prostitue, en essayant de la délivrer de son souteneur Mino Doro la tue, il assassine à son tour Mino, puis devient un chef de bande avec au casting de grande figures italiennes Anna Magnani et Folco Lulli. Dans le mélodrame qui dégage une grande puissance émotionnelle « Le mensonge d’une mère » (1949) Rosa (Yvonne Sanson) et Guglielmo, (Amedeo Nazzari) gérant d'un garage, sont un couple paisible et harmonieux avec deux enfants, mais l'arrivée d'un client louche et de son acolyte Emilio (Aldo Nicodemi) , autrefois amoureux de Rosa va perturber leur bonheur, Emilio exerce un chantage et des pressions continuelles sur Rosa, la menaçant de révéler à son époux leur liaison passé, Guglielmo les surveille, et, ivre de jalousie, finit par abattre Emilio.

Les années 50 lui sont tout aussi favorables, on le voit notamment dans le film dramatique de Pietro Germi « La tanière des brigands » (1951), il est le capitaine Giordani qui reçoit l'ordre d'anéantir une bande de brigands qui sillonnent les routes, volent et pillent, Giordani traverse les montagnes et se heurte à plusieurs reprises aux bandits, une jeune fille nommée Zitamaria (Cosetta Greco) qui a été violée par le chef de bande (Oreste Romoli), va les aider à trouver leur repère.

Il campe un courageux juge d'instruction dans le thriller « Les coupables » (1952) de Luigi Zampa, il est mandaté pour résoudre l'assassinat d'un couple de Napolitains, il va se retrouver face à la corruption et, surtout, à la puissance et à l'influence de la Camorra une organisation mafieuse italienne avec Silvana Pampanini, Paolo Stoppa et Mariella Lotti.



Federico Fellini lui rend un bel hommage en lui faisant tenir son propre rôle dans « Les nuits de Cabiria » (1956) où il incarne tout le prestige d'un grand séducteur acteur aux yeux de la petite prostituée naïve jouée par Giulietta Masina.

Fernando Cerchio lui offre le rôle du Pharaon  Aménophis dans « Nefertiti, reine du Nil » (1961) avec Jeanne Crain dans le rôle titre, et pour Leopoldo Savona il campe le général Hugo dans « Légions impériales » (1962) où le bandit d'honneur, Fra Diavolo (Tony Russel) s'oppose aux troupes françaises du général dans le royaume de Naples.

Par la suite, il se spécialise dans les seconds rôles pour de grandes productions internationales comme « Opération opium » (1966) de Terence Young, il participe à la traque d'un réseau de drogue qui s’approvisionnent en fleurs de pavot en Iran, et dans le polar « Le clan des siciliens » (1969), Jean Gabin fait appel à son vieil ami italien (Amedeo Nazzari) pour l'aider à voler une collection de bijoux qui doit être transférée de Rome vers New York par avion avec entre autres Lino Ventura et Alain Delon. 

Après avoir tourné quelques séries télévisées et plus 120 films dont quelques mélodrames déchirants avec Yvonne Sanson, Amedeo Nazzari se retire des plateaux au milieu des années 70. Son grand talent, son parcours professionnel et son charisme l’ont consacré comme l’une des figures mythiques du cinéma italien des années trente aux années soixante.



Amedeo Nazzari fut marié avec l'actrice italienne d'origine grecque Irene Genna de 1957 jusqu’au décès de l’acteur en 1979, de leur union nait une fille Maria Evelina.

A partir des années 70, il subit une forme grave d’insuffisance rénale qui l'oblige à subir de nombreuses dialyses hebdomadaires. Le soir du 5 novembre 1979 l'acteur décède à la clinique Villa Claudia d'un collapsus cardiorespiratoire, il repose enterré au cimetière monumental de Verano à Rome…


Source : Gary Richardson - Fait le 13 mars 2022 par Philippe de CinéMémorial.


SES RÉCOMPENSES :

1946 - Pour le film : LE BANDIT - Ruban d'Argent - Meilleur acteur par le syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie.

1941 - Pour le film : PEINTRE MAUDIT - Prix spécial du meilleur acteur de l'année - Festival du cinéma de Venise, Italie.

Filmographie


 

118 LONGS MÉTRAGES
_________________________________

 

1977 - MELODRAMMORE
Réal : MAURIZIO COSTANZO

 

1976 - NINA

 

1974 - ALLE ORIGINI DELLA MAFIA
Réal : ENZO MUZII

 

1972 - COSA NOSTRA

 

1969 - CLAN DES SICILIENS .LE

 

1968 - TYRAN .LE
Réal : MIRCEA FRAGAN

 

1967 - MONSIEUR DYNAMITE
Réal : FRANZ JOSEF GOTTLIEB

 

1966 - OPÉRATION OPIUM

 

1965 - ABAJO EUSPERA LA MUERTE
Réal : JUAN DE ORDUÑA

 

1964 - IL GAUCHO
Réal : DINO RISI

 

1963 - ODIO MORTALE
Réal : FRANCO MONTEMURRO

 

1963 - MONACHINE
Réal : LUCIANO SALCE

 

1963 - FRENESIA DELL'ESTATE

 

1963 - DONDE TÚ ESTÉS
Réal : GERMÁN LORENTE

 

1962 - STRAßE DER VERHEIßUNG
Réal : IMO MOSZKOWICZ

 

1962 - QUE PENSEZ-VOUS DE LA CONDUITE DE CONSTANCE ?
Réal : TOM PEVSNER

 

1962 - LÉGIONS IMPÉRIALES
Réal : LEOPOLDO SAVONA

 

1962 - JOUR LE PLUS COURT .LE

 

1961 - NÉFERTITI, REINE DU NIL

 

1961 - MEILLEUR ENNEMI .LE

 

1961 - FRÈRES CORSES .LES

 

1961 - ATLANTIDE .L'

 

1960 - TRENO DI NATALE
Réal : RAFFAELLO MATARAZZO

 

1959 - COMTESSE BLEUE .LA

 

1959 - À BOUT DE NERFS

 

1959 - IL RACCOMANDATO DI FERRO
Réal : MARCELLO BALDI

 

1959 - I MONDO DEI MIRACOLI
Réal : LUIGI CAPUANO

 

1959 - CARTHAGE EN FLAMMES

 

1959 - CARMEN DE GRENADE

 

1958 - POLICARPO, UFFICIALE DI SCRITTURA
Réal : MARIO SOLDATI

 

1958 - AUTOMNE MÉLANCOLIQUE

 

1958 - MAJA NUE .LA

 

1958 - ANNA DE BROOKLYN

 

1957 - STATION DU DÉSIR .LA
Réal : ERNÁNDEZ ARDAVIN

 

1957 - NUITS DE CABIRIA .LES

 

1957 - CIEL BRÛLE .LE
Réal : GIUSEPPE MASINI

 

1956 - L'INTRUSA
Réal : RAFFAELLO MATARAZZO

 

1955 - FEMME AUX DEUX VISAGES .LA
Réal : RAFFAELLO MATARAZZO et SILVIO AMADIO

 

1955 - CE SOIR... RIEN DE NOUVEAU
Réal : MARIO MATTOLI

 

1954 - DU SANG DANS LE SOLEIL
Réal : MARIO MONICELLI

 

1954 - AMOUR VIENDRA .L'
Réal : GIACOMO GENTILOMO

 

1953 - RÉVOLTÉS DE LOMANACH .LES

 

1953 - PITIÉ POUR CELLE QUI TOMBE

 

1953 - MARQUÉE PAR LE DESTIN

 

1953 - LARMES D'AMOUR
Réal : RAFFAELLO MATARAZZO

 

1953 - FILLE SANS HOMME .UNE
Réal : GIUSEPPE DE SANTIS

 

1952 - QUI EST SANS PÉCHÉ ?
Réal : RAFFAELLO MATARAZZO

 

1952 - NOUS SOMMES TOUS DES ASSASSINS
Réal : ANDRÉ CAYATTE

 

1952 - HEUREUSE ÉPOQUE

 

1952 - FIAMMATA .LA
Réal : ALESSANDRO BLASETTI

 

1952 - COUPABLES .LES

 

1952 - ANGES DÉCHUS .LES

 

1952 - SENSUALITÉ

 

1952 - DERNIER RENDEZ-VOUS .LE

 

1952 - TANIÈRE DES BRIGANDS .LA

 

1951 - FILS DE PERSONNE .LE
Réal : RAFFAELLO MATARAZZO

 

1951 - CITÉ DES STUPÉFIANTS .LA
Réal : ENZO TRAPANO

 

1950 - MARA, FILLE SAUVAGE

 

1950 - INVASORE .L'
Réal : NINO GIANNINI

 

1950 - FRA DIAVOLO

 

1950 - FILLE DE LA NUIT .LA
Réal : GIORGIO PASTINA

 

1950 - BARRIERA A SETTENTRIONE
Réal : LUIS TRENKER

 

1950 - BANNIE DU FOYER

 

1949 - VOLVER A LA VIDA
Réal : CARLOS F. BORCOSQUE

 

1949 - ROMANTICISMO

 

1949 - TRAHISON
Réal : RICCARDO FREDA

 

1949 - MOUSQUETAIRES DE LA REINE .LES
Réal : GIORGIO SIMONELLI

 

1949 - MENSONGE D'UNE MÈRE .LE
Réal : RAFFAELLO MATARAZZO

 

1949 - IL VEDOVO ALLEGRO
Réal : MARIO MATTOLI

 

1948 - LOUP DE LA SILA .LE

 

1948 - DON JUAN DE SERRALLONGA
Réal : RICARDO GASCÓN

 

1948 - CONFLICTO INESPERADO
Réal : RICARDO GASCÓN

 

1947 - FILLE DU CAPITAINE .LA

 

1947 - DONIZETTI
Réal : CAMILLO MASTROCINQUE

 

1947 - CUANDO LOS ÁNGELES DUERMEN
Réal : RICARDO GASCÓN

 

1947 - BAISER FATAL .LE

 

1946 - TOURI : OUTRAGE À L'AMOUR
Réal : PINO MERCANTI et GIUSEPPE ZUCCA

 

1946 - JOUR DANS LA VIE .UN

 

1946 - BANDIT .LE

 

1944 - I DIECI COMANDAMENTI
Réal : GIORGIO WALTER CHILI

 

1943 - GRAZIA
Réal : ENZO PRATELLI

 

1943 - FEMME DE LA MONTAGNE .LA
Réal : RENATO CASTELLANI

 

1943 - APPARIZIONE

 

1942 - ROMAN D'UN JEUNE HOMME PAUVRE .LE
Réal : GUIDO BRIGNONE

 

1942 - QUELLI DELLA MONTAGNA
Réal : ALDO VERGANO

 

1942 - MARIA MALIBRAN
Réal : GUIDO BRIGNONE

 

1942 - LA BISBETICA DOMATA
Réal : FERDINANDO MARIA POGGIOLI

 

1942 - HARLEM
Réal : CARMINE GALLONE

 

1942 - GIORNI FELICI
Réal : GIANNI FRANCIOLINI

 

1942 - FEDORA
Réal : CAMILLO MASTROCINQUE

 

1942 - BELLA ADDORMENTATA .LA
Réal : LUIGI CHIARINI

 

1941 - VILLA DA VENDERE
Réal : FERRUCCIO CERIO

 

1941 - SCAMPOLO, LA MERVEILLEUSE AVENTURE
Réal : NUNZIO MALASOMMA

 

1941 - SANTA MARIA
Réal : PIER LUIGI FARALDO et EDGAR NEVILLE

 

1941 - PEINTRE MAUDIT .LE

 

1941 - L'ULTIMO BALLO
Réal : CAMILLO MASTROCINQUE

 

1941 - I MARITI
Réal : CAMILLO MASTROCINQUE

 

1941 - FARCE TRAGIQUE .LA
Réal : ALESSANDRO BLASETTI

 

1941 - BENGASI
Réal : AUGUSTO GENINA

 

1940 - SCARPE GROSSE
Réal : DINO FALCONI

 

1940 - PLUS FORT QUE L'AMOUR

 

1940 - L'UOMO DEL ROMANZO
Réal : MARIO BONNARD et LUIS MARQUINA

 

1940 - ENSUITE, NOUS DIVORÇONS
Réal : NUNZIO MALASOMMA

 

1941 - CHEVALIER SANS NOM .LE

 

1939 - È SBARCATO UN MARINAIO
Réal : PIERO BELLERINI

 

1939 - MAISON DU PÉCHÉ .LA

 

1939 - LA NOTTE DELLE BEFFE
Réal : CARLO CAMPOGALLIANI

 

1939 - COSE DELL'ALTRO MONDO
Réal : NUNZIO MALASOMMA

 

1939 - CENTOMILA DOLLARI
Réal : MARIO CAMERINI

 

1939 - ASSENZA INGIUSTIFICATA
Réal : MAX NEUFELD

 

1938 - MONTEVERGINE
Réal : CARLO CAMPOGALLIANI

 

1938 - LUCIANO SERRA PILOTA
Réal : GOFFREDO ALESSANDRINI

 

1938 - FUOCHI D'ARTIFICIO
Réal : GENNARO RIGHELLI

 

1937 - LA FOSSA DEGLI ANGELI
Réal : CARLO LUDOVICO BRAGAGLIA et CURT ALEXANDER

 

1937 - IL CONTE DI BRECHARD
Réal : MARIO BONNARD

 

1937 - I FRATELLI CASTIGLIONI
Réal : CORRADO D'ERRICO

 

1936 - CAVALLERIA
Réal : GOFFREDO ALESSANDRINI

 

1935 - GINEVRA DEGLI ALMIERI
Réal : GUIDO BRIGNONE

 

_______________________FIN_____________________

commentaires (0)